Accueil » Particulier » Droit du travail » Chômage

Forum Chômage - Pôle Emploi

mettre fin à la période d'essai + maintien ARE ?

Forum Chômage - Pôle Emploi

Bienvenue sur le forum Chômage - Pôle Emploi. Vous avez des questions ou vous souhaitez échanger avec d'autres internautes sur le forum de Juritravail ?
Inscrivez-vous pour poser gratuitement vos questions juridiques, apporter des réponses à d'autres membres, et participer aux fils de discussions.

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Visiteur

Le 20-04-2022 à 18:56

Bonjour,

 J'ai 65 ans, je suis secrétaire. Inscrite à PE depuis 5 ans après un licenciement, je bénéficie de l'ARE jusqu'à 67 ans (où j'aurai le taux plein pour la retraite). PE m'adresse depuis quelques semaines plusieurs offres d'emploi "raisonnables" auxquelles je réponds bien entendu. Un employeur, contre toute attente, vient de m'embaucher. Mais après 3 jours, je me rends compte que je vais avoir beaucoup de mal, pour plusieurs raisons, à tenir ce poste. Aussi je voudrais mettre fin à la période d'essai. Cela va être ma décision (et non celle de mon employeur). Est-ce que Pôle Emploi va reprendre le versement de l'ARE ? Ou est-ce que cela va être considéré comme une démission et la situation va alors se compliquer pour moi. J'ai consulté le site de l'UNEDIC, mais je n'ai pas trouvé la réponse. Merci par avance.


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 20-04-2022 à 19:16

      + 1000 messages


    Bonjour

    Durant l'indemnisation prolongée , une rupture d'emploi à votre intitiative de vous privera pas de la reprise des droits 
    Membre

    Le 21-04-2022 à 18:05

    Bonjour.
    Je vous remercie pour cette réponse rapide. Je souhaiterais savoir si j'aurais aussi eu une reprise des droits si j'avais démissionné après 2 semaines de travail ou à l'issue de la période d'essai de 1 mois. Dans le cas présent, en 2 jours j'ai mesuré l'inadéquation de mes compétences avec ce poste.
    Sur le site de Pôle Emploi il est question dans le cas de rupture volontaire, du versement des allocations si le "contrat de travail a duré moins de 8 jours" (mon cas ) mais aussi autre cas "avoir travaillé moins de 65 jours".
    A l'âge que j'ai je ne voudrais pas me retrouver ultérieurement dans une situation délicate uniquement par méconnaissance de la loi.
    Merci par avance. Et bravo pour votre engagement dans ce forum très utile. Bien cordialement.
    Moderateur

    Le 22-04-2022 à 08:20

    Bonjour

    La règle des 8 jours de trvail  ne s'applique que lorsque vous avez déjà travaillé plus de 65 jours depuis l''ouverture des droits sans avoir mis fin volontairement à un emploi repris 

    Depuis l'ouverture des droits, il est possible de mettre fin volontairement à un emploi repris sans perdre ses droits à condition d'avoir travaillé moins de 65 jours en tout (3 mois - tous emplois rerpis confondus) depuis l'ouverture des droits

    IMPORTANT :   Pour un demandeur d'emploi agé de plus de 62 ans qui a épuisé les droits ouverts et qui bénéficie de la poursuite de l'indemnisation jusqu'à l'age de départ en retraite à taux plein  (votre cas) Pole emploi ne se préoccupe pas du motif de la perte d'un emploi repris  (démission ou licenciement)  et reprend le versement de l'indemnisation interrompue - 

    Pas de problème donc si vous mettez fin volontairement à un emploi repris quelle que soit la durée retravaillée

