Femme enceinte : quelle protection au travail ? Quelle possibilité, pour l'employeur,...

illustration aperçu dossier.svg

Femme enceinte : quelle protection au travail ? Quelle possibilité, pour l'employeur, de la licencier ?

Photo de Lorène Bourgain

Rédigé par Lorène Bourgain

Mis à jour le 26 octobre 2023

9121 utilisateurs ont déjà consulté ce dossier

Salariée enceinte : attention au licenciement abusif ! Vous venez d'apprendre que l'une de vos salariées, que vous envisagiez de licencier, est enceinte. Dans quelle mesure cette nouvelle peut-elle/doit-elle modifier vos projets ? De quelle protection bénéficie exactement une femme enceinte dans le cadre professionnel, de son embauche à la fin de son congé maternité ? Faisons le... Lire la suite

18,00€ TTC

Faites votre choix parmi les 2 options suivantes :

Ce dossier seul :

18€ TTC

ou

Illustration question

Ce dossier + tester notre formule CSE sans engagement !

Un juriste répond à vos questions + Accédez en illimité à tous nos documents dont celui-ci

Recommandé


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

En bref

Salariée enceinte : attention au licenciement abusif !

Vous venez d'apprendre que l'une de vos salariées, que vous envisagiez de licencier, est enceinte.

Dans quelle mesure cette nouvelle peut-elle/doit-elle modifier vos projets ? De quelle protection bénéficie exactement une femme enceinte dans le cadre professionnel, de son embauche à la fin de son congé maternité ?

Faisons le point ensemble dans ce dossier spécial !

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Toute femme enceinte bénéficie, dans le cadre de sa maternité, d'une protection contre le licenciement à l'intensité variable selon la période envisagée (grossesse, congé maternité, congés payés accolés à celui-ci, 10 semaines suivant ces périodes). 

En tant qu'employeur, il est impératif de maîtriser le cadre légal qui s'impose à vous dans le cadre de la gestion de la situation de travail d'une salariée enceinte. Il n'est en effet pas question d'improviser, sous peine de sanctions !

Quelles sont vos obligations, en tant qu'employeur, et les interdictions à respecter dans le traitement de la situation d'une salariée enceinte ? Êtes-vous tenu d'adapter le poste de travail de l'intéressée, ou de l'en faire changer ? Pouvez-vous, en cas de difficultés économiques de l'entreprise ou de cessation d'activité, licencier la salariée enceinte ? Pouvez-vous licencier la salariée en état de grossesse pour faute grave, ou en cas de situation rendant impossible le maintien du contrat de travail pour un motif étranger à son état de santé ? Quelles sanctions sont encourues en cas de non-respect de la réglementation applicable ? 

Ce dossier vous permet de faire le point sur l'ensemble des notions à maîtriser à ce sujet, tant celles prévues par la loi que celles dégagées par la jurisprudence de la chambre sociale de la Cour de cassation.

Contenu du dossier

Pour répondre à toutes ces questions et bien d'autres, ce dossier contient divers contenus, théoriques et pratiques, ayant notamment trait : 

  • à l'embauche, par un employeur, d'une salariée en état de grossesse (informations pouvant être demandée lors de l'entretien) ;
  • à la gestion de la relation de travail avec une salariée enceinte (adaptations du poste de travail sur production d'un certificat médical, changement d'affectation temporaire, travail de nuit, aménagement d'horaires, réduction de la durée journalière de travail, travaux interdits, visites médicales et autorisations d'absence) ;
  • à la rupture du contrat, par l'employeur, de la salariée enceinte (gestion des procédures en cours à l'annonce de la grossesse, motifs de rupture autorisés et périodes concernées, durée de la protection, intensité de la protection accordée, rupture de période d'essai, cas de la fausse couche, échéance de CDD, licenciement pour motif économique, lettre de licenciement, risques et sanctions encourues en cas de licenciement abusif, possibilité de conclure une rupture conventionnelle, etc.) ;
  • au congé maternité et à l'interdiction d'emploi postnatal.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Femme enceinte

