Lettre de demande d’autorisation à l’inspecteur du travail pour rompre la...

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre de demande d’autorisation à l’inspecteur du travail pour rompre la période d’essai d’un salarié protégé

Photo de Farah Benhadda

Rédigé par Farah Benhadda

Mis à jour le vendredi 15 décembre 2023

1845 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

La loi prévoit une protection pour les représentants du personnel afin qu’ils exercent leur mandat dans les meilleures conditions. 

Un salarié protégé de votre entreprise est en période d’essai. N’étant pas satisfait de son travail, vous souhaitez rompre son contrat. 

Avant de lui envoyer la lettre lui notifiant la rupture de sa période d’essai, vous devez avoir obtenu l’autorisation de l’inspecteur du travail.

 

Lire la suite

4,80€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

La recommandation de l'auteur

Votre courrier doit être envoyé en recommandé avec accusé de réception (article R2421-10 du Code du travail).
L'employeur ne peut se fonder sur les activités représentatives du salarié pour justifier son licenciement au risque de commettre une discrimination. L'inspecteur du travail saisi vérifie s'il existe un rapport entre le licenciement et les fonctions représentatives de l’intéressé.

 

Ce que dit la loi

En principe, la rupture de la période d’essai ne requiert aucun formalisme particulier. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’un salarié protégé, vous devez respecter la procédure spéciale de licenciement dont il bénéficie.

Après avoir consulté le comité social et économique (CSE), s’il existe, vous devez solliciter l’autorisation de l’inspecteur du travail pour rompre le contrat de travail. À défaut, la rupture est nulle et le salarié pourra demander sa réintégration au sein de l’entreprise (Cass. Soc., 26 octobre 2005, n°03-44585).

La demande d’autorisation de licenciement doit être adressée dans les 15 jours qui suivent la délibération du CSE, sauf en cas de mise à pied (auquel cas le délai est de 48 heures) (article R2421-1 du Code du travail).

La demande doit être adressée à l'inspecteur du travail dont dépend l'établissement dans lequel le salarié est employé.

Elle doit contenir les motifs de la décision de rupture du contrat (CE, 20 mars 2009, n°308346) et indiquer le mandat détenu par le salarié (CE, 20 mars 2009, n°309195).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez du temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit.

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Lettre de demande d’autorisation à l’inspecteur du travail pour rompre la période d’essai d’un salarié protégé"

Par Thibault Hospice le 22/02/2024 • 1907 vues

La réforme des retraites soulève de nombreuses préoccupations et incertitudes quant aux coûts et impacts qu'elle engendre pour l'ensemble de la société. Toutefois, un aspect qui demeure...


Par Caroline Audenaert Filliol le 14/02/2024 • 99107 vues

La période d'essai permet à l'employeur, de vérifier que le salarié dispose bien des...


Par Caroline Audenaert Filliol le 09/02/2024 • 11575 vues

Si vous employez au moins 50 salariés et que vous envisagez de procéder à un licenciement...


Par Alexandra Marion le 02/02/2024 • 150096 vues

Lorsqu'un salarié est déclaré inapte à exercer son activité professionnelle, l'employeur...


illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00

illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences