Accueil » Particulier » Droit de la famille » Décès

Forum Droit des Successions

Forum Droit des Successions

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Indivision dans laquelle un indivisaire réside

Visiteur

Le 03-04-2024 à 02:32

Bonjour,

 C' est la situation d' un indivisaire ( oncle ) qui réside dans un bien immobilier depuis plus de  20 ans en indivision à 50 °/° avec ses deux neveux.
S' ils veulent vendre est ce que l' oncle ne peut pas s' y opposer, qu' il n' a aucun recours,  même s' il est âgé, qu' il a peu de moyens financiers,  et que c' est son seul lieu de résidence ?
S' il est convenu d' une indemnité à payer, qui fixe cette indemnite en cas de désaccord des parties ? Ne faut il pas considérer dans ce cas les différents facteurs tels que la situation de chacun, et les ressources de chacun ?

Merci


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 03-04-2024 à 13:53

      + 1000 messages


    Bonjour,
    *
    S' ils veulent vendre est ce que l' oncle ne peut pas s' y opposer, qu' il n' a aucun recours,  même s' il est âgé, qu' il a peu de moyens financiers,  et que c' est son seul lieu de résidence ?
    L'oncle peut s'y opposer en refusant de signer les documents relatifs à la vente. Si les neveux sont déterminés à vendre, ils pourront forcer la vente aux enchères judiciaires (partage de l'indivision), avec le risque de voir le bien partir à faible prix.
    *
    S' il est convenu d' une indemnité à payer, qui fixe cette indemnite en cas de désaccord des parties ?
    Le juge, s'il est saisi.
    *
    Ne faut il pas considérer dans ce cas les différents facteurs tels que la situation de chacun, et les ressources de chacun ?
    Non, on considère la valeur locative du bien, point. Les neveux n'ont pas d'obligation alimentaire envers leur oncle et ne sont donc pas obligés de le loger gratuitement ou à moindre prix.
    *
    Une vente amiable à bon prix serait une meilleure affaire pour l'oncle qu'une vente forcée. Il aurait alors un capital pour s'acheter son propre bien, par exemple un petit studio.
    *
    Si l'oncle n'a pas assez de moyens pour se loger, il doit solliciter ses obligés alimentaires, s'il en a : descendants, gendres et brus... ; sinon il faut voir un assistant social pour demander un logement social et les aides auxquelles il est éligible.
    *
    Un arrangement peut aussi être trouvé avec les neveux : l'oncle peut céder sa part de nue-propriété à ses neveux et acquérir leur part d'usufruit (moyennant une soulte pour compenser la différence de valeur). Ainsi il aura la jouissance du bien jusqu'à son décès, les neveux récupérant la pleine propriété une fois qu'il sera mort.
    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page