Accueil » Particulier » Droit du travail » Rémunération

Forum Forum Salaire

Salaire M sur éléments M-1, est-ce légal ?

Forum Salaire & Rémunération 2022

Bienvenue sur le forum Salaire & Rémunération 2022. Vous avez des questions ou vous souhaitez échanger avec d'autres internautes sur le forum de Juritravail ?
Inscrivez-vous pour poser gratuitement vos questions juridiques, apporter des réponses à d'autres membres, et participer aux fils de discussions.

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Visiteur

Le 19-09-2023 à 16:54

Bonjour,

Mon mari, assez récent dans son entreprise, a pris pour la première fois des congés en Août.

Nous nous attendions donc à voir des jours d'absences et des jours de congés payés sur son bulletin de salaire, mais rien ...

Après avoir bien regardé le bulletin concerne la "Période d'emploi du 1er au 31 Août 2023" mais il y a un petit tableau ailleurs sur le bulletin qui indique "Informations journalières du 1er au 31 juillet 2023". On ne s'en était pas rendu compte avant mais c'est comme ça tous les mois.

Est-ce qu'il est légal de verser un salaire M sur les éléments M-1 ? 

Si on se base son bulletin du mois d'Août, il lui reste plein de congés mais ça ne reflète pas la réalité puisqu'il en a pris. Je précise que les congés ont été posé plusieurs mois à l'avance dont une partie était imposée par l'entreprise (ils ne peuvent pas dire qu'ils n'étaient pas courant)

Je cherche des textes, des jurisprudences sur ce sujet et sur lesquels on pourrait s'appuyer pour constituer un dossier à remettre au RSE (qui l'attend avec impatience)

J'ai déjà répertorié toutes les mentions obligatoires ne figure pas sur le bulletin, mais pour cette histoire de décalage de période, je sèche.

Vous remerciant par avance pour votre aide

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 19-09-2023 à 18:26

      + 1000 messages


    Bonjour.

    Je ne comprends pas votre inquiétude.

    Il est courant et normal que les absences et congés du mois soient comptabilisés ou défalqués sur le mois suivant.

    Comment voudriez-vous que la comptabilité établisse un décompte exat pour la fin du mois alors que toutes les informations peuvent être modifiées jusqu'à la dernière heure du dernier jour de travail du mois ?

    Le salarié peut être absent le dernier jour (sans qu'on sache s'il s'agit d'une absence non autorisée ou le début d'un arrêt maladie), ainsi que d'autres raisons.

    Or, on n'établit pas un bulletin de salaire en cinq minutes.

    Le principe du décalage d'un mois est donc tout indiqué et parfaitement légal.

    Le salarié n'est pas lésé car le retard à payer d'un mois peut être compensé par la non retenue d'un autre mois.

    Cdt.
    0
    + -
  • Membre

    Le 19-09-2023 à 19:03

      + 1000 messages


    Bonjour,
    *
    Oui, c'est une pratique courante dans les entreprises où les salariés sont payés à la fin du mois ou au début du mois suivant, avec une mise en paiement trop précoce pour permettre un décompte exact.
    *
    L'autre solution est de payer les salariés au milieu du mois suivant. Si le salaire de septembre est versé mi-octobre, le bulletin de septembre sera exact.
    0
    + -
  • Vous cherchez un avocat en Droit du Travail pour défendre vos droits ? Faites-vous recontacter par 3 avocats et choisissez celui qui vous convient le mieux ! Envoyez une demande de contact aux avocats en Droit du Travail près de chez vous exerçant en Droit du Travail en quelques secondes, ou appelez le 01 75 75 70 70 du lundi au vendredi de 9h30 à 18h.

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Salaire & Rémunération 2022 ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page