Tout savoir sur la prime de précarité : montant, calcul, versements...

illustration aperçu dossier.svg

Tout savoir sur la prime de précarité : montant, calcul, versements...

Photo de Farah Benhadda

Rédigé par Farah Benhadda

Mis à jour le 11 avril 2024

116427 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

Dès la fin d'un CDD, le salarié se trouve dans une situation précaire. Pour compenser cela, l'employeur est tenu de lui verser une indemnité de fin de contrat (ou prime de précarité). Quel sera le montant de cette indemnité ? Téléchargez notre dossier complet rédigé par nos juristes et à jour des dernières lois pour tout savoir sur la prime de précarité.... Lire la suite

18,00€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

18€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

En bref

Rupture d'un CDD : Quelles sont les conditions d'application de la prime de précarité ?

Dès lors que le contrat à durée déterminée (CDD) d'un salarié arrive à son terme, l'employeur est tenu de lui verser une indemnité de fin de contrat (ou prime de précarité). Cette indemnité a pour objectif de compenser la précarité dans laquelle se trouve le salarié à l'issue de son contrat de travail, lorsque la relation contractuelle ne se poursuit pas. Néanmoins, il n'est pas toujours obligatoire de verser cette prime en cas de fin de CDD. Pour clarifier les modalités de calcul et de versement de cette prime de précarité, consultez notre dossier.

Est-ce que la prime de fin de CDD est obligatoire ?

La prime de fin de contrat est obligatoire. Elle est la contrepartie du caractère précaire de la situation dans laquelle se trouve le salarié à la fin de son contrat de travail. Elle n'est, cependant, pas versée dans certains cas.

Quand la prime de fin de contrat est-elle versée ?

L'indemnité de précarité est versée au salarié dès la fin de son contrat de travail. En cas de renouvellement ou de succession de CDD, elle est versée à l'issue du dernier contrat. 

Contenu du dossier :

Le non-versement de la prime de précarité expose tout employeur à un risque d’assignation devant le Conseil des prud’hommes : le salarié est en droit d’en réclamer le paiement. Notre dossier vous informe sur les obligations vous incombant. Nous abordons les notions suivantes :

  • le calcul du montant de l’indemnité ;
  • les modalités de versement de la prime de précarité ;
  • accès identifié et individualisé à la formation professionnelle ; 
  • bilan de compétences ; 
  • baisse et augmentation du pourcentage de l'indemnité ; 
  • la date de versement ;
  • la rupture anticipée du CDD ;
  • le terme du CDD ;
  • la succession de CDD ;
  • le renouvellement du CDD ;
  • les cas d’exonérations de versement ;
  • les contrats d’alternance ;
  • les contrats d’intérim.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Contrat à durée indéterminée

icône case à cocher

Contrat à durée déterminée

icône case à cocher

Contrat de travail

icône case à cocher

Terme

icône case à cocher

Prime de précarité

icône case à cocher

Modalités de versement

icône case à cocher

Pourcentage de la rémunération

icône case à cocher

Montant de la prime

icône case à cocher

Indemnité fin de contrat

icône case à cocher

Précarité

icône case à cocher

Alternants

icône case à cocher

Intérim

Le plan du dossier

  • Qu'est-ce que la prime de précarité ?
  • Comment s'effectue le calcul de la prime de précarité ?
  • Quelle est l'assiette de calcul de la prime de précarité ?
  • Dans quels cas l'indemnité de précarité n'est-elle pas due ?
  • En cas de renouvellement du CDD, qu'en est-il de la prime de précarité ?
  • Quand la prime de précarité doit-elle être versée en cas de succession de CDD ?
  • Un salarié en contrat d'intérim peut-il bénéficier de la prime de précarité ?
  • Quel est le régime fiscal et social de la prime de précarité ?
  • Les agents contractuels de la fonction publique peuvent-ils bénéficier de la prime de précarité ?
  • Les alternants peuvent-ils bénéficier de la prime de précarité ?
  • Mon CDD a été requalifié en CDI, dois-je rembourser la prime de précarité à mon employeur ?
  • La prime de précarité est-elle assimilée à un salaire ?

Ce dossier contient également

letter

1 Modèle de lettre

fiche-express

2 Fiches express

La question du moment

En cas de renouvellement du CDD, qu'en est-il de la prime de précarité ?

Le renouvellement d'un CDD ne se confond pas avec la conclusion d'un nouveau contrat. En effet, le CDD peut être renouvelé si une clause dans le contrat de travail le prévoit ou encore si un avenant est signé par le salarié (1). Dans ce cas, l'employeur doit calculer l'indemnité par rapport à la durée totale du contrat (renouvellement compris).

L'indemnité de précarité devra être versée à l'issue du renouvellement, sur la base de la rémunération perçue globalement pour le contrat et son renouvellement (2).

Lorsque le contrat est renouvelé, l'indemnité de précarité est due au salarié au titre de son contrat initial. En cas de rupture du contrat durant la période renouvelée pour un des motifs dispensant de verser la prime, seule l'indemnité de fin de contrat se rapportant à la période renouvelée n'est pas due. L'employeur doit néanmoins verser l'indemnité de précarité se rapportant à la période initiale (3).

Par exemple, un CDD conclu le 1er mars 2024, initialement prévu pour une période de 3 mois (période A) est renouvelé, à compter du 1er juin, pour une durée de 5 mois (période B). Le contrat est rompu le 11 juillet 2024 (c'est-à-dire pendant la période B) du fait de la faute grave du salarié. Par conséquent, l'indemnité de précarité est due uniquement pour la période A et n'est pas due pour la période B allant du 1er juin au 11 juillet.

Le mot de l'auteur

Le 11/04/2024

La prime de précarité vise à compenser la situation précaire d'un salarié à la fin de son contrat à durée déterminé (CDD). L'employeur lui verse alors une indemnité obligatoire. Il existe, cependant, certaines exceptions permettant de baisser cette prime ou même de ne pas la verser.

Le 05/04/2023

Avec ce dossier, vous disposerez des informations nécessaires pour déterminer si votre salarié est éligible à la prime de précarité ou non.

Le 05/04/2023

Saviez-vous que les salariés en contrat d'intérim ont normalement droit à une prime de précarité de 10% ?

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Tout savoir sur la prime de précarité : montant, calcul, versements..."

Par Farah Benhadda le 19/04/2024 • 122303 vues

Les étudiants peuvent parfois travailler durant leurs vacances scolaires et la question de leur droit à la prime de précarité à la fin de leur contrat à durée déterminée (CDD) peut se...


Par Farah Benhadda le 19/04/2024 • 101286 vues

On peut penser que les travailleurs saisonniers (travaillant dans une station de sports d'hiver...


Par Farah Benhadda le 12/04/2024 • 842306 vues

Une prime de précarité doit, sauf exceptions, être versée lorsqu'un contrat à durée...


Par Farah Benhadda le 12/04/2024 • 65665 vues

Lorsqu'une rupture d'un contrat de travail à durée déterminé (CDD) se fait d'un commun...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences