DUE instituant un régime complémentaire de frais de santé collectif à adhésion...

illustration aperçu lettre.png

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Modèle de lettre : DUE instituant un régime complémentaire de frais de santé collectif à adhésion obligatoire

Photo de Alexandra Marion

Rédigé par Alexandra Marion

Mis à jour le jeudi 3 août 2023

1954 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

  Optimisez la gestion de votre mutuelle d'entreprise ! Notre modèle de lettre vous guide dans l'instauration d'une mutuelle complémentaire obligatoire pour vos salariés ou mettre à jour la DUE instaurant un tel régime. Simplifiez vos démarches en quelques clics en téléchargeant notre modèle prêt à l'emploi.... Lire la suite

4,80€ TTC

illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous souhaitez instaurer un régime de frais de santé collectif et obligatoire dans votre entreprise. A défaut d'accord conclu au niveau de la branche ou si l'employeur souhaite adapter les dispositions conventionnelles de branche, la complémentaire santé peut être mise en place au niveau de l'entreprise par décision unilatérale de l’employeur (DUE).
Ou bien, vous souhaitez mettre à jour la DUE instaurant un régime collectif et obligatoire de frais de santé dans votre entreprise afin de vous conformer à la réglementation en vigueur.
Découvrez notre modèle de décision unilatérale de l’employeur afin de mettre en place une complémentaire santé obligatoire et collective dans votre entreprise ou mettre à jour la DUE instaurant un tel régime.

La recommandation de l'auteur

Pour dénoncer sa décision unilatérale, l'employeur doit accorder un délai raisonnable de négociation. Ce délai de préavis s'apprécie en tenant compte des salariés, mais aussi des organes représentatifs du personnel. Or, aucun texte ne précise la durée dudit délai. Il convient donc d'anticiper les litiges pouvant découler de ce silence des textes. La décision unilatérale peut ainsi prévoir un délai de prévenance raisonnable de 3 mois ou plus. 

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Au-delà des prestations dues par le régime de base de la Sécurité sociale, votre salarié jouit de mesures complémentaires. Il vous appartient de les lui garantir, en particulier pour ce qui est d'une couverture complémentaire de frais de santé (Articles L911-1 et L911-7 du Code de la sécurité sociale). 

Cette obligation, qui s'impose à toutes les entreprises du secteur privé, peut être remplie de diverses manières. Lorsque la mutuelle obligatoire n'est pas instituée par des accords au niveau de la branche ou de l'entreprise, vous pouvez notamment la mettre en place à travers une décision unilatérale

La mise en place d'une mutuelle de santé relève donc d'une obligation pour l'employeur. Néanmoins, son manquement ne donne lieu à aucune sanction au titre du Code de la sécurité sociale. 

Dans tous les cas, le salarié a des recours. Il pourra saisir l'inspection du travail ou le Conseil de prud'hommes. Si tel était le cas, vous pourriez être condamné au remboursement des frais de santé correspondant à la période non couverte. 

Par ailleurs, l'employeur qui n'instaure pas de mutuelle dans son entreprise ne risque aucun redressement de l'Urssaf. En effet, la mise en place d'une mutuelle relève de la compétence de l'inspection du travail ou du Conseil de prud'hommes et non de l'Urssaf (Questions-réponses du 29 décembre 2015 relatif aux contributions des employeurs destinées au financement des prestations complémentaires de santé).

La DUE permet certes d'instituer une mutuelle complémentaire, mais elle peut également déboucher sur des avantages supplémentaires, si vous accordez des avantages bien au-delà de ceux conférés dans le cadre de l'accord ou de la décision précédente. Dans une telle hypothèse, la DUE ne peut être retirée qu'à la suite d'une information des organes représentatifs des salariés (Comité social et économique…) et en concédant un délai de négociation raisonnable (Cass. Soc., 27 novembre 2002, n°00-45065).

Les salariés déjà présents au jour de la DUE ne sont pas tenus d'y adhérer. L'employeur ne dispose d'aucun pouvoir pour les contraindre à cotiser ; seuls y seront obligés les salariés embauchés après la mise en place de la décision unilatérale (Article 11 de la loi n° 89-1009 du 31 décembre 1989).

À titre d'exemple, le personnel d'une entreprise absorbée, qui n'avait pas encore fait le choix d'adhérer à une mutuelle n'est pas tenu de cotiser ou d'adhérer à la DUE en vigueur dans l'entreprise absorbante (Cass. Soc., 4 janvier 1996, n° 92-41885).

De plus, pour que la décision unilatérale soit valable, vous devez :

  • informer et consulter préalablement le comité social et économique (Article L2312-22 du Code du travail) ;

  • remettre au salarié un écrit reprenant les contours des avantages et conditions proposés.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

5

Note moyenne sur 2 avis

  • le 02/06/2023

    Très bien

  • le 20/11/2023

    Ras

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "DUE instituant un régime complémentaire de frais de santé collectif à adhésion obligatoire"

Par Thibault Hospice le 18/04/2024 • 46842 vues

Un tour du monde, mettre sa vie professionnelle entre parenthèses, se consacrer à sa famille, développer ses projets artistiques... Nombreuses sont les raisons pouvant inciter vos salariés à...


Par Thibault Hospice le 18/04/2024 • 3867 vues

L'employeur peut être tenu de mettre en place un accord de participation des salariés aux...


Par Virginie Langlet le 16/04/2024 • 36729 vues

Un délai de 7 jours entre la mise à pied conservatoire et la procédure de licenciement, sans...


Par Associés Zaïre Seltene le 16/04/2024 • 696 vues

Souvent confondues, la mise à pied disciplinaire et la mise à pied conservatoire n'ont...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences