ACTUALITÉ Etapes de la création d'entreprise

Créer son entreprise sans diplôme : c’est possible ?


Par Audrey Amani, Juriste rédactrice web - Modifié le 12-07-2021

Créer son entreprise sans diplôme : c’est possible ?

Vous avez un projet de création d'entreprise mais vous n'avez pas de diplôme et vous vous demandez si cela est possible. Sachez que la création d'entreprise en France n'est pas conditionnée par la détention d'un diplôme. Cependant, en fonction de l'activité que vous souhaitez exercer, une qualification professionnelle peut vous être demandée. C'est le cas de plusieurs activités artisanales et des professions libérales contrairement aux activités commerciales qui ne nécessitent pas de diplôme. Est-ce qu'on peut créer une entreprise sans diplôme ? Quelle entreprise peut-on créer sans diplôme ? Dans quelle entreprise un diplôme est obligatoire ? On vous explique tout ce que vous devez savoir dans cet article.

Peut-on créer son entreprise sans diplôme ?

13%des créateurs d'entreprises sont sans diplôme en 2018

Selon l'INSEE, 13 % des créateurs d'entreprise en 2018, n'ont pas de diplôme qualifiant (1). Être chef d'entreprise, surtout dans une PME ou une TPE, c'est avant tout être un bon gestionnaire. Vous êtes amené à prendre des décisions économiques importantes. Cependant, aucun diplôme dans la gestion ou dans la comptabilité n'est obligatoire pour créer votre entreprise. Il peut être avantageux d'acquérir des compétences dans certains domaines tels que : le marketing, l'informatique, la logistique etc.

Ainsi quel que soit le statut choisi (entrepreneur individuel, micro-entreprise, SARL, EURL, SAS, SASU…), vous pouvez créer votre entreprise sans diplôme spécifique à condition que le métier que vous souhaitez exercer ne soit pas réglementé par une fédération ou un Ordre.

Il est certes possible de créer son entreprise sans diplôme, mais il est également possible de se former gratuitement la plupart du temps, sur le web grâce à des tutoriels youtube, MooC, guides pratiques.

Bon à savoir :

Certains métiers ne nécessitent pas de diplôme mais il peut être nécessaire de respecter une certaine réglementation comme :

  • les règles d'hygiène et de sécurité : c'est le cas dans le domaine de la restauration ;
  • l'obtention d'un permis B pour être chauffeur, coursier indépendant à scooter ;
  • l'obtention d'un agrément préfectoral pour exercer les métiers de services à la personne.

Quelle entreprise créer sans diplôme ?

Activités commerciales accessibles sans diplôme

La plupart des activités commerciales sont accessibles sans diplôme qualifiant, qu'elles soient exercées sous la forme individuelle, ou sous forme de personne morale (société). C'est notamment le cas de :

  • la restauration rapide à condition de respecter certaines formations en matière d'hygiène et de sécurité, d'obtenir un permis un permis d'exploitation ;
  • la vente à emporter d'aliments sans préparation préalable ;
  • la téléprospection ;
  • la vente et la revente de biens (objets divers, bijoux, accessoires…).

En tant que commerçant, vous devez néanmoins déclarer l'existence de votre entreprise au CFE compétent. Cette immatriculation vous permettra d'obtenir un numéro SIREN ou SIRET et certains documents importants tels que l'extrait K ou Kbis.

Par ailleurs, pour démarrer votre entreprise, il vous sera nécessaire d'établir un business plan convaincant afin de bénéficier de certaines aides à la création d'entreprise qui sont un véritable coup de pouce lorsqu'on entame une nouvelle activité, a fortiori, sans qualification professionnelle.

Professions libérales accessibles sans diplôme

S'il est vrai que l'exercice de la majorité des professions libérales requiert une qualification professionnelle, en raison de leur appartenance à des fédérations ou Ordres réglementés (médecin, notaire, avocat…), il est toutefois possible d'exercer de nombreuses activités libérales sans qualification. Voici quelques exemples de professions libérales non réglementées (2) :

  • Attaché de presse ;
  • Audit et conseil ;
  • Animateur ;
  • Coach sportif ;
  • Concepteur de logiciel ;
  • Concepteur rédacteur ;
  • Conférencier ;
  • Conseil (artistique, en gestion, en communication, d'entreprise, conjugal, etc.) ;
  • Consultant ;
  • Naturopathe ;
  • Paysagiste (activité en bureau d'études sans lien avec le cycle de la production végétale) ;
  • Styliste.

