illustration logo

Usage dans l'entreprise : la procédure à respecter pour y mettre fin

illustration aperçu dossier

Usage dans l'entreprise : la procédure à respecter pour y mettre fin

Employeur

Professionnel

photo de L'équipe Juritravail

Rédigé par L'équipe Juritravail

Mis à jour le 02 août 2019


En tant que chef d’entreprise, vous avez instauré une pratique constituant un avantage pour vos salariés. Aujourd’hui, vous souhaitez y mettre fin (une prime de 13e mois par exemple).

Certains avantages informels octroyés aux salariés peuvent être reconnus comme des usages dans votre entreprise. Il est donc primordial, préalablement à la suppression d’une quelconque pratique, de vérifier si celle-ci constitue un usage d’entreprise. Le cas échéant, un formalisme procédural...
Lire la suite
En tant que chef d’entreprise, vous avez instauré une pratique constituant un avantage pour vos salariés. Aujourd’hui, vous souhaitez y mettre fin (une prime de 13e mois par exemple).

Certains avantages informels octroyés aux salariés peuvent être reconnus comme des usages dans votre entreprise. Il est donc primordial, préalablement à la suppression d’une quelconque pratique, de vérifier si celle-ci constitue un usage d’entreprise. Le cas échéant, un formalisme procédural de dénonciation s’impose à vous. 

18,00€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez du temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit.

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Cela fait maintenant quelques années que vous versez à vos salariés une prime pour les féliciter de leur travail, ou que vous leur faites bénéficier d’un autre avantage, alors que vous n'y êtes légalement pas tenu. Il vous arrive également de leur "offrir" les ponts résultant de jours fériés et de rémunérer leurs temps de pause, plus que de raison.

Cependant, vous ne pouvez plus vous permettre d'accorder autant d'avantages. Vous savez néanmoins que vos salariés risquent de s'opposer à votre décision. Le peuvent-ils ? Pouvez-vous mettre fin à ces pratiques du jour au lendemain ou un formalisme est-il nécessaire ? Vous craignez également la réaction de vos représentants du personnel qui risquent de considérer qu’il s’agit d’un avantage acquis ne pouvant être remis en cause. Comment faire pour révoquer de tels usages en bonne et due forme ?

Ce dossier répond à vos questions. Respectez scrupuleusement les démarches qui y sont détaillées, pour dénoncer un usage d'entreprise sereinement et éviter les contestations.


Contenu du dossier :

Ce dossier vous explique les points suivants :

  • définition de l’usage ;

  • preuve de l’usage ;

  • inapplication d’un usage ;

  • accord collectif et usage d’entreprise ;

  • risque pour l’employeur en cas d’irrégularité de la dénonciation ;

  • nécessité ou non de l'accord des salariés ;

  • usage et instance représentative ;

  • conséquence de la suppression ;

  • justification de la dénonciation de l'usage ;

  • sort des usages en cas de vente ou de fusion ;

  • modification d’un usage ;

  • usage "contractualisé" ;

  • coexistence d'un usage avec un avantage similaire dans la convention collective ;

  • etc.


Nous mettons à votre disposition deux modèles de courrier pré-remplis indispensables pour informer vos salariés et vos représentants du personnel.


Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Usage

icône case à cocher

Procédure

icône case à cocher

Contestation

icône case à cocher

Représentant du personnel

icône case à cocher

Avantage

icône case à cocher

Sort des usages dénoncés

icône case à cocher

Information

icône case à cocher

Dénonciation

icône case à cocher

Acquis

icône case à cocher

Accord

Le plan du dossier

  • Qu'est-ce que l'usage ?

  • Qu'est-ce qui distingue un usage d'entreprise d'un usage local ou de la profession ?

  • Que se passe-t-il si l'employeur n'applique pas un usage d'entreprise ?

  • A qui incombe la charge de la preuve de l'usage d'entreprise ?

  • La procédure pour modifier un usage d'entreprise est-elle différente de celle de sa dénonciation?

  • Peut-on dénoncer un usage repris dans le contrat de travail ?

  • Cession de l'entreprise : les usages de l'entreprise sont-ils transférés ?

  • L'usage peut-il être supprimé par accord collectif ?

  • Doit-on appliquer la même procédure que la dénonciation d'un accord collectif ?

  • Quels sont les risques pour l'employeur qui ne dénonce pas un usage d'entreprise correctement ?

Ce dossier contient également

letter

2 Modèles de Lettres

fiche-express

1 Fiche express

La question du moment

Que se passe-t-il si l'employeur n'applique pas un usage d'entreprise ?

Le non-respect d'un usage d'entreprise est susceptible de recours devant le Conseil de prud'hommes. 

Sous réserve que le salarié s'estimant lésé parvienne à démontrer l'existence de l'usage d'entreprise, qui ferait l'objet d'une violation par l'employeur, ce dernier peut être condamné par le juge à verser au salarié une indemnité réparatrice.

En effet, la Cour de cassation estime que le non-respect d'un usage d'entreprise, causant aux salariés un préjudice, peut être indemnisé par l'allocation de dommages et intérêts (1).

De plus, le juge prud'homal estime que le simple fait de cesser d'appliquer un usage d'entreprise est constitutif d'un "trouble manifestement illicite". Le juge peut, en référé, faire cesser le trouble, c'est-à-dire ordonner l'application de l'usage.

Il a également été admise l'action civile par une organisation syndicale en dommages et intérêts du fait d'une violation par l'employeur de son engagement d'accorder des avantages à une partie du personnel, en raison du préjudice subi à l'intérêt collectif de la profession représentée par ladite organisation syndicale (2).

Il convient donc, pour l'employeur, de s'assurer d'une dénonciation en bonne et due forme et préalable de l'usage en question, avant de cesser l'octroi des avantages qui en découlent.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Pour aller plus loin

Nos actualités sur le thème Dénoncer un usage d'entreprise

Par Virginie Langlet le 29/01/2020 • 4199 vues

Un auto-entrepreneur qui travaille au service d’une entreprise mais qui n’a aucune indépendance dans l’organisation et l’exécution de son travail est en réalité tenu par un lien de subordinatio...


Par Aude Lhomme-guinard le 30/11/2018 • 889 vues

Pour la première fois, la Cour de Cassation vient de se prononcer sur le statut des coursiers de...


Par Marie BALA-GRODET le 05/02/2018 • 2337 vues

Lorsqu'une association détermine unilatéralement les missions et les heures de travail d'un res...


Par Fabrice MEHATS le 02/01/2013 • 9347 vues

Dans un arrêt du 20 novembre 2012, la Cour de cassation pose le principe selon lequel l’accord in...


Voir toutes les actualités

20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences