Accueil » Particulier » Droit du travail » Prud'hommes

Forum Forum Conflits

[Résolu] Homme gentil harcelé/crié dessus par femme supérieure

Forum Conflits & Relations de Travail

Bienvenue sur le forum Conflits & Relations de Travail . Vous avez des questions ou vous souhaitez échanger avec d'autres internautes sur le forum de Juritravail ?
Inscrivez-vous pour poser gratuitement vos questions juridiques, apporter des réponses à d'autres membres, et participer aux fils de discussions.

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Visiteur

Le 19-09-2023 à 13:52

Bonjour,
Je sollicite votre expérience et vos conseils pour constituer une défense, voire un dossier pour le jour où j'estimerai atteint l'intolérable. Je vous suis reconnaissant pour toute aide que vous voudriez bien m'apporter.
Durant longtemps et comme sans doute beaucoup d'hommes, j'ai accepté la méchanceté de femmes au travail par crainte du ridicule ou de ne pas être pris au sérieux. Mais je sais à présent que cela devient fréquent, une espèce de chapitre dans la guerre des sexes ou une espèce d'attitude tendance le cinéma aidant de (fausses) femmes fortes prenant la douceur/gentillesse pour de la faiblesse ou simplement une invitation à tester des limites outrancière.

Je dois d'abord préciser deux choses:
-je suis plus puissant et dangereux physiquement que la grande majorité des hommes que je croise mais n'ai jamais d'attitude défiante, arrogante et ne suis jamais fort avec le "faible".
-j'affiche une présentation physique lisse (hormis ma taille et force physique) parle et bouge avec discrétion au travail et ai une grande expérience de savoir-être, politesse, psychologie, esprit d'équipe, gentillesse avec mes collègues. Je compte une dizaine d'expérience avec des lettres de recommandation de mes anciens employeurs dans le tertiaire.

Depuis deux semaines, j'ai commencé ma période d'essai d'un mois renouvellable d'un nouvel emploi d'assistant back-office dans le tertiaire. Je suis dans un bureau avec ma responsable que j'ai déjà vu s'engueuler avec plusieurs membres du bureau. Ils m'ont tous confié la détester. Le chef de la société ne semble pas trop réagir et pour l'instant je me laisse faire.
Vous avez certainement plus d'expérience que moi et savez dresser le portrait psychique de ce type de personne mais voilà les faits en vrac:
-elle me hurle dessus et m'invente des défauts quand je pose des questions pour apprendre les nouvelles tâches.
-40 ans et de type nord-africaine et d'après ses dires enfance/passé difficile
-ayant subitement été propulsé chef de service.
-ne partage pas des informations impactant pourtant mon travail, puis prétend m'avoir informé.
-nervosité permanente, tabagisme effreiné 

Parfois elle est normale, mais je ne sais pas sur quel pied danser et pars et viens la boule au ventre, alors que partout mes employeurs et collègues ont loué mon attitude et ma rapide assimilation.
Pour une fois, je n'ai pas envie de me laisser faire alors que j'ai dans le passé déjà été pris en grippe par des femmes quand elles voyaient que j'étais gentil. Je ne veux pas exploser et suis en période d'essai. Je pense que d'autres collègues seraient d'accord pour s'allier. 
A l'aide!

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 19-09-2023 à 14:05

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Quelle est votre question, juridiquement parlant ? Car sinon une période d'essai a précisément pour but de vous permettre d'apprécier si l'emploi et les conditions de travail dans l'entreprise vous conviennent.

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Le 19-09-2023 à 16:48

    Sans emploi, j'ai décrochiai celui-ci. Je me retrouve piégé par cette personne qui n'était pas celle de l'entretien. J'ai signé un CDI avec un mois d'essai renouvelable et si je mets fin à la période d'essai, je me retrouve sans chômage. Pour l'instant je la laisse me maltraiter sans contrarier le patient (régle d'or en psychiatrie) tout en attendant que mon cdi soit définitif. Il faut savoir qu'une simple réponse de type "je n'ai pas à accepter cela blabla" déclenchera la fureur. J'en ai été témoin avec d'autres collborateurs.
    0
    + -
  • Membre

    Le 19-09-2023 à 15:58

      + 1000 messages


    Bonjour,
    *
    Pareil, je ne vois pas trop la question. L'origine, l'âge et le sexe de la personne sont sans importance, de même que sa consommation de tabac.
    *
    Ce qui importe, c'est que c'est visiblement une personne désagréable et peu compétente (en tout cas, aux yeux de ses subordonnés).
    *
    Vous voulez conserver ce poste ?
    Membre

    Le 19-09-2023 à 16:02

    Bonjour et merci pour vos réponses.
    Oui j'estime que je n'ai pas à fuir devant la toxicité dés lors que le constat est le même pour tout le monde. Sauf si vous me le conseillez et qu'il y a aucun espoir. Je subis dans l'attente que mon CDI soit validé.
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Le 19-09-2023 à 17:08

      < 10 messages


    Je vous prie de m'excuser pour les nombreuses coquilles. D'habitude, je soigne mes contributions mais exceptionellement j'ai écrit sur mon téléphone dans le bus.
    Aussi il faut savoir que je ne confronte JAMAIS des femmes colériques (les hommes sont jamais comme ça avec moi) puique je n'en fais pas des interlocutrices dignes de moi. La psychiatrie n'est pas mon hobby.

    C'est ainsi que je ne me suis jamais retrouvé dans cette situation et je sollicite un plan, une stratégie, une procédure pour traitement vexatoire, agressivité gratuite si ça existe.


    0
    + -
  • Moderateur

    Le 19-09-2023 à 18:02

      + 1000 messages


    Bonjour.

    Comme vous le dit Zen, la période d'essai est valable pour les deux parties, donc si vous pensez ne pas pouvoir travailler longtemps avec une personne au caractère impossible il va falloir réfléchir à votre avenir dans cette société.

    Maintenant, ceci étant posé, vous pouvez toujours vous tourner vers votre employeur en lui signalant la situation et en lui demandant (courrier pour preuve)  s'il compte prendre des dispositions afin de faire cesser cette ambiance.

    Soit il vous prendra au sérieux et fera le nécessaire, soit il ne voudra pas modifier des conditions qui lui semblent parfaites pour la tenue de son affaire et vous signifiera la fin de votre période d'essai.

    Au final ou ça s'arrange (ce qui métonnerait) ou vous quittez l'entreprise d'une façon ou d'une autre.

    J'ajoute, pour revenir sur vos mots "défense" et "dossier" qu'il est vain de vouloir judiciariser votre situation alors qu'aucun délit ne peut être relevé contre votre supérieure.

    Des braillards, des jamais contents, des qui se la jouent et font ch... tout un personnel, il y en a malheureusement un peu partout.

    Cdt.
    Membre

    Le 19-09-2023 à 18:36

    Je vous suis reconnaissant Cher Monsieur. Mon chef (qui ne l'a pas embauché) fait la sourde oreille ou relativise.
    Moi non plus je ne crois pas que ça s'arrangera mais grâce à mon expérience, avoir appris à me maîtriser, je n'ai pas encore répliqué. Je ne vais pas être aussi con et sanguin que le camp d'en face. Pour l'instant, je suis trop nouveau pour unir les forces avec les autres mais c'est dans l'air... Mon atout est que tout le monde a des conflits ouverts ou guerres froides avec elle et je n'ai qu'à patienter pour que l'explosion provienne de quelqu'un d'autre aux nerfs moins solides. 
    Avec le sport, cela me conforte et me permet pour l'instant de temporiser afin de ne pas me retrouver à nouveau en précarité/chômage.
    Je cherche évidemment activement un autre emploi.
    Chez cette malade, on parle davantage de comportements déviants et il est établi aujourd'hui que les personnes colériques souffre d'une maladie mentale sous-jacente.
    0
    + -
  • Moderateur