Bon à savoir :

Parmi ces professions, certaines sont totalement libres (consultant), mais d'autres doivent obtenir une autorisation d'exercice ou effectuer une déclaration d'activité (éducateur sportif).

Exercice d'une activité artisanale : qualification professionnelle nécessaire

Les activités artisanales sont celles qui requièrent le plus un diplôme pour pouvoir exercer. Il s'agit de :

  • l'entretien et la réparation des véhicules et des machines ;
  • la construction, l'entretien et la réparation des bâtiments ;
  • la mise en place, l'entretien et la réparation des réseaux et des équipements utilisant les fluides, ainsi que des matériels et équipements destinés à l'alimentation en gaz, au chauffage des immeubles et aux installations électriques ;
  • le ramonage ;
  • l'activité de maréchal-ferrant ;
  • les soins esthétiques à la personne autres que médicaux et paramédicaux et les modelages esthétiques de confort sans finalité médicale ;
  • la réalisation de prothèses dentaires ;
  • la préparation ou la fabrication de produits frais de boulangerie, pâtisserie, boucherie, charcuterie et poissonnerie, ainsi que la préparation ou la fabrication de glaces alimentaires artisanales.

Il est très souvent nécessaire pour pouvoir exercer ces activité :

  • d'être titulaire du CAP, du BEP, d'un diplôme de niveau égal ou supérieur, délivré pour l'exercice du métier ;
  • ou de justifier d'une expérience professionnelle de 3 années effectives sur le territoire de l'Union européenne (UE) ou dans un autre Etat partie à l'Espace économique européen (EEE), acquise en qualité de dirigeant d'entreprise, de travailleur indépendant ou de salarié dans l'exercice du métier.

Ces conditions sont mises en place pour la sécurité des clients mais aussi des entrepreneurs eux-mêmes. Il est néanmoins possible qu'une personne non qualifiée exerce l'activité, mais à la condition que cet exercice se fasse sous le contrôle effectif et permanent d'une personne justifiant d'une qualification professionnelle pour le métier exercé

Le manquement à cette obligation de qualification donne lieu à une amende de 7500 euros (4).

Bon à savoir :

L'identité et la qualité de cette personne, ainsi qu'un justificatif de sa qualification professionnelle et, le cas échéant, une copie de son contrat de travail doivent être fournis lors de l'immatriculation de l'entreprise au répertoire des métiers.

En cas d'engagement à recruter un salarié qualifié professionnellement, une copie de son contrat de travail et des justificatifs de sa qualification devront être remis au plus tard dans les 3 mois suivants l'immatriculation de l'entreprise.


En dehors de la qualification professionnelle requise, toute personne qui souhaite créer une entreprise artisanale doit respecter une condition d'honorabilité, c'est-à-dire qu'elle ne doit pas être sous l'emprise :

  • d'une interdiction de diriger, gérer, administrer ou contrôler, directement ou indirectement, une entreprise commerciale ou artisanale, une exploitation agricole ou une personne morale ;
  • ou d'une peine complémentaire d'interdiction d'exercer une activité professionnelle (3).

Avant la loi PACTE du 22 mai 2019, il était obligatoire de suivre un stage de préparation à l'installation (SPI) de 30 heures, avant de pouvoir s'immatriculer au Répertoire des métiers en tant qu'artisan. Cette formation est désormais facultative mais, reste conseillée car, elle permet aux futur dirigeants d'acquérir les bases nécessaires à la pérennité de leur entreprise.

Aussi, en tant qu'artisan, pour donner une existence légale à votre entreprise, vous devez la faire immatriculer au CFE :

  • soit, de la chambre des métiers et de l'artisanat, pour une entreprise individuelle ou une société de 10 salariés maximum ;
  • soit, de la chambre de commerce et d'industrie, pour les entreprises de plus de 10 salariés.

Il est important de souligner que même si la création d'une entreprise artisanale nécessite une qualification professionnelle la plupart du temps, certaines activités artisanales restent cependant accessibles sans diplôme qualifiant. C'est le cas par exemple :

  • de la restauration sous forme de traiteur ;
  • du métier de photographe ;
  • des activités de création d'objets.
Références :
(1) Les créations et créateurs d'entreprises en 2018 : situation initiale
(2) Liste des professions libérales
(3) 11° de l'article 131-6 du code pénal
(4) Le portail des Chambres de Métiers et de l'Artisanat

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail