Accueil » Droit du Travail Salarié » Conflits - Relations de Travail » Forum

Forum Droit du Travail Salarié

Forum Conflits & Relations de Travail

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Harcèlement ?

Visiteur

Zeeviras Le 31-01-2021 à 20:37

Bonjour, et désolée d'avance pour le pavé...

 Mon mari traverse un sale période en ce moment au travail. Il y a de cela deux mois, lui qui était manager dans d'une entreprise de btp s'est vu recalé un niveau en dessous (chef de projet) pour des raisons qui me semblent peu justifiées. Officiellement son résultat 2020 était mauvais mais il a apprit depuis que ses homologues avaient eu les mêmes mauvais résultats, sans aucunes sanctions. Il a crée un bon fichier client et même réussi à améliorer la section maintenance qui coulait quand il est arrivé. Ses résultats étaient dans le positif depuis 2017. Inutile de préciser que mon mari, qui était en poste depuis 5 ans, l'a très mal vécu et a perdu sa motivation au travail. Il effectue toujours les mêmes tâches mais désormais en tant que simple "chef de projet". Pendant un entretien,  son manager de territoire lui a annoncé de but en blanc que de toutes les façons, mon mari n'avait selon lui jamais eu les épaules pour ce travail et que si on lui avait demandé son avis à l'époque, il ne lui aurait pas confié le poste. Il s'acharne sur lui depuis, via des mails incendiaires censés rester internes mais qui fuitent par le biais d'un de ses anciens collègues et ami. Les propos sont plutôt violents, dans l'un des messages il promet même de "monter là haut pour le défoncer (comprendre l'engueuler à priori). Le manager territoire en question travaille à Nantes, mon mari a Rennes et il ne viens sur place que lorsqu'il y a des réunions ou des problèmes.
Cette semaine il lui a annoncé qu'il lui supprimait sa voiture de fonction, qu'il la remplacera par une voiture de service, ce qui a remit un coup au moral de mon mari. Il continue d'être virulent envers lui via mails et encourage ses homologues à faire de même. Mon mari a toujours été quelqu'un de bosseur, sérieux et n'hésitait pas à travailler jusqu'à parfois 60-70 h/ semaine pour faire tourner correctement la boîte, joignable même pendant ses vacances. Si il est vrai que cette histoire ne lui donne plus l'envie de travailler, il y va quand même mais la boule au ventre. Est-ce que cela peut-être considéré comme du harcèlement de la part de son Supérieur et si oui comment y remédier ? Il n'y a pas de syndicat, juste un CSE dans sa boîte qui n'a pas vraiment les billes pour l'aider. Merci 


Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    FD Le 01-02-2021 à 08:13

      + 1000 messages


    Bonjour,
    Votre mari doit apporter la preuve du harcèlement subi par tout moyen, (mail, sms, témognages écrits, etc) ensuite demander l'aide d'une organisation syndicale de son choix dans votre département. Si la pression est trop forte, il peut aussi demander l'aide de son médecin traitant qui peut le mettre en arrêt maladie au regard de la situation (ce qui servirait aussi son dossier).
    Cordialement.
    Moderateur

    FD Le 01-02-2021 à 08:15

    Vous dites qu'il y a un CSE. Ces derniers sont habilités à intervenir dans ce genre de situation. Mais il est à penser qu'ils ne veulent pas se heurter à l'employeur...pour quelle raison....
    Visiteur

    Zeeviras Le 01-02-2021 à 08:26

    Bonjour et merci pour votre réponse. LE CSE ne veux pas en effet se confronter au chef, soi-disant qu'il y a trop a perdre. Il me semblerait que ce soit des méthodes régulièrement employées dans leur entreprise, un autre de ses collègues (qui a démissionné depuis) a subit le même jeu de pression. Je lui ai dit de rassembler les preuves pour voir comment on pourra donner suite à cette histoire. Merci
    0
    + -
  • Moderateur

    Zen Maritime Le 01-02-2021 à 09:14

      + 1000 messages


    Bonjour,

    En complément de la réponse de FD je voudrais souligner quelques points, au cas où il y aurait bien des preuves du harcèlement moral exercé par ce "manager de territoire"

    1/ Ce doit être signalé à l'employeur - le chef d'entreprise - qui a le devoir de prendre les mesures nécessaires pour faire cesser ce qui est au regard de la loi un délit, il a obligation notamment de faire connaître à l'ensemble de l'entreprise comment le Code pénal réprime ce type de harcèlement

    2/ Le CSE doit être mis face à son rôle, d'autant plus que toute personne qui signale et combat le harcèlement moral au travail n'est absolument pas sanctionnable (sauf s'il s'avérait qu'elle a été de mauvaise foi)

    3/ Dans la mesure où il y a des répercussions sur l'équilibre psychologique et la santé d'un salarié, celui-ci ne doit pas hésiter à prendre directement un rendez-vous pour une visite à la demande auprès du médecin du travail, lequel est investi d'une mission de prévention

    Lien en cliquant ici => www.service-public.fr

    cordialement
    zen maritime

     
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Conflits & Relations de Travail  ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page