Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

CDI - Contrat à Durée Indéterminée : tout savoir pour bien le rédiger

Droit des Employeurs - Droit Social

Professionnel

Page 0 du dossier CDI - Contrat à Durée Indéterminée : tout savoir pour bien le rédiger
Page 1 du dossier CDI - Contrat à Durée Indéterminée : tout savoir pour bien le rédiger

Rédigé par RédactionJuritravail - Mis à jour le 14 Juin 2019

4.3 (6 avis)

Vous arrivez au terme d'un processus de recrutement et vous avez trouvé le candidat idéal. Vous souhaitez le recruter en CDI (Contrat à Durée Indéterminée) à temps plein. A l'occasion de cette nouvelle embauche, vous devez rédiger un contrat de travail pour encadrer les conditions d'emploi et sécuriser les bases de la relation contractuelle. Quelles sont les conditions de validité d'un CDI ? Quelles clauses sont à mentionner obligatoirement ? Comment bien rédiger le contrat ? Est-il obligatoirement écrit ? Savez-vous que le CDI de chantier ou d'opération est valable dans d'autres secteurs que le BTP ? Découvrez comment en tirer au mieux partie pour votre activité.

*Conformément aux dispositions du code de la consommation, on entend par professionnel : toute personne physique ou morale, publique ou privée, qui agit à des fins entrant dans le cadre de son activité commerciale, industrielle, artisanale, libérale ou agricole, y compris lorsqu'elle agit au nom ou pour le compte d'un autre professionnel.

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Fonctions du salarié
  • Mentions obligatoires
  • Rémunération & salaire
  • Période d'essai
  • Mobilité
  • Non-concurrence
  • Modèle de CDI

Plan détaillé du dossier

26 Questions Essentielles

  • I. Le CDI

  • Quels sont les éléments qui permettent de caractériser l'existence d'un contrat de travail ?

  • Le contrat à durée indéterminée (CDI) doit-il être écrit ?

  • Ma convention collective peut-elle m’imposer d’établir un contrat de travail à durée indéterminée écrit ?

  • Dans quelle langue le contrat de travail doit-il être rédigé ?

  • Quelle est la durée du CDI ?

  • Avec quel degré de précision dois-je indiquer, dans le contrat de travail, les tâches réalisées par le salarié ?

  • Un salarié peut-il être cadre au début de sa carrière professionnelle ?

  • Un contrat de travail peut-il exister en l'absence d'écrit ?

  • L’employeur doit-il respecter les engagements contenus dans la promesse d’embauche s’ils ne sont pas repris au sein du contrat de travail ?

  • II. Les clauses du contrat de travail

  • Qu'est-ce qu'une période d'essai ?

  • Comment insérer une clause instituant une période d’essai ?

  • Clause prévoyant une période d'essai : quelles sont les conditions de validité ?

  • Dois-je obligatoirement prévoir une période d’essai dans un CDI à temps plein ?

  • Qu’est ce qu’une clause de non-concurrence ?

  • Quelles sont les conditions de validité d'une clause de non-concurrence ?

  • Qu'est-ce qu'une clause de mobilité ?

  • Qu’est-ce qu’une clause de dédit-formation ?

  • Clause de dédit-formation : quelles en sont les conditions de validité ?

  • Qu’est ce qu’une clause d’objectifs ?

  • Qu’est ce qu’une clause d’exclusivité ?

  • Sous quelles conditions une clause d'exclusivité est-elle valable ?

  • Qu’est-ce qu’un lien de subordination ?

  • Est-il possible d'envisager le recrutement d'un salarié déjà en poste ?

  • Qu'est-ce qu'une clause couperet ?

Voir les autres questions essentielles

4 Fiche(s) express

  • Conclure un contrat de chantier ou d’opération

  • La concurrence déloyale des salariés

  • Le formalisme du CDI à temps plein

  • Les mentions essentielles à faire figurer dans un CDI à temps plein

2 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Réponse négative à une candidature spontanée

  • Lettre de renouvellement de la période d'essai d'un CDI

16 Modèle(s) de Contrat(s)

  • Modèle de CDI à temps plein

  • Modèle de CDI pour salarié au forfait heures

  • Modèle de clause de période d'essai

  • Modèle de clause d'objectifs

  • Modèle de clause de discrétion ou de confidentialité

  • Modèle de clause d'exclusivité

  • Modèle de clause de mobilité

  • Modèle de convention de forfait en heures sur la semaine ou le mois

  • Modèle de clause de dédit formation

  • Modèle de clause de non concurrence

  • Modèle de CDI simplifié

  • Modèle de CDI pour un Attaché commercial non cadre dont la rémunération comporte une partie fixe et une partie variable

  • Modèle de CDI pour un attaché commercial non cadre contenant une clause d’objectifs

  • Modèle de CDI du directeur commercial statut cadre dont la rémunération comporte une partie fixe et une partie variable

  • Modèle de CDI pour un attaché commercial cadre commissionné

  • Modèle de clause de forfait annuel en jours

Voir les autres modèle(s) de contrat(s)

69 Avis des juges

  • La mention de la convention collective mentionnée sur le bulletin de paie n’emporte pas application d’avenants dont le champ d’application exclue l’entreprise

  • Employeurs, sachez vous reconnaître !

