ACTUALITÉ Négocier un accord collectif d'entreprise

Formalités de dépôt des accords d'entreprise


Par Sophie Gervais-Seillan , Juriste - Modifié le 01-06-2018

Formalités de dépôt des accords d'entreprise

Un accord collectif, fraîchement établi, doit respecter certaines formalités de dépôt après avoir été signé. En effet, pour être applicable, l'accord d'entreprise doit faire l'objet d'une notification aux organisations syndicales, d'un dépôt sur une plateforme ce qui vaut dépôt auprès de la DIRECCTE, d'un dépôt auprès du Conseil de Prud'hommes, ainsi que d'une publication dans la base de données nationale. A défaut, cet accord sera réputé non écrit.

Rappelons que, depuis le 20 octobre 2016, les obligations en matière d'affichage, à la charge de l'employeur, ont été assouplies (1). Dorénavant, une communication par tout moyen, aux salariés, sur le lieu et les modalités de consultation des accords suffit.

Notifier l'accord aux organisations syndicales

Une fois l'accord signé, il doit être notifié aux organisations syndicales représentatives. Ces dernières disposent de 8 jours à compter de la notification pour exercer leur droit d'opposition.

Déposer l'accord sur une plateforme en guise de dépôt auprès de la DIRECCTE

Depuis le 28 mars 2018, le dépôt des accords collectifs signés depuis le 1er septembre 2017 doit se faire sur une plateforme de téléprocédure du ministère du travail.

Ce dépôt sur plateforme vaut dépôt auprès de la DIRECCTE et donne lieu à un récépissé de dépôt.

Ainsi, la remise de l'accord en 2 exemplaires - 1 en format électronique et 1 autre en format papier envoyée à la DIRECCTE - n'est plus nécessaire.

En revanche, 2 versions de l'accord doivent malgré tout être déposées :

  • une au format pdf, intégrale, signée par les parties ; 
  • une au format docx (sans nom, prénom, paraphe ou signature d'une personne physique e...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

ans les éléments confidentiels en cas de demande de publication partielle ou d'éléments portant atteinte aux intérêts stratégiques de la société). Il revient au représentant légal du groupe, de l'entreprise ou de l'établissement ou, pour un accord d'entreprise, aux représentants légaux de celle-ci de procéder au dépôt. Sont concernés par cette disposition : les accords de groupe ;  les accords interentreprises ; les accords d'entreprise ; les accords d'établissement, etc. Selon certaines modalités (2), il est possible de publier une version anonymisée ou seulement partielle de la convention conclue (3). Le Code du travail prévoit que le dépôt des conventions et accords doit être accompagné de certaines pièces (4). Déposer l'accord auprès du Conseil de Prud'hommes L'accord doit être déposé, en 1 exemplaire original, auprès du secrétariat du greffe du Conseil de Prud'hommes dans le ressort duquel l'accord a été conclu (5). Publier l'accord dans la base de données nationale Les accords doivent être publiés dans une base de données nationale, depuis le 1er septembre 2017 (6). Depuis le 1er avril 2018, la version publiée ne mentionne pas les nom et prénom des négociateurs et signataires. De même pour des raisons de confidentialité, il est possible de demander la publication partielle de l'accord. Cette demande requiert un acte express signé par l'employeur et la majorité des organisations syndicales signataires et doit exposer les raisons d'une publication partielle. Le dépôt devra alors être accompagné : d'une version intégrale ; d'une version partielle. A noter que certains accords ne sont pas soumis à cette obligation de publicité : accords portant sur un plan de sauvegarde de l'emploi ; accords de performance collective ; accords sur l'épargne salariale.

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail