Rupture anticipée CDD - inaptitude professionnelle

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Rupture anticipée CDD - inaptitude professionnelle

Photo de Yoan El Hadjjam

Rédigé par Yoan El Hadjjam

Mis à jour le jeudi 20 juin 2024

3045 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous souhaitez entamer la procédure de rupture anticipée envers votre salarié en CDD en raison d'une inaptitude prononcée par le médecin du travail ? Évitez les erreurs et utilisez notre modèle de lettre pour lui faire parvenir la notification de sa rupture.... Lire la suite

4,80€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Un de vos salariés en contrat à durée déterminée a été déclaré inapte par le médecin du travail. L'origine de son inaptitude est professionnelle, c'est-à-dire qu'elle est consécutive à un accident du travail ou une maladie professionnelle. Vous lui avez proposé des postes de reclassement et des adaptations de postes qu'il a refusés ou aucun poste de reclassement, malgré des recherches sérieuses, ne peut convenir à ses capacités et aux recommandations du médecin du travail. 

 

 

La recommandation de l'auteur

Vous pouvez matérialiser cette lettre de notification de rupture par courrier recommandé avec accusé de réception.

Les mots « maladie » ou « état de santé » ne doivent pas apparaître dans ce courrier, sous peine d'entraîner la requalification de la rupture en rupture discriminatoire (article L1132-1 du Code du travail).

Ce que dit la loi

Avant de procéder à la rupture du contrat de travail à durée déterminée (CDD), l'employeur doit s'assurer que l'inaptitude a bien été constatée par le médecin du travail à l'issue d'un examen médical du salarié. 

Si le médecin estime qu'une seconde visite est nécessaire pour rassembler des éléments permettant de motiver sa décision, celle-ci doit être réalisée dans un délai qui ne peut excéder 15 jours après le premier examen (Article R4624-42 du Code du travail).

Dès lors qu'il y a un avis d'inaptitude, l'employeur doit rechercher des possibilités de reclassement pour le salarié, notamment en collaboration avec la médecine du travail. L'avis d'inaptitude peut mentionner que tout maintien du salarié dans un emploi serait gravement préjudiciable à sa santé ou que l'état de santé du salarié fait obstacle à tout reclassement dans un emploi.

Si l'inaptitude est d'origine professionnelle, il y a obligation de soumettre les propositions de reclassement à l'avis du comité social et économique (CSE) (Article L1226-10 du Code du travail). 

À défaut de reclassement possible ou de refus du salarié d'être reclassé, l'employeur peut envisager la rupture du contrat. 

La procédure de rupture anticipée du CDD doit être respectée. La rupture doit être notifiée et motivée c'est-à-dire qu'elle doit en énoncer précisément les motifs : inaptitude du salarié avec impossibilité de reclassement ou refus du salarié (article L1232-6 du Code du travail).

La dispense de recherche de reclassement des salariés dont l'inaptitude est d'origine professionnelle, et pour laquelle le médecin du travail mentionne expressément, sur l'avis d'inaptitude, que tout maintien du salarié dans l'entreprise serait gravement préjudiciable à sa santé, n'est pas applicable au salarié en CDD (Loi n°2015-994 du 17 août 2015 relative au dialogue social et à l'emploi).

Dès lors que le salarié est en CDD et qu'il a été déclaré inapte, l'employeur doit systématiquement rechercher une solution de reclassement (Articles L1226-12 et L1226-20 du Code du travail).

L'employeur n'a pas à convoquer le salarié à un entretien préalable afin de rompre le CDD en raison de son inaptitude (Cass. avis. 21 octobre 2013, n°15013).

Photo de Yoan El Hadjjam

Yoan El Hadjjam Juriste rédacteur web

Voir son profil
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Rupture anticipée CDD - inaptitude professionnelle"

Par Caroline Audenaert Filliol le 22/05/2024 • 1970108 vues

Vous souhaitez rompre de manière anticipée le contrat à durée déterminée (CDD) de votre salarié ? Par principe et sauf accord des parties, le contrat de travail à durée déterminée (CDD)...


Par Caroline Audenaert Filliol le 17/05/2024 • 102066 vues

L'un de vos salariés est en arrêt maladie longue durée. Il ne pourra pas être présent...


Par Clémence Gosset le 26/04/2024 • 772102 vues

Tous les employeurs le savent : un salarié ne peut pas être licencié en raison de son état...


Par Farah Benhadda le 12/04/2024 • 843207 vues

Une prime de précarité doit, sauf exceptions, être versée lorsqu'un contrat à durée...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences