Accueil » Droit du Travail Salarié » Chômage - Pôle Emploi » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Chômage - Pôle Emploi

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Renseignement en cas de rupture de période d'essai

Visiteur

Le 23-11-2022 à 15:57

Bonjour, je suis cadre sur une base de 169h00/mois (39 heures semaines si j'ai bien compris).
J'ai démissionné de mon précédent emploi et je suis actuellement en période d'essai.
Malheureusement plus le temps passe et plus je me rends compte que j'ai pris une mauvaise décision.
J'ai lu qu'en cas de rupture de la période d'essai de la part de mon employeur, comme j'ai démissionné de mon précédent emploi je n'aurai pas le droit aux allocations pole emploi le temps de me retourner si je ne cumule pas 65 jours de travail ou 455 heures chez ce nouvel employeur.
La période de fin d'année n'étant pas forcement propice au recrutement, voici ma question.

Etant sous contrat 169h/mois dans mon calcul de décompte heure, je compte 39h/semaine (bien loin de la réalité mais c'est comme ça).
J'ai lu qu'en cas de jour férié, de cp ou d'arrêt maladie (autre que pro) ces jours ou heures sont retenus dans le décompte et comptabilisés sur la base de 07h00/j, pouvez vous me le confirmer?

A titre d'exemple, si au cours de deux semaines de travail (39h/semaine) il y a un jour férié, un CP et 1 jour de maladie on doit retenir pour cette période 7 jours à 8h00 et 3 jours à 7h00?

J'ai toujours eu la chance d'avoir un emploi depuis 25 ans mais le temps de retrouver un emploi en cas de rupture de la période d'essai par mon employeur cette règle des 455/heures m'inquiète.

Merci d'avance pour votre Aide.

 

 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 23-11-2022 à 17:39

      + 1000 messages


    Bonjour

    Dates début et fin du CDI dont vous avez démissionné ?  
    Membre

    Le 23-11-2022 à 17:53

    Bonsoir, début au 02/11/2020 au 09/09/2022.
    Moderateur

    Le 23-11-2022 à 19:23

    OK - 

    là effectivement , il faudrait que la rupture du fait de l'employeur intervienne après 65 jours de travail

    Pour le décompte des jours de travail, il faut compter 5 jours de travail par semaine civile complète (du Lundi au Dimanche soir) , soit 13 semaines sous contrat X 5 jours : 65 jours de travail 

    Peu importe les jours réellement travaillés dans la semaine

    Les jours en arrêt maladie, en congés , fériés , sont assimilés à des jours travaillés 

    Date début de l'emploi actuel ? 
    0
    + -
  • Membre

    Le 24-11-2022 à 07:33

      < 10 messages


    Bonjour, le 12/09/22.

    N'étant pas sur la base de 35heures, n'est il pas possible de comptabiliser en heure de travail plustot qu'en jour?
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.
  • Membre

    Le 24-11-2022 à 07:35

      < 10 messages


    https://www.unedic.org/sites/default/files/circulaires/PRE-CIRC-Circulaire_n_2021-13_du_19_octobre_2021.pdf

    1.2.2.2.1. page 13
    Moderateur

    Le 25-11-2022 à 07:21

    Bonjour

    En théorie OUI puisque le mode de décompte le plus favorable doit vous profiter mais pour votre cas , je ne peux pas vous le confirmer puisqu'il y a une contradiction dans les textes 

    Décompte en jours : une journée travaillée partiellement est comptée pour 7 h de travail (base 35 h/semaine) ) et il en est de même pour toute absence au travail (maladie, congés , etc..) même si vous travaillez 39 h /semaine , soit 7,8 h/jour 

    Pour ouvrir de nouveaux droits lorsque la durée travaillée est inférieure en jours (moins de 88 jours) mais supérieure en heures ( + de 910 heures ) le mode de calcul le plus avantageux est retenu sachant que la durée d'indemnisation sera limitée à celle en jours (88 jours) 

    mais dans votre cas, je ne sais pas si l'on peut appliquer cette règle dans l'hypothèse ou l'employeur mettrait fin à l'essai avant d'avoir travaillé 65 jours  (?)
    0
    + -
  • Membre

    Le 25-11-2022 à 09:43

      < 10 messages


    Bonjour et merci pour ce retour.

    Si je comprends bien, il faut décompter 65 jours de travail soit 13 semaines à partir de la date d'embauche (période d'essai) même si dans ce laps de temps il y a eu deux jours fériés, un jour de CP et une semaine d'arrêt maladie.

    Il ne faut donc pas que mon employeur mette fin à ma période d'essai avant 12/12/2022 conserver mes droits.


    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Chômage - Pôle Emploi ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page