    Je rechercherai les textes en fin de journée 
    0
    + -
  • Membre

    Le 24-04-2022 à 19:05

      < 10 messages


    Bonjour,
    Merci pour la réponse. Je serais intéressée par les textes, si à l'occasion, vous les retrouvez. J'ai connu par le passé quelques péripéties administratives avec PE. Et heureusement qu'à l'époque j'avais bien étudié les choses en amont pour pouvoir faire valoir mes droits.
    Concernant la question que j'avais posée et suite à votre réponse, j'ai fait quelques recherches et j'ai trouvé une information dans le Journal Officiel du 14 juillet 2016 - N° 163, page 110 paragraphe 2.
    Ma question est : ce texte est-il toujours valide ? Il date en effet de 2016 et depuis il y eu, je pense, pas mal de modifications apportées à tous ces textes. Mais je n'ai pas trouvé mieux.
    Il n'est bien sûr pas question de vouloir démissionner à tout prix, d'autant plus que l'"employabilité" arrivée à un certain âge n'est pas très grande. Mais je pense qu'il est cependant important de bien connaître ses droits.
    Merci.


    Moderateur

    Le 25-04-2022 à 08:30

    Bonjour

    Je n'ai pas trouvé le texte en question mais si celui-ci a un rapport avec la poursuite de l'indemnisation après 62 ans , vous pouvez vous référer à la circulaire Unedic de 2021 - Page 100

    PRE-CIRC-Circulaire_n_2021-13_du_19_octobre_2021_pdf_(unedic_org)

    Je continue mes recherches sur l'incidence de la perte volontaire d'un emploi repris en cours d'indemnisation prolongée (après 62 ans) 
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Le 26-04-2022 à 18:03

      < 10 messages


    Merci Milou27 pour le lien vers la circulaire UNEDIC.
    J'ai peut-être trouvé la réponse en page 135 :
    Chômage volontaire (Règlement d’assurance chômage 26/07/2019, art. 25 § 2 b))
    L’allocation d’aide au retour à l’emploi cesse d’être versée lorsque, en cours d’indemnisation,
    l’allocataire ne remplit plus la condition de l’article 4 e), c’est-à-dire n’est plus en chômage involontaire.

    Ainsi en est-il de l’allocataire qui démissionne d’une activité reprise alors qu’il a retravaillé au moins
    65 jours ou 455 heures depuis l’ouverture de son droit initial.
    (.....)
    Cette condition de chômage involontaire n’est pas opposée lorsque l’activité a duré moins de 6 jours
    travaillés, ou lorsque l’intensité de travail du contrat était inférieure à 17 heures par semaine (Règlementbd’assurance chômage 26/07/2019, art. 26 § 2). Elle n’est pas davantage opposée aux allocataires qui peuvent être indemnisés jusqu’à l’âge où ils peuvent faire valoir leur droit à la retraite à taux plein, au plus tard jusqu’à l’âge prévu à l’article L. 5421-4 2° du code du travail, soit entre 65 ans et 67 ans."

    Donc on pourrait en déduire que, quelle que soit la durée de l'emploi repris, la démission n'aura pas de conséquences sur la reprise du versement de l'ARE jusqu'à l'obtention du taux plein (si on était avant cet emploi en cours d'indemnisation).
    Si c'est vraiment le cas, je pense que cela peut être rassurant pour le/la senior qui reprend
    un emploi (s'il/elle a le bénéfice de l'ARE jusqu'au taux plein).
    Bien cordialement
    Moderateur

    Le 26-04-2022 à 18:39

    Bonjour Domi

    OUi - c'est bien le passage que je cherchais et j'en ai déduit la même chose que vous - 

    Peu importe l'origine de la rupture d'un contrat repris par un demandeur d'emploi qui bénéficie de la poursuite de l'indemnisation après 62 ans ;

    Ce raisonnement reste logique dans la mesure ou il ne faut pas décourager un DE indemnisé de plus de 62 ans qui dans ses recherches d'emploi rencontrera plus de difficultés que les autres (en France)  

    Des économies en perspective pour Pole emploi qui n'aura pas à indemniser ce même salarié pendant qu'il retravaille 
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Chômage - Pôle Emploi ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page

Edition abonné

Autres thèmes associés

gif assurance chien et chat