Accueil » Idées Reçues » Ai-je le droit d’allaiter mon enfant sur mon lieu de travail ?

Idée reçue Congés (payés, maternité, maladie, spéciaux)

Ai-je le droit d’allaiter mon enfant sur mon lieu de travail ?

Idée reçue du 29 mars 2016 | 16184 participants | 14 commentaire(s) | 19662 vues

Vos Réactions

Réagir



  • Bricolus - Visiteur Le 03-01-2012 à 16:36

      visiteur


    La maman est au travail, le bébé à la maison ou dans la voiture de la maman sur le parking de l'entreprise.
    Il connait les horaires fixés d'un commun accord entre sa maman et l'employeur et se présente à l'accueil avec son badge et tant qu'à faire avec une couche culotte de rechange.
    dès la tété de l'après-midi achevée, un gros bisous et hop dans le bus, le métro ou un taxi dûment convoqué pour rejoindre son berceau après avoir bien entendu préparé le thé pour sa chère maman.

    Je regrette vraiment de ne pas y avoir eu droit en son temps !

  • lilou77 - Visiteur Le 03-01-2012 à 18:35

      visiteur


    C'est tout a fait réalisable, une de mes collegues utilisé son temps d'allaitement pour tirer son lait et le mettre dans des petits bocaux prévus à cet effet..
    Rien de farfelu là dedans, juste une bonne organisation ;-)
  • Bernymilly - Visiteur Le 04-01-2012 à 10:42

      visiteur


    Pas mal la remarque "Bricolus". Effectivement, je ne vois pas comment une maman pourrait allaiter son bébé sur son lieu de travail. Ce texte de loi est complètement abhérent. En général, à l'heure du "bibi" l'enfant est soit chez la nounou, soit en crèche. A moins, que l'employeur ne dispose d'une crèche d'entreprise, dans ces conditions, oui, la maman peut donner le sein à son enfant, mais il n'y a pas beaucoup d'entreprise qui propose des crèches au sein de leur lieu de travail. En plus, donner que 2 fois le sein dans la journée, c'est pas beaucoup, un bébé doit prendre le sein toutes les 3 heures, alors .... J'imagine bien la maman venant au boulot avec son bout'chou dans les bras, le poser sur un transat dans son bureau et ne lui donner que 2 fois le sein dans la journée, ensuite ce sont les collègues qui se relèguent pour donner chacune 2 fois le sein à ce bébé afin qu'il est son quota de nourriture de la journée. Franchement cette loi n'est qu'abhération, encore une ....
  • Daniel.martin - Visiteur Le 04-01-2012 à 10:57

      visiteur


    Effectivement, je trouve que les mots sont mal utilisés : soit on allaite l'enfant, action par la mère de donner le sein a son bébé et donc l'enfant est sur le lieu de travail (je ne vois pas comment et se qu’il devient après ???) soit la mère tire son lait (se que nous avons eu également dans notre entreprise), mais là le mot allaiter est mal utilisé.

  • Areuareu - Membre Le 04-01-2012 à 11:08

      < 10 messages


    Je croyais pourtant qu'il était interdit de se nourrir sur son lieu de travail ?
    Et que dire des entreprises qui interdisent pour raisons de sécurité leurs locaux aux enfants même accompagnés (risques chimiques, bactériologiques ou mécaniques) ?
    Quelle serait la responsabilité de l'entreprise en cas d'accident ou d'empoisonnement d'une personne non salariée (un bébé) au sein de l'entreprise ?
    Il doit surement y avoir beaucoup d'exceptions pour l'application de cette règle.
  • hava.13 - Visiteur Le 04-01-2012 à 12:17

      visiteur


    Que la maman tire son lait, ou que la nounou (ou le papa qui peut être en congé parental!) se déplace sur le lieu de travail de la maman pour mener l'enfant , je ne vois pas d'aberration dans cette loi!
    Elle a été faite pour les mamans qui désirent repousser la prise de lait artificiel!
    Non je ne comprend pas les réactions négatives, au contraire, déjà que le congé maternité est court, si en plus vous trouvez que cette loi qui prolonge (si courte soit elle) la relation mère-nourisson est une abhérence!
  • Arsen21 - Visiteur Le 04-01-2012 à 15:30

      visiteur


    c'est vraiment du n importe quoi cette loi. les elus feraient mieux de s occuper de sujet plus intéressents et surtout de faire des lois applicables dans la pratique et pas seulement de nous montrer leur bonne intention.
  • FloDu31 - Membre Le 04-01-2012 à 17:00

      < 10 messages


    Je ne suis pas du tout d'accord avec ceux qui trouvent que cette loi est une aberration.
    Je me joins aux avis de Lilou77 et hava.13.
    Certes, cette loi est mal formulée (allaiter au travail n'est pas possible pour beaucoup) et ne peut pas s'appliquer dans n'importe quelle entreprise.
    Mais il faut voir le mot "allaiter" d'une façon plus large.
    Cette loi m'a bien servie lorsque j'ai repris le travail et que je voulais repousser le plus longtemps possible la prise de lait artificiel.
    Et de cette manière, Bricolus, Bernymilly et Arsen21, à l'heure du bibi, lorsque l'enfant est chez la Nounou ou à le crèche, il peut boire un biberon de lait maternel (lait le plus adapté pour les bébés).
    Certes, certains ne peuvent pas le faire, mais est-ce une raison pour empêcher ceux qui le peuvent ?
    Et pour finir, ce n'est pas parce que ce sujet ne Vous parait pas interessant qu'il ne l'est pas pour d'Autres. Langue tirée
    C'est très bien que les élus aient pensé et agit sur ce sujet même si ce n'est pas applicable à tous. C'est un plus.
  • PATRICK LE ROLLAND - Membre Le 05-01-2012 à 10:37

      < 10 messages


    Les dispositions légales citées sont très très anciennes et remontent sans doute au contexte de la Première guerre mondiale quand l'appareil de production a eu besoin, par la force des choses à l'époque, de l'entrée des femmes à l'usine. C'est si ancien qu'on ne retrouve pas dans le code du travail l'indication du rattachement au texte législatif de base. Tout le monde a sans doute oublié...

    Sur un peu le même registre social, il y a (avait) aussi l'obligation d'emploi (quota) des pères de famille de trois enfants ou de veuves ayant au moins deux enfants à charge - sic -. Article L. 323-36 disparu corps et biens à l'occasion de la recodification du Code (encore qu'on dise que la recodification s'est faite à Droits constants, ce qui fait que cette disposition de 1973 est peut-être quand même toujours opposable). On va demander à nos DRH préférés où ils en sont du respect de cette obligation !

    Pour revenir aux chambres d'allaitement sur le lieu de travail, cela fait partie de ces dispositions qui ne sont pas forcément faites pour être appliquées. Lorsque j'exerçais un mandat de délégué du personnel, je me souviens avoir fait tourner en bourrique un nouveau directeur qui prenait la délégation de haut avec ses grands airs de n'appliquer vis à vis des salariés, que la loi, rien que la loi disait-il ! Chiche. On lui a demandé des chambres d'allaitement comme le prévoit la loi, rien que la loi. Il est rapidement revenu à de meilleures considérations.

    Un point important que l'article omet, c'est que ce temps d'allaitement n'est pas considéré comme temps de travail effectif. Ah ? C'est déjà moins intéressant. Sauf, comme toujours, dispositions conventionnelles plus favorables. Allez, on va tous aller vérifier ce que dit notre convention collective.
  • Pierrette - Membre Le 05-01-2012 à 11:29

      + 10 messages


    Heureusement que ces textes existent encore dans le code du travail !!!!
    Cela m'a permis d'allaiter plus longtemps ma plus jeune fille : il existait une crèche chez mon employeur.
    Mais j'ai dû faire face à des réticences des employées de la crèche elles-mêmes (elles n'avaient pas allaité leur propre enfant et trouvaient aberrant un long allaitement...)...

    Dur, dur, d'être maman en France encore au XXIème siècle...
    Les mentalités françaises sont très rétrogrades...
    On peut le constater en lisant certains commentaires ici même...

Répondre à la question




Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com




Publicité

Recevez gratuitement toute l'actualité Juridique


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2017 JuriTravail tous droits réservés