  • Les liens contractuels d’une relation de travail déterminent la loi applicable dans un contrat de travail international

  • Offrir ses services constitue une prestation de travail

  • Pas de directives, pas de contrat de travail

  • Le pouvoir des juges d’interdire une activité exercée en violation d’une clause de non concurrence

  • La contrepartie n'est due que lorsque le temps d'habillage ou de déshabillage doit obligatoirement s'effectuer sur le lieu de travail

  • La fin effective du chantier permet de rompre le CDI de chantier

  • Contrat de travail ou pas ? Pari perdu pour le salarié…

  • Mettre à disposition un salarié peut cacher un CDI

  • Travail intermittent : préciser la durée minimale du travail dans le contrat ne suffit pas

  • Donner des ordres et des directives, contrôler l’exécution du travail et sanctionner d’éventuels manquements : éléments nécessaires à la qualification du contrat de travail

  • Le contrat de travail caché derrière la location de taxi

  • Nullité de la rupture pendant la période de suspension du contrat consécutive à un accident du travail

  • 163 Contrats à Durée Déterminée : ce n'est plus de l'occasionnel

  • Prise d’acte de la rupture et refus d'accorder le statut de cadre

  • La qualification du salarié peut être supérieure à celle correspondant à ses fonctions

  • Cumul du contrat de travail avec un mandat social - faute grave du salarié - clause de garantie d'emploi

  • Liberté de choix du domicile : pas de restriction sans justification

  • Autorisation de travail : le salarié doit justifier d'un titre à tout instant

  • Clause de mobilité : vous ne pouvez pas la modifier sans l'accord du salarié

  • Tout travail mérite salaire !

  • La clause de mobilité

  • La responsabilité du salarié même en cas de nullité de la clause de non concurrence

  • Les limites protectrices de la clause de mobilité en faveur du salarié

  • Les effets de l’invalidité d’une clause de non concurrence pour un contrat à temps partiel.

  • L’insuffisance de résultats peut être cause de licenciement sous certaines conditions.

  • Critères de reconnaissance d’un cadre dirigeant

  • Le volume de travail change, le contrat de travail demeure

  • La requalification du contrat de travail à temps partiel

  • La modification éphémère du périmètre de la clause de mobilité

  • Donner des ordres et des directives, contrôler l’exécution du travail et sanctionner d’éventuels manquements : éléments nécessaires à la qualification du contrat de travail

  • Contrat de travail ou pas ? Pari perdu pour le salarié…

  • Reconnaissance de l’existence d’un contrat de travail verbal

  • Clause de non concurrence nulle

  • La qualification du salarié

  • Engagements unilatéraux et contrat de travail

  • La tenue de service : conditions pour obtenir une contrepartie

  • Conditions de validité de la clause de mobilité

  • Le contrat de travail caché derrière la location de taxi

  • Un travailleur indépendant subordonné

  • J’ai été engagé à temps partiel et une clause de mon contrat de travail m’impose d’obtenir l’autorisation de mon employeur avant de pouvoir exercer une autre activité professionnelle chez un autre employeur. Cette clause est-elle valable ?

  • Le coût d’une formation, même élevé, ne peut contraindre le footballeur à la fidélité

  • Le directeur d’association qui se voulait salarié

  • Pas de mise en œuvre de la clause de mobilité, sans mise à disposition de moyens de locomotion

  • la modification des horaires de travail du salarié

  • Le licenciement d'un salarié suite à une accumulation d'amendes pour violation du Code de la route

  • L’application volontaire d’une convention collective prévoyant une clause de non concurrence

  • La clause de dédit formation.

  • La clause de non concurrence limitée à l'activité réelle de l’entreprise

  • La nullité d’une clause prévoyant une possibilité d’imposer une clause de non concurrence

  • La clause de non concurrence doit être limitée quant à la profession

  • La clause de non concurrence doit laisser la possibilité au salarié d’exercer une activité

  • Le fait que la clause doit être limitée dans l’espace

  • La possibilité qu’une clause de non concurrence interdise toute activité dans une entreprise concurrente

  • L’employeur qui renonce à appliquer une clause de non concurrence

  • La clause de non concurrence régie par un accord (VRP)

  • Une clause de non concurrence qui ne s’applique qu’en cas de départ volontaire

  • Les limites géographiques excessives d’une clause de non-concurrence

  • la validité d'une clause de mobilité

  • L’indemnité contractuelle de fin de carrière exonérée de cotisations sociales.

  • Le préjudice du salarié lié par une clause de non-concurrence illicite

  • La clause de non concurrence et sa contrepartie financière

  • L'exigence du salarié de voir augmenter son coefficient

  • La clause de non concurrence : l’employeur peut y renoncer dans un délai raisonnable

  • L'exécution d'une clause de mobilité n'ayant pas de zone géographique d'application.

  • La fixation du domicile du salarié par le contrat de travail

  • L'application d'une clause de mobilité et le respect de la vie privée du salarié

  • L’existence d’un contrat de travail

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

La croissance de votre entreprise ne se dément pas. Ainsi, pour soutenir le développement de votre activité, vous avez décidé de conclure un CDI. De ce fait, vous avez besoin de connaître les éléments pour rédiger un tel contrat de travail.

De nombreuses règles sont à respecter. Quelles sont les mentions à ne pas oublier ? Quelles clauses particulières pouvez-vous insérer dans le contrat : clause de non-concurrence, clause de confidentialité, clause de mobilité ? Vous développez votre activité dans le secteur du bâtiment et vous vous demandez en quoi consiste un contrat de chantier et dans quelles conditions il peut être conclu ?

Il est important d'être attentif à la rédaction du contrat car c'est ce document qui fixe les modalités d’exécution de la prestation de travail de votre salarié. Il servira de base aux conseillers prud'homaux si un litige survient avec le salarié sur l’exécution de son contrat et ses conditions de travail.

Notre dossier vous permet d’être en conformité avec la loi, tout en vous accompagnant dans vos démarches avec des outils et modèles de contrat de travail en CDI.

Contenu du dossier :

Ce dossier comprend les éléments pour rédiger un CDI à temps plein. Il aborde notamment les thèmes suivants :

  • CDI : définition, conclusion, conditions de validité ;
  • procédure, formalisme et délai de signature ;
  • mentions essentielles à faire figurer dans le contrat ;
  • clauses particulières : période d'essai, non concurrence, mobilité, exclusivité, frais professionnels, primes... ;
  • rédiger le contrat ;
  • modèles de contrat de travail en CDI.

N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Le mot de l'auteur

Ce dossier est à jour de l'Ordonnance n°2017-1387 du 22 septembre 2017 relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail, qui élargit le recours au CDI de chantier ou d'opération à d'autres domaines que le BTP.

Le Conseil Constitutionnel s'est prononcé sur la Loi travail, le 4 août 2016 et a censuré certaines dispositions.

Ce dossier a été mis à jour des évolutions jurisprudentielles et législatives au 25 mars 2016.

Rédaction Juritravail Juriste rédacteur web

138

Articles publiés

180

Documents rédigés


Les dernières actualités sur cette thématique

Nullité du forfait jours cumulé avec un forfait heures

La signature conjointe d'un forfait annuel en jours et d'un forfait mensuel en heure rend nulle la convention conclue. C'est ce que souligne la Cour de cassation dans cet arrêt d'espèce du 18 mars 2020.

Voir +

CDI de chantier : définition, conclusion, rupture..

Vous auriez besoin de plus de personnel seulement le temps d'honorer un chantier, de mettre en place un projet ou de réaliser un ouvrage. Mais, vous ne souhaitez pas renforcer vos effectifs sur le long terme. Avez-vous pensé au contrat à durée...

Voir +

Embaucher en CDI à temps plein : mentions obligatoires et clauses facultatives

Vous venez de recruter un salarié pour un poste en CDI à temps complet. Devez-vous obligatoirement rédiger un contrat de travail ? Si oui, quelles mentions essentielles doivent figurer au contrat ? Devez-vous prévoir une période d'essai ? Quelles...

Voir +


La question du moment

Dois-je obligatoirement prévoir une période d’essai dans un CDI à temps plein ?

Bien que non-obligatoire, l'insertion d'une période d'essai apparaît être un élément essentiel du contrat de travail.

Elle permet au salarié de s'assurer que le poste pour lequel il a été embauché lui convient et à l'employeur que le salarié donne satisfaction. Durant cette période, la rupture du contrat est libre et n'est pas soumise à la procédure contraignante du licenciement.

Il est opportun de conclure une période d'essai avec tout nouveau salarié afin de disposer d'une période permettant d'apprécier ses compétences professionnelles et son aptitude à occuper le poste pourvu.

Il est tout aussi avantageux de conclure une telle période tant pour un employé, un ouvrier ou encore un cadre.

Ainsi, il est donc important de prévoir une période d'essai dans le contrat de travail ainsi que sa durée, qui dépend de la classification du salarié (1) :

  • 2 mois pour ouvrier/employé ; 
  • 3 mois pour un agent de maîtrise/technicien ; 
  • 4 mois pour un cadre.

Si elle n'est pas insérée dans le contrat de travail, l'employeur ne pourra se prévaloir de son existence.


Les avis des internautes

4.3

Note moyenne sur 6 avis

  • 5

    les documents sont une bonne base de base de travail pour la production de documents d'embauche

    le 07/02/2020

  • 5

    le 03/07/2019

  • 4

    Les documents obtenus me procurent une base de travail

    le 24/07/2017

  • 3

    le 09/08/2016

  • 5

    le 11/02/2016

  • 4

    le 17/12/2015

Voir tous les avis

Les autres dossiers sur le même thème