Accueil » Particulier » Droit de la famille » Décès

Forum Droit des Successions

Renonciation à succession avant 2007

Forum Droit des Successions

Bienvenue sur le forum Droit des Successions. Vous avez des questions ou vous souhaitez échanger avec d'autres internautes sur le forum de Juritravail ?
Inscrivez-vous pour poser gratuitement vos questions juridiques, apporter des réponses à d'autres membres, et participer aux fils de discussions.

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Visiteur

Le 04-04-2024 à 19:09

Bonjour,
Je souhaiterais avoir des informations concernant une succession toujours ouverte.

Nous sommes 5 enfants dont 2 frères qui ont renoncé à la part de notre mère qui est décédée  le 1er novembre 2006, notre papa est décédé le 17 février 2017 en nous léguant par testament la quotité disponible à ses filles, un de nos frères nous assigne au tribunal pour divers motifs notamment :
Peuvent-ils revenir sur la renonciation de notre mère. Leur renonciation datant  de 2009 est déposée au tribunal de leur plein gré ?
Que peuvent-ils justifier après 17 ans de silence ?
Dans l'attente.
Je vous remercie de votre retour 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Membre

    Le 04-04-2024 à 20:53

      + 150 messages


    bonjour,

    article 807 du Code civil:

    Tant que la prescription du droit d'accepter n'est pas acquise contre lui, l'héritier peut révoquer sa renonciation en acceptant la succession purement et simplement, si elle n'a pas été déjà acceptée par un autre héritier ou si l'Etat n'a pas déjà été envoyé en possession.

    Cette acceptation rétroagit au jour de l'ouverture de la succession, sans toutefois remettre en cause les Droits qui peuvent être acquis à des tiers sur les biens de la succession par prescription ou par actes valablement faits avec le curateur à la succession vacante.

    seul celui qui vous assigne au tribunal peut répondre à votre question.

    salutations

    Membre

    Le 04-04-2024 à 21:33

    Bonsoir,
    Je vous remercie de votre réactivité, vos arguments ne sont pas clairs concernant la révocation de nos frères, pouvez-vous mieux développer!
    Nous parlons bien des renonciations avant 2007 de nos frères ?
    Je vous remercie 
    Membre

    Le 05-04-2024 à 13:46

    En 2006, le bon article était le 790 :
    Tant que la prescription du droit d'accepter n'est pas acquise contre les héritiers qui ont renoncé, ils ont la faculté d'accepter encore la succession, si elle n'a pas été déjà acceptée par d'autres héritiers ; sans préjudice néanmoins des droits qui peuvent être acquis à des tiers sur les biens de la succession, soit par prescription, soit par actes valablement faits avec le curateur à la succession vacante.

    La question est donc de savoir si vous, vous avez formellement accepté la succession de votre mère, ce qui empêche alors toute révocation de leur renonciation par vos frères.

    Cela dit, leur renonciation n'empêche pas l'existence d'une indivision sur les biens du couple de vos parents, puisqu'ils héritent pour partie de la part de votre père. Il est donc possible d'assigner en partage de l'indivision.

    Remarque, vous ne mentionnez pas les motifs de l'assignation "un de nos frères nous assigne au tribunal pour divers motifs notamment :" puis rien comme motif.
    Membre

    Le 05-04-2024 à 17:54

    Bonjour,
    En réponse à vos questions :
     L'assignation de notre frère sont :
    1 - La renonciation, il pensait que cela n'avait pas de conséquences!
    2 - Réévaluer l'estimation de la maison qui a été faite par un expert judiciaire immobilier.
    3 - Faire authentifier le testament olographe de notre père qui donne la quotité disponible à ses filles qui date de 2009.
    Notre frère est vénal qui a à son actif d'avoir dilapidé plusieurs héritages de compagnes...
    Vous comprenez maintenant l'assignation de notre frère.
    Merci de votre réponse et de votre réactivité qui nous conforte dans notre choix de conserver la maison familiale.
    Nous nous sommes occupées de nos parents notamment en finançant une grosse partie de l'acquisition de leur maison ainsi que les travaux de rénovation, en parallèle nos parents sont tombés malades et nous nous sommes occupées d'eux ( les soeurs) les frères étant aux abonnés absents durant la période de maladie, nous étions présentes les 3 s?urs jusqu'à jusqu'à la fin de leur vie.
    Nous souhaitons faire reconnaître la créance d'assistance auprès du juge en sachant que l'on s'est appauvrit pour aider nos parents.
    Quelles sont nos recours en sachant que l'on est représenté un avocat.

    Afficher les 7 commentaires

    0
    + -
  • Membre

    Le 06-04-2024 à 14:58

      < 10 messages


    Bonjour,
    Je vous remercie de votre retour.
    Concernant la renonciation de nos frères, ils estiment qu'ils pensaient que le fait de renoncer n'avait pas de conséquences sur le partage du bien notamment pour la part de notre mère.
    Le frère vénal a vu l'appât du gain et pense que l'on l'a spolié quand il a renoncé, la renonciation a été déposé au tribunal en 2009, il savait ce qu'il écrivait lors de sa renonciation, il l'a fait en toute connaissance de cause.
    Merci


    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Retour en haut de la page

Autres thèmes associés