icône case à cocher

Protection

icône case à cocher

Embauche

icône case à cocher

Période d'essai

icône case à cocher

Licenciement

icône case à cocher

Congé maternité

icône case à cocher

Faute grave

icône case à cocher

Impossibilité de maintenir le contrat

icône case à cocher

Licenciement nul

icône case à cocher

Réintégration

icône case à cocher

Indemnités

Le plan du dossier

  • I. L’embauche d’une salariée enceinte
  • Ai-je le droit de demander à une candidate à un emploi si elle est enceinte ?
  • Je viens de recruter une salariée qui ne m’avait pas révélé sa grossesse. Que puis-je faire ?
  • II. La relation de travail avec la salariée enceinte
  • Une salariée a-t-elle l’obligation de me révéler sa grossesse ?
  • La salariée doit-elle respecter un certain formalisme pour m’annoncer sa grossesse ?
  • Une salariée enceinte peut-elle m’imposer de la changer de poste de travail ? Quels sont ses droits ?
  • Une salariée que j’ai licenciée m’a annoncé qu’elle était enceinte et veut reprendre son poste. Suis-je tenu d’accepter ?
  • La salariée enceinte et moi sommes en désaccord sur son affectation temporaire. Comment faire ?
  • Une salariée enceinte qui travaille de nuit souhaite travailler de jour. Dois-je accepter sa demande ?
  • Suis-je tenu d’accepter une demande d’aménagement des horaires de travail d’une salariée pendant sa grossesse ?
  • Je suis dans l’impossibilité d’adapter le poste de travail de ma salariée enceinte. Comment faire ?
  • Dois-je réduire la durée journalière de travail d’une salariée enceinte ?
  • Y a-t-il des tâches que je ne peux pas faire réaliser par une salariée enceinte ?
  • A l’issue de la visite médicale, la fiche mentionne-t-elle l’état de grossesse de la salariée ?
  • Dois-je faire passer des visites médicales particulières à une salariée enceinte ?
  • Suis-je obligé d’autoriser la salariée enceinte à s’absenter pour qu’elle puisse passer ses examens médicaux ?
  • L’une de mes salariées fait l’objet d’une assistance médicale à la procréation, et demande à être absente dans le cadre de diverses consultations médicales. Suis-je tenue d’accéder à ses demandes ?
  • III. La rupture du contrat de la salariée enceinte
  • J’ai engagé une procédure de licenciement à l’encontre d’une salariée qui vient de m’informer qu’elle est enceinte. Dois-je arrêter la procédure ?
  • Puis-je licencier une salariée enceinte ?
  • Pendant combien de temps s’applique la protection contre le licenciement d’une salariée enceinte ou qui vient d’avoir un enfant ?
  • Qu’est-ce que je risque si je romps la période d’essai en raison de l’état de grossesse de la salariée ?
  • Puis-je licencier une salariée qui vient de faire une fausse couche ?
  • L’une de mes salariées vient de faire une fausse couche. Cela fait-il obstacle à l’échéance de son CDD ?
  • Puis-je licencier une salariée enceinte pour motif économique ?
  • Quels sont les risques/sanctions encourues dans le cas du licenciement d'une salariée enceinte ?
  • La grossesse est-elle un motif de rupture d’un CDD ?
  • Puis-je invoquer la grossesse de la salariée pour refuser de renouveler son CDD ?
  • Quel préavis la salariée enceinte doit-elle respecter lorsqu’elle démissionne ?
  • L’un de mes salariés vient de devenir papa. Puis-je, malgré tout, le licencier ?
  • IV. Le congé maternité
  • Pendant combien de temps une salariée peut-elle partir en congé maternité ?
  • Qu’est-ce que je risque si je ne respecte pas l’interdiction d’emploi prénatal et postnatal ?

Ce dossier contient également

letter

4 Modèles de lettres

fiche-express

2 Fiches express

fiche-express

1 Formulaire CERFA

La question du moment

Quel préavis la salariée enceinte doit-elle respecter lorsqu’elle démissionne ?

Par principe, le salarié embauché en CDI qui souhaite démissionner est tenu de respecter un préavis, dont la durée est déterminée par la convention collective ou le contrat de travail et varie souvent entre 1 et plusieurs mois.

Toutefois, certaines catégories de salariés sont autorisées à démissionner sans avoir à respecter un tel délai.

Tel est le cas de la salariée en état de grossesse médicalement constaté, qui peut rompre son contrat de travail sans préavis ni indemnité de rupture (1).

Par ailleurs, pour élever son enfant, la salariée peut, sous réserve d'en informer son employeur au moins 15 jours à l'avance, rompre son contrat à l'issue du congé de maternité ou d'adoption, ou 2 mois après la naissance ou l'arrivée au foyer de l'enfant, sans préavis (2).

A l'issue de cette démission post-accouchement, la salariée bénéficie même d'une priorité de réembauchage, si elle en fait la demande, dans l'année qui suit la rupture de son contrat (3).

Le mot de l'auteur

Le 26/10/2023

En tant qu'employeur, vous êtes tenu au respect du cadre protecteur de la salariée enceinte ou en congé maternité, notamment dans l'hypothèse où vous envisagez de la licencier. Faisons le point des informations essentielles à ce sujet !

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

Nos actualités en lien avec : "Femme enceinte : quelle protection au travail ? Quelle possibilité, pour l'employeur, de la licencier ?"

Par Sessi Imorou le 12/06/2024 • 1136306 vues

Vous avez décidé, d'un commun accord avec votre salarié, de mettre un terme au contrat à durée indéterminée (CDI) qui vous lie. Vous allez conclure une rupture conventionnelle. Afin de ne...


Par Sessi Imorou le 31/05/2024 • 272750 vues

Vous avez engagé une procédure de licenciement à l'encontre de l'un de vos salariés. Après...


Par Yoan El Hadjjam le 31/05/2024 • 170915 vues

Lorsqu'un salarié est déclaré inapte à exercer son activité professionnelle, l'employeur...


Par Thibault Hospice le 30/05/2024 • 147772 vues

Pour que la rupture conventionnelle du contrat de travail à durée indéterminée (CDI) soit...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences