Lettre d'information des salariés de la cession de l'entreprise

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre d'information des salariés de la cession de l'entreprise

Photo de Luca Benoiton

Rédigé par Luca Benoiton

Mis à jour le mardi 22 août 2023

325 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous envisagez de céder votre entreprise et vous souhaitez informer vos salariés de cette intention.... Lire la suite

4,80€ TTC

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous envisagez de céder votre entreprise et vous souhaitez informer vos salariés de cette intention.

La recommandation de l'auteur

Cette obligation d'information peut se traduire par l'envoi d'une lettre en recommandé avec accusé de réception aux salariés pour leur annoncer la cession de l'entreprise et la possibilité pour eux de le racheter. Dans ce cas, la date de réception de l'information est la date de la première présentation de la lettre (Article L141-25 du Code de commerce).

Si vous recevez une offre de la part d'un de vos salariés, vous êtes totalement libre d'entrer ou non en négociation avec lui. Votre refus n'a pas à être motivé.

Ce que dit la loi

La loi n°2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l'économie sociale et solidaire, ainsi que les articles L141-23 et L141-28 du Code du commerce, imposent aux employeurs d'informer leurs salariés en cas de cession de l'entreprise.

Cependant, ce dispositif d'information préalable du salarié ne concerne pas les entreprises faisant l'objet d'une procédure de conciliation, de sauvegarde, de redressement ou de liquidation judiciaire ou d'une cession à destination du conjoint, de l'ascendant ou du descendant (Article L141-27 du Code de commerce pour les entreprises de moins de 50 salariés et Article L141-32 du Code de commerce pour les entreprises de 50 à 249 salariés).

Dans les entreprises de moins de 50 salariés, les salariés sont informés, et ce au plus tard deux mois avant la vente, afin de permettre à un ou plusieurs salariés de l'entreprise de présenter une offre pour l'acquisition (Article L141-23 du Code de commerce). La vente peut intervenir avant l'expiration du délai de deux mois dès lors que chaque salarié a fait connaître sa décision de ne pas présenter d'offre.

Dans les entreprises de 50 à 249 salariés, l'information des salariés se fait au plus tard en même temps que l'information et la consultation du CSE (Article L141-28 du Code de commerce).

Quant aux sanctions en l'absence d'information, une action en responsabilité des salariés concernés est possible et une amende civile, dont le montant ne peut excéder 2 % du montant de la vente, peut être prononcée à la demande du ministère public (Articles L141-23 et L141-28 du Code de commerce).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences