Poste de travail et organisation du travail

L'analyse des postes de travail permet d'identifier les contraintes physiques (charge, posture, gestes répétitifs, manutention, etc.) et les éventuelles causes d'accident du travail ou d'arrêt maladie.

Afin de réduire la pénibilité, vous pouvez prévoir des aménagements et améliorations de l'ergonomie des postes (tapis de souris, repose-pieds, fauteuils plus ergonomiques, mise en place de machine ou d'outillage permettant d'aider et d'assister le salarié dans ses tâches pour le soulager des contraintes physiques, etc.)

Dans le cadre d'une réflexion sur l'organisation du travail et ses conséquences sur la santé des salariés, vous pouvez réaliser un audit sur la sécurité et réaliser des fiches de bonne posture ou de bonne utilisation des machines et outillages.

Meilleure adaptation des contraintes de travail aux salariés 

Les managers peuvent solliciter l'avis des salariés lors des entretiens annuels d'évaluation sur leurs conditions de travail et leur quotidien, afin d'identifier des axes de progrès et d'amélioration.

En outre, vous pouvez favoriser les méthodes participatives de conduite des projets en faisant appel à tous les intervenants qui ont une compétence spéciale dans un domaine particulier. Cela permettra une plus forte implication des travailleurs par la reconnaissance de leur travail et de leur qualité, en plus de trouver les solutions les plus adaptées à l'entreprise.

Amélioration du dialogue social 

Les représentants du personnel sont un relais essentiel entre les salariés et la direction. Aussi, les membres du CSE doivent avoir les moyens de communiquer et d'échanger avec les salariés. Et la direction doit pouvoir être en lien régulièrement avec eux pour pouvoir réagir lorsqu'une situation le nécessite.

Les panneaux d'affichages, l'autorisation de diffusion d'information via la messagerie professionnelle ou l'intranet de l'entreprise peuvent être des moyens d'amélioration du dialogue social dans votre entreprise.

Formation et développement des carrières

Le management ne doit pas être trop souple, trop permissif ou trop coercitif. Il faut être juste et capable d'animer et d'impliquer les équipes.

La formation des managers à l'encadrement, la gestion et l'animation est un point de levier essentiel sur l'ambiance de travail au sein de vos équipes.

Si les intérêts de chacun sont entendus, pris en compte et que les décisions prises sont bien expliquées et communiquées, les salariés pourront travailler dans un contexte plus sain et s'impliquer davantage.

L'entretien annuel peut être l'occasion d'évoquer les conditions de travail et les souhaits d'évolution des salariés, établir ou développer le plan de formation, proposer des journées de sensibilisation réalisées en interne pour réduire les coûts (avec le service de santé au travail par exemple), des ateliers d'échanges de pratiques entre différents services, etc.

Information des salariés sur la situation et les perspectives de l'entreprise 

Pour impliquer les salariés, vous devez leur communiquer les orientations et objectifs fixés dans l'entreprise ou dans les différents services. Ainsi, ils pourront mieux se positionner selon la politique mise en place par la direction et se sentir d'avantage intégré et impliqué. Une bonne politique d'information et de communication est donc essentielle, et pas seulement en matière de lutte contre l'absentéisme.

Aménagement du travail

Quand cela est possible, pour pallier aux difficultés de la vie personnelle, vous pouvez proposer des systèmes de garde d'enfants, de covoiturage, de transport en navette, développer des activités de loisirs ou associatives à destination des salariés.

De plus, vous pouvez appliquer des réductions d'horaires, aménager les pauses et les heures de travail dans la mesure du possible.

Vous souhaitez obtenir des conseils pour savoir comment récompenser l'assiduité des salariés de votre entreprise ?