    Le 19-09-2023 à 19:11

      + 1000 messages


    Bonjour,

    Juste une remarque, en reprenant vos messages vous avez évoqué de "dresser le portrait psychique" de cette personne, d'éviter de la contrarier car c'est une "règle d'or en psychiatrie" et vous ajoutez que "chez cette malade on parle de comportement déviant", vous avancez ainsi qu'elle souffrirait de "maladie mentale sous-jacente"

    Je vous conseille de rester beaucoup plus factuel, de vous en tenir aux faits objectivement observables et rapportables, et d'éviter ce qu'il y a d'interprétatif - et au passage de potentiellement offensant pour cette personne - dans une présentation où vous lui attribuez un désordre mental. Peut-être est-ce exact mais ce n'est pas le propos, et vous risquez de vous desservir en vous lançant ainsi dans une approche diagnostique qui relève de la médecine spécialisée. 

    D'autant que vous soulignez par ailleurs que "la psychiatrie n'est pas mon hobby", n'est-ce pas ?

    cordialement
    zen maritime 
    Membre

    Le 19-09-2023 à 22:14

    Evidemment que je serai factuel et neutre avec cette folle pétasse.  D'ailleurs, elle ne sera jamais mon interlocutrice directe puisqu'elle a perdu cet honneur. Je dois d'une part sauver mon emploi de mes propres réactions rageuses jusqu'à confirmation de mon CDI, tout en cherchant un autre travail et en élaborant un plan B et C, pour le jour où je lancerai la contre-offensive.
    Je ne m'adresse ici qu'aux femmes et hommes spécialistes en harcèlement qui pensent que je relate plus haut des faits précis et objectifs d'une situation d'harcèlement moral et traitement vexatoire. Ils me croient pour deux raisons:
    -parce qu'ils ont vécu ou connaissent des faits similaires mais surtout des agresseuses similaires.
    -parce que j'ai l'accent de la sincérité.
    Moderateur

    Le 20-09-2023 à 06:47

    Il y a des qualificatifs dans vos propos qui ne sont ni factuels ni neutres, et qui deviennent de plus en plus offensants. Attendons ce qu'en diront d'autres intervenants, je ne voudrais pas être seul 'juge'...

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Moderateur

    Le 20-09-2023 à 07:23

      + 1000 messages


    Personnellement, je trouve le discours assez bizarre avec l'emploi de formules et phrases curieuses ("elle ne sera jamais mon interlocutrice directe puisqu'elle a perdu cet honneur.").

    J'espère qu'on n'est pas en train de discuter avec le chat Geppetto...

    Cdt.
    Moderateur

    Le 20-09-2023 à 07:31

    .../... et "cette folle pétasse" tu en pense quoi ?

    cordialement
    zen maritime 
    0
    + -
  • Moderateur

    Le 20-09-2023 à 08:04

      + 1000 messages


    Je pense que Julien Martin n'est qu'une suite de mégaoctets qui a du mal à s'organiser.

    Le gars " plus puissant et dangereux physiquement que la grande majorité des hommes" qui se laisse crier dessus...

    "
    une dizaine d'expérience avec des lettres de recommandation de mes anciens employeur"?

    Bigre, ça existe encore ?

    On pourrait s'étonner à chaque phrase, chaque qualificatif outrancier pour quelqu'un qui assure être d'une zenitude totale...

    Alors "folle pétasse" (avec un brin de racisme "
    de type nord-africaine") j'en ai assez lu.

    Bonne journée.
    Membre

    Le 20-09-2023 à 09:31

    Même avis, ou alors un troll sorti d'une caverne scandinave ^^
    Moderateur

    Le 20-09-2023 à 10:00

    Nom de Thor et de son petit marteau, on a dit "l'origine... sans importance
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page

Edition abonné

Autres thèmes associés

gif assurance chien et chat