L'avenant du 19 septembre 2017 (1) relatif aux salaires minima, étendu par arrêté le 26 décembre 2017 et publié au JO du 30 décembre 2017 fixe les salaires bruts mensuels, et est applicable depuis le 1er janvier 2018. Il est donc pleinement applicable à l'ensemble des entreprises relevant de la convention collective de l'automobile, depuis le 1er janvier 2018.

Salaires minima applicables aux ouvriers et employés

Pour les ouvriers et les employés relevant de la CCN de l'automobile, les salaires minima garantis pour 35 heures sont les suivants :

Échelon

Montant (en euros)

12

1.896

11

1.848

10

1.800

9

1.761

8

1.706

7

1.656

6

1.625

5

1.593

4

1.567

3

1.546

2

1.530

1

1.515

Rémunération minimale des agents de Maîtrise

Échelon

Montant (en euros)

25

2.400

24

2.272

23

2.145

22

2.022

21

1.954

20

1.896

19

1.886

18

1.833

17

1.784

Rémunération minimale des cadres

Niveau/Degré

Montant (en euros)

V

5.051

IV C

4.545

IV B

4.291

IV A

4.039

III C

3.787

III B

3.534

III A

3.281

II C

3.029

II B

2.776

II A

2.524

I C

2.399

I B

2.272

I A

2.145

Vous êtes salarié et vous vous rendez compte que votre employeur ne respecte pas cette grille de salaires. Dans un premier temps, vous pouvez lui demander un entretien ou vous rapprocher du service des ressources humaines. Il ne s'agit peut-être que d'un simple oubli.

Si vous vous heurtez à un mur et que vous continuez à être rémunéré en dessous du minimum conventionnel, vous pouvez saisir le Conseil de prud'hommes pour demander un rappel de salaire et qu'il soit fait application de la grille de salaires. Nous vous recommandons de faire appel à un avocat pour mettre toutes les chances de votre côté.

Attention, sachez que vous ne pouvez saisir le Conseil de prud'hommes que dans un délai de 3 ans à partir du jour où vous avez eu connaissance des faits à l'origine de votre action (2).

En tant qu'employeur, vous devez impérativement respecter ces 3 grilles de rémunération. Dans le cas contraire vous vous exposez à un recours de la part de vos salariés.

Les conséquences financières seront assez lourdes puisque vous devrez payer des rappels de salaire en plus de devoir appliquer immédiatement les salaires minima (outre le paiement d'une amende de 750 euros).

Référence :
(1) Avenant n°87 du 19 septembre 2017, étendu par arrêté du 26 décembre 2017 portant extension d'accords et d'avenants salariaux
(2) Article L3245-1 du Code du travail

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail