Acceptation par l'employeur de la demande de congé du salarié, sous réserve de...

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Acceptation par l'employeur de la demande de congé du salarié, sous réserve de renonciation à ses jours de congés de fractionnement

Photo de Yoan El Hadjjam

Rédigé par Yoan El Hadjjam

Mis à jour le jeudi 6 juin 2024

5036 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Un salarié a fractionné ses congés payés, de sa propre initiative ou de la vôtre. Ceci peut lui donner droit à des jours de congés supplémentaires. Vous souhaitez vous en exonérer. Pour cela vous demandez au salarié d'y renoncer de façon expressément.... Lire la suite

4,80€ TTC

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Un salarié a fractionné ses congés payés, de sa propre initiative ou de la vôtre. Ceci peut lui donner droit à des jours de congés supplémentaires. Vous souhaitez vous en exonérer. Pour cela vous demandez au salarié d'y renoncer de façon expressément.

La recommandation de l'auteur

Si le salarié refuse de renoncer à ses jours de congés supplémentaires pour fractionnement, et que vous ne voulez pas octroyer de jours en plus, il est possible de refuser les dates de congés payés du salarié (Cass. Soc. 17 décembre 1987, n°85-41979). Le salarié devra choisir des dates différentes, ou vous devrez lui imposer ses dates de congés, en vous conformant au Code du travail.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Un salarié a droit à 30 jours ouvrables de congés payés : 24 jours ouvrables au titre du congé principal, et la cinquième semaine de congés payés. Le congé principal ne doit pas être accolé à la cinquième semaine.

Il y a fractionnement des congés payés lorsque la prise des congés payés se fait en plusieurs fois.

Seul le fractionnement du congé principal peut ouvrir droit à des jours de congés supplémentaires. La cinquième semaine, même fractionnée, n'ouvre pas droit à des congés supplémentaires.

Un accord d'entreprise ou d'établissement ou, à défaut, une convention ou un accord de branche peut fixer la période pendant laquelle la fraction continue d'au moins 12 jours ouvrables est attribuée ainsi que les règles de fractionnement du congé au-delà du 12ème jour (article L3141-21 du Code du travail).

À défaut de précision par accord ou convention, la fraction continue d'au moins 12 jours ouvrables est attribuée pendant la période du 1er mai ou 31 octobre.

Un salarié aura droit à des jours de congés supplémentaires pour fractionnement s'il prend au minimum 3 jours de congés payés en dehors de la période légale du 1er mai au 31 octobre.

L'article L3141-23 du Code du travail accorde ainsi 2 jours de congés supplémentaires lorsque le nombre de jours de congés pris en dehors de la période légale est supérieur à 6 jours. Le salarié n'a droit qu'à 1 jour de congé supplémentaire s'il ne prend que de 3 à 5 jours de congés en dehors de cette période.

Si vous refusez d'accorder ces jours de congés supplémentaires, vous enfreignez la législation sur les congés payés et êtes passible d'une contravention de 5e classe, appliquée autant de fois qu'il y a de salariés concernés (article R3143-1 du Code du travail).

Les salariés peuvent toutefois renoncer au bénéfice des jours de congés supplémentaires pour fractionnement. Cette renonciation ne se présumant pas, vous devez exiger une renonciation expresse, écrite et individuelle, de la part du salarié (Cass. Soc. 10 juillet 1986, n°83-402).

Photo de Yoan El Hadjjam

Yoan El Hadjjam Juriste rédacteur web

Voir son profil
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Acceptation par l'employeur de la demande de congé du salarié, sous réserve de renonciation à ses jours de congés de fractionnement"

Par Yoan El Hadjjam le 20/06/2024 • 5694 vues

Depuis le 1er novembre 2023, tout employeur doit communiquer obligatoirement certaines informations relatives à la relation de travail au salarié nouvellement embauché. Cette obligation...


Par Sessi Imorou le 22/02/2024 • 52681 vues

Le dispositif de réduction du temps de travail (RTT) permet de compenser une durée de travail...


Par Caroline Audenaert Filliol le 28/11/2023 • 35721 vues

Les premières chutes de neige annoncées dans plusieurs départements amorcent la période des...


Par Sessi Imorou le 13/11/2023 • 38262 vues

Dans votre entreprise, vous avez droit à des jours de réduction de temps de travail (RTT) qui...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences