ACTUALITÉ Appliquer l'Obligation d'Embauche de Travailleurs Handicapés

Obligation d'emploi de travailleurs handicapés : 3 infos sur le rescrit !


Par L'équipe Juritravail , Juriste rédacteur web - Modifié le 09-11-2021

Obligation d'emploi de travailleurs handicapés : 3 infos sur le rescrit  !

Votre entreprise compte au moins 20 salariés ? Vous êtes alors tenu à une obligation d'emploi de travailleurs handicapés (OETH). Emploi direct de travailleurs handicapés ou autres solutions, vous vous demandez si les actions que vous menez suffisent à satisfaire votre obligation. Pour cela, vous pouvez faire une demande de rescrit auprès de l'Agefiph. Nous vous expliquons en quoi consiste cette demande.

1. Le rescrit handicap : à quoi ça sert ?

Vous ne savez pas exactement comment appliquer les obligations en matière d'emploi de travailleurs handicapés dans votre entreprise. Quelles mesures mettre en place ? Comment faire ? Etes-vous concerné ?

Autant de questions fondamentales pour lesquelles vous devez obtenir une réponse pour être en conformité et éviter les sanctions.

Vous pouvez poser toutes vos questions sur votre situation et vos obligations à l'Association de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées (Agefiph) par le biais de la procédure de rescrit handicap.

Définition :

Le rescrit est une réponse écrite donnée par une autorité, à une question écrite posée par une personne physique ou morale, sur l'application d'une norme, à sa situation.

En tant qu'employeur, vous avez la possibilité de demander à l'Agefiph de se prononcer de manière explicite sur toutes vos demandes relatives (1) :

  • au calcul de l'effectif permettant de savoir si vous êtes assujetti ou non à l'OETH ;
  • à la mise en oeuvre de l'obligation d'emploi ;
  • aux modalités d'acquittement de l'obligation d'emploi (versement d'une contribution, sous-traitance avec des entreprises adaptées, accueil de stagiaires handicapés, etc.) ;
  • aux bénéficiaires de l'obligation d'emploi (qui est considéré comme travailleur handicapé et permet à l'employeur de remplir son obligation d'emploi).

Nous vous aidons dans la gestion quotidienne de votre entreprise.

2. Comment faire votre demande de rescrit à l'Agefiph ?

Votre demande doit être adressée par tout moyen permettant d'apporter la preuve de sa réception par l'Agefiph. Il s'agira généralement d'un courrier recommandé avec accusé de réception. 

Contenu de votre demande (2) :

  • la raison sociale de votre entreprise, l'adresse postale et l'adresse électronique le cas échéant ;
  • son numéro de SIRET ;
  • les références aux dispositions législatives ou réglementaires s'appliquant à votre demande ;
  • une présentation précise, complète et sincère de la situation de nature à permettre à l'Agefiph d'apprécier si les conditions requises par la réglementation sont satisfaites.

📆 Si l'Agefiph ne vous indique pas qu'il manque des pièces ou informations dans les 15 jours suivant la réception, votre demande est réputée complète (3).

📆 Si votre demande n'est pas complète, il est important de communiquer les pièces et informations manquantes à l'organisme puisqu'en l'absence de réception de celles-ci par l'Agefiph, votre demande est réputée caduque, à l'expiration d'un délai d'un mois.

📆 L'Agefiph dispose d'un délai de 2 mois à compter de la date de réception de la demande complète pour se prononcer sur votre demande. Elle doit vous notifier sa réponse par tout moyen permettant d'apporter la preuve de sa réception.

3. Les effets du rescrit handicap sur vos obligations

La réponse apportée par l'Agefiph ne s'applique qu'à l'employeur qui a fait la demande. La position de l'association est alors valable 5 ans à compter de sa date de notification, à condition que la situation de l'employeur et la réglementation en la matière ne changent pas (4).

5 ansValidité de la position de l'Agefiph

👉 Ainsi, à partir du moment où vous appliquez les prescriptions de l'Agefiph en matière d'emploi de travailleurs handicapés, aucun reproche ne peut vous être fait par la suite.

De surcroît, si l'Agefiph décide de modifier sa position, elle doit vous en informer selon les mêmes modalités que celles présentées précédemment (3)

Références :

(1) Article L5212-5-1 du Code du travail
(2) Article R5212-2-3 du Code du travail
(3) Article R5212-2-4 du Code du travail
(4) Article R5212-2-5 du Code du travail

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected]avail.com.

loader Juritravail