Commissaire aux comptes (CAC) : bien comprendre leur intervention

illustration aperçu dossier.svg

Commissaire aux comptes (CAC) : bien comprendre leur intervention

Photo de Luca Benoiton

Rédigé par Luca Benoiton

Mis à jour le 22 juin 2023

6854 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

En tant qu'organe de contrôle externe de la société, le commissaire aux comptes (CAC) a pour mission principale de certifier les comptes annuels de la société. Il se charge de vérifier que ceux-ci sont réguliers et sincères. Garant de la conformité des comptes avec les règles d'évaluation et de présentation comptables, le CAC connaît une mission complexe et spécifique dont les nombreux aspects... Lire la suite

18,00€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

18€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

En bref

En tant qu'organe de contrôle externe de la société, le commissaire aux comptes (CAC) a pour mission principale de certifier les comptes annuels de la société. Il se charge de vérifier que ceux-ci sont réguliers et sincères. Garant de la conformité des comptes avec les règles d'évaluation et de présentation comptables, le CAC connaît une mission complexe et spécifique dont les nombreux aspects sont fortement réglementés.

Quelles sont les structures concernées ? En quoi consiste la certification des comptes par le CAC ? Peut-il s'immiscer dans la gestion des sociétés ? Comment le mandat du CAC est-il révoqué ?

Notre dossier vous renseigne afin de mieux appréhender la mission du commissaire aux comptes, la procédure à mobiliser pour le solliciter, mais aussi vos droits et obligations à son égard.

 

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous êtes le gérant d'une société et vous vous demandez si vous êtes dans l'obligation d'avoir recours à un Commissaire aux Comptes (CAC) ?

Vous êtes conscient de votre obligation de recourir aux services d'un CAC, mais vous vous questionnez sur l'étendue de sa mission ? En quoi consiste la certification des comptes ? Vous souhaitez savoir si le CAC peut s'immiscer dans la gestion de votre entreprise ? Quelles sont vos obligations vis-à-vis du CAC en cas de contrôle ?

Enfin, vous avez fait l’objet d’un contrôle par un CAC peu scrupuleux et vous ignorez quelles sont vos possibilités d'action et de recours ?

Ce dossier répond à vos interrogations et vous accompagne pour vous permettre de mieux cerner vos droits et vos obligations en cas d'intervention d'un commissaire aux comptes au sein de votre structure.

Ce que contient ce dossier :

Du recours au commissaire au compte à sa révocation en passant par l'étendue de ses missions, ce dossier complet vous permet de mieux comprendre le cadre d'intervention du CAC au sein de votre structure et vous aide à ne pas commettre d'impairs en la matière. Il aborde les notions suivantes :

  • cas de recours au CAC obligatoires ;

  • sociétés concernées ;

  • nomination du CAC ;

  • missions du CAC ;

  • lettre de mission ;

  • secret professionnel ;

  • obligation du gérant ;

  • différence CAC / Commissaire aux apports ;

  • prévention aux entreprises en difficultés ;

  • CAC défaillant ;

  • révocation.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

CAC

icône case à cocher

Commissaire aux comptes

icône case à cocher

Certification des comptes

icône case à cocher

Démission

icône case à cocher

Limites

icône case à cocher

Responsabilité

icône case à cocher

Déontologie professionnelle

icône case à cocher

Transparence financière

icône case à cocher

Procureur

icône case à cocher

Bonne foi

icône case à cocher

Bilan comptable

icône case à cocher

Fraude comptable

icône case à cocher

Sécurité financière

Le plan du dossier

  • En quoi consiste la certification des comptes par les commissaires aux comptes ? Quel est son rôle ?
  • Qu’est-ce qu’une lettre d’acceptation des fonctions d’un commissaire aux comptes ?
  • Un commissaire aux comptes est-il tenu par le secret professionnel ?
  • Peut-on récuser ou relever de ses fonctions un commissaire aux comptes avant la fin de son mandat ?
  • Un commissaire aux comptes peut-il s'immiscer dans la gestion d'une société ?
  • Un expert-comptable peut-il se substituer à un commissaire aux comptes ?
  • Un Commissaire aux comptes peut-il dénoncer aux autorités la société qu'il contrôle ?
  • Suis-je obligé de toujours avoir recours au même commissaire aux comptes ?
  • Un dirigeant peut-il être le commissaire aux comptes de sa société ?
  • Quel est le mode de nomination d'un commissaire aux comptes ?
  • Quelle est la nature de l'obligation des commissaires aux comptes à l'égard de la société ?
  • Quelles sont les sociétés concernées par la présence d'un commissaire aux comptes ? Quel seuil pour la désignation obligatoire d'un CAC ?
  • Un commissaire aux comptes peut-il également être un commissaire aux apports ?
  • Le commissaire aux comptes est-il habilité à prévenir les difficultés de l'entreprise ?
  • Comment puis-je me retourner contre un commissaire aux comptes peu scrupuleux ?
  • Un commissaire aux comptes doit-il être présent lors d’une Assemblée générale ?
  • Qu’est-ce que la lettre de mission du commissaire aux comptes ?

Ce dossier contient également

letter

8 Modèles de lettres

fiche-express

1 Fiche express

La question du moment

Suis-je obligé de toujours avoir recours au même commissaire aux comptes ?

Non, les CAC sont nommés pour une durée de six exercices. Les fonctions des CAC suppléants ont la même durée que celle du titulaire (1).

Par conséquent, leurs fonctions cessent à l'expiration de cette durée. Ce mandat peut être renouvelé ou non.

En outre, les CAC sont révocables, dans deux cas bien précis. La première hypothèse concerne la révocation pour justes motifs, que ce soit par le biais d'une Assemblée Générale Ordinaire ou suite à une demande en justice par exemples pour la non-exécution de la mission, la divulgation de secrets sur l'entité ou l'empêchement pour une longue maladie (2).

La seconde hypothèse vise la démission pour justes motifs, par exemple, en cas de maladie du CAC, ou de litige grave avec la société (3).

Le mot de l'auteur

Le 22/06/2023

La Cour de cassation a rendu un arrêt le 10 février 2021, précisant que l'absence de convocation d'un commissaire aux comptes à une assemblée générale, malgré l'obligation, ne conduira pas à la nullité des délibérations. Cass. com. 10 févr. 2021, n° 18-24.302

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Commissaire aux comptes (CAC) : bien comprendre leur intervention"

Par David Poroes Pereira le 19/06/2024 • 4932 vues

Vous souhaitez créer une société ou développer une partie de votre activité de vente sur internet. L'exploitation d'un site d'e-commerce doit intégrer des mentions obligatoires afin de...


Par L'équipe Juritravail le 18/06/2024 • 6782 vues

Le poids des charges fiscales et sociales est l'une des principales préoccupations du chef...


Par Fabien Gaillard le 27/05/2024 • 418 vues

Tout chef d'entreprise peut un jour être amené à céder son entreprise. Quelle qu’en soit...


Par Sessi Imorou le 23/05/2024 • 30171 vues

Le pacte d'associés est une convention extrastatutaire utilisée pour gérer la conduite des...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit des entreprises proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences