Accueil » Particulier » Droit du travail » Chômage

Forum Chômage - Pôle Emploi

Forum Chômage - Pôle Emploi

Vous avez une question ? Posez-la sur notre forum juridique


Chomage après cdi en suisse et cdd en france

Visiteur

Le 24-04-2023 à 11:11

Bonjour, et merci pour vos renseignements. Si une personne francaise travaille en Suisse depuis presque 2 ans en CDI avec le permis B et souhaite démissionner, ou obtient une rupture conventionnelle, revient en France et effectue une mission événementielle (cdd, mission ponctuelle), quels sont ses Droits chômage par la suite ? Elle peut prétendre au chômage et le montant sera calculé en fonction des 24 derniers mois, comprenant donc son salaire suisse ? Sur le site de pole emploi la simulation ne permet pas de preciser le pays etc. Merci à vous

Répondre au sujet

Attention : Les réponses apportées ci-dessous peuvent être juridiquement erronées.
Nous vous invitons pour toute question pouvant avoir des répercutions à consulter un Avocat.

Répondre Répondre

  • Moderateur

    Le 24-04-2023 à 16:13

      + 1000 messages


    Bonjour

    La rupture conventionnelle telle que définie par une loi de 2008 ne concerne que la France 
    Si démission d'un emploi occupé en Suisse suivie de la reprise d'un CDD en France, il faut retravailler au moins 65 jours ( 3 mois - tous emplois repris confondus)  pour neutraliser les effets de la démission précédante et pour bénéficier du chomage, il faut perdre involontairement le ou les emplois repris ( fin de CDD, ; etc..)  

    24 mois travaillés = 24 mois d'indemnisation  (si les contrats s'enchainent )


    Membre

    Le 12-09-2023 à 10:37

    Bonjour,
    Je suis exactement dans cette situation, mais Pole Emploi refuse de prendre mes revenus percus en Suisse (comme frontalier) pour le calcul des allocations. Les périodes d'emploi en Suisse sont prises en compte uniquement pour la durée d'indemnisation.
    Avez-vous la certitude de ce que vous avancez en réponse à Nanazazajojo?
    Moderateur

    Le 12-09-2023 à 11:57

    Bonjour Aurebox ,

    Je n'avais pas répondu à Nana etc... sur le calcul de l'indemnisation mais à priori la réponse est ici : https://www.unedic.org/publications/lindemnisation-des-travailleurs-frontaliers-par-lassurance-chomage


    EXTRAIT : QUE SE PASSE-T-IL SI UN SALARI? REPREND UN NOUVEL EMPLOI DANS SON PAYS DE R?SIDENCE APR?S AVOIR PERDU SON EMPLOI DANS UN PAYS FRONTALIER ?

    Si après avoir perdu un travail dans un pays frontalier, un salarié frontalier travaille dans son pays de résidence, il peut « totaliser » ses droits à l?assurance chômage. C?est-à-dire qu?il ouvrira un droit dont la durée tiendra compte des heures de travail effectuées dans les deux pays. En revanche, le calcul du montant de son allocation sera établi uniquement sur la base de ses revenus perçus en France. En 2020, environ 4 600 allocataires ont totalisé de cette façon des droits à l?assurance chômage française.

    -=-=-

    C'est différent d'un salarié frontalier qui a perdu son emploi dans un pays frontalier sans avoir retravaillé en France à la suite  (ou avant) 

    Son indemnisation est alors calculée d'après les salaires perçus dans le pays frontalier ou il a travaillé
    Membre

    Le 12-09-2023 à 12:28

    Je vous remercie pour votre retour qui confirme mes "craintes".
    Une autre personne (dans la même situation) avec qui j'ai pu échanger sur un autre forum m'indique que Pole Emploi a demandé à son référent reglementaire de valider cela, après prise en compte de la circulaire suivante:
    https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000038829574/

    En faisant une recherche avec le mot clé « frontalier » on peut lire le chapitre suivant:

    4.3. Prestations
    Le cas des travailleurs frontaliers et autres visés par la rubrique 4.2. est traité en faisant application des dispositions prévues par le règlement d?assurance chômage en ce qui concerne les conditions d?ouverture de droits aux allocations, la détermination des durées d?indemnisation et les modalités de versement des allocations.
    Pour l?appréciation des conditions d?attribution de l?allocation d?aide au retour à l?emploi mentionnées aux articles 3 et 4, les périodes d?activités salariées exercées dans l?Etat limitrophe sont prises en considération.
    Le calcul des prestations ainsi accordées est effectué sur la base du salaire de référence déterminé en fonction des rémunérations brutes réelles perçues dans l?Etat d?emploi, éventuellement converties en euros.

    Affaire à suivre...

    Afficher les 6 commentaires

    0
    + -

Répondre au sujet

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter ou compléter le formulaire ci-dessous :





Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet


Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

A voir également

Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Chômage - Pôle Emploi ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Retour en haut de la page