Accueil » Droit des étrangers : en France et à l'étranger » Français à l'Etranger » Forum

Forum Droit des étrangers : en France et à l'étranger

Forum Français à l'Etranger

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Nationalité française par filiation

Visiteur

Le 19-05-2022 à 14:20

Bonjour Maître
Mes arrières grands parents, mes grands parents et mon père sont français et ils avaient leur nationalité française avant le protectorat français en Tunisie mais ils n'ont jamais vécu en France ni moi ni mon père. Je suis né en 1970 en Tunisie mon père avait 41ans . Pensez-vous que je peux demander la nationalité française par filiation ? Merci infiniment pour votre réponse. Sachant aussi que mon père est un ancien combattant et actuellement il perçoit une indemnité française annuelle .
Cordialement,

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 19-05-2022 à 15:23

      + 750 messages


    Bonjour,
    Si votre père était Français lors de sa naissance, vous êtes Français. La qualité de citoyen français peut être perdue si "l’intéressé, français d’origine par filiation, n’en a point la possession d’état et n’a jamais eu sa résidence habituelle en France, si les ascendants, dont il tenait la nationalité française, n’ont eux-mêmes ni possession d’état de Français, ni résidence en France depuis un demi-siècle" (article 23-6 du Code civil).
    Le fait que votre père soit un ancien combattant de l'Armée française permet à mon sens d'établir la possession d'état de citoyen français (qui est le fait de se comporter "comme un citoyen français"). C'est encore plus vrai s'il au moins de temps en temps il vote aux élections françaises.
    Si votre acte de naissance (ou celui de votre père) n'a pas été transcrit à l'état-civil français, faites-en la demande. Vous pourrez ensuite essayer de demander vos documents d'identité français.
    Si ça coince, vous serez bon pour essayer de demander un CNF (c'est souvent très long) :
    https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1051
    Membre

    Le 19-05-2022 à 16:49

    Merci Maître 
    Membre

    Le 19-05-2022 à 16:54

    Oui mon père est né français 
    Membre

    Le 20-05-2022 à 07:46

    Ben non, son père, s'il était français lorsqu'il est né ne l'était plus à la naissance d'Imed (accord d'indépendance de la Tunisie en 1956) donc la France n'a pas à lui accorder la nationalité française d'atant qu'Imed ne vis pas, et n'a jamais vécu, en France.

    Afficher les 6 commentaires

    0
    + -
  • Membre

    Le 20-05-2022 à 12:20

      + 150 messages


    Bonjour,

    Je suis entièrement d’accord avec Isadore. L’enfant d’un Français est français. La seule exception est celle de la perte de la possession d’état qui, en l’espèce, est peut-être intervenue. Il faudrait donc s’assurer qu’il n’en est rien.

    La Tunisie n’ayant jamais été une colonie au sens strict du terme mais un protectorat, l’État tunisien n’a jamais cessé d’exister et les Tunisiens n’étaient pas systématiquement devenus français lors de l’établissement du protectorat.

    Pour les résidents en Tunisie qui avaient la nationalité française, la convention de 1955 stipulait que ceux qui acquéraient la nationalité tunisienne de façon volontaire perdaient la nationalité française et réciproquement.

    Si le père est né sous les deux nationalités française et tunisienne, il les a conservé toutes deux lors de l’indépendance.

    S’il n’avait que la nationalité française et qu’il a volontairement acquis la nationalité tunisienne après l’entrée en vigueur de la convention de 1955, il a perdu la nationalité française. Toutefois les enfants nés avant l’entrée en vigueur de la convention de 1955 sont restés français.

    S’il était français seulement à la naissance et qu’il n’a pas pris volontairement la nationalité tunisienne, il est resté français

    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page

Autres thèmes associés