Lettre de mise en demeure à son co-contractant de faire cesser une situation de...

illustration aperçu lettre.png

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Modèle de lettre : Lettre de mise en demeure à son co-contractant de faire cesser une situation de travail illégal

Photo de Yoan El Hadjjam

Rédigé par Yoan El Hadjjam

Mis à jour le lundi 5 février 2024

1337 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

En tant que professionnel, vous faites appel à une entreprise sous-traitante. Cette dernière a elle-même recours à des salariés détachés. Or, vous avez appris qu'elle a recruté des personnes sans autorisation de travail et vous souhaitez faire cesser cette situation.

Lire la suite

6,00€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

La recommandation de l'auteur

Vous pouvez envoyer votre courrier en lettre recommandée avec avis de réception, pour preuve de bonne foi en cas de litige vous opposant à votre co-contractant.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

L’article L8254-2-1 du Code du travail traite cette situation. Si l’entreprise principale est informée que son cocontractant emploie du personnel étranger non autorisé à travailler, elle doit sommer ce dernier à faire cesser cette situation. 

L’information se fait par écrit par un agent de l’administration fiscale, un syndicat de salariés, un syndicat ou une association professionnelle d'employeurs ou encore une institution représentative du personnel.

L'employeur, mis ainsi en demeure, informe l’entreprise principale des suites données à l'injonction. Si celle-ci n'est pas suivie d'effet, en tant qu’entreprise principale concernée, vous pourrez résilier le contrat aux frais et risques de votre cocontractant (ou sous-traitant).

En cas de méconnaissance de cette obligation, vous êtes tenu solidairement, avec votre cocontractant, au paiement des rémunérations et charges, contributions et frais du salarié étranger non autorisé à travailler.

Cette obligation solidaire concerne plus précisément (article L8254-2 du Code du travail) : 

  • du salaire et des accessoires dus à l'étranger non autorisé à travailler ;
  • des indemnités versées au titre de la rupture de la relation de travail en application du Code du travail ou de stipulations contractuelles, lorsque celles-ci conduisent à une solution plus favorable pour le salarié ;
  • de tous les frais d'envoi des rémunérations impayées vers le pays dans lequel l'étranger est parti volontairement ou a été reconduit ;
  • de la contribution spéciale devant être versée à l’OFII (Office Français de l’immigration et de l’intégration).

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez du temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit.

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Lettre de mise en demeure à son co-contractant de faire cesser une situation de travail illégal"

Par Kevin Le Moyec le 04/03/2024 • 25088 vues

Vous souhaitez embaucher un salarié étranger ? Demande d'autorisation de travail, titres conférant automatiquement autorisation de travail, taxe à s'acquitter... Nous revenons, point par...


Par Kevin Le Moyec le 04/03/2024 • 9442 vues

Le projet de loi immigration, dont plusieurs dispositions intéressent le recrutement des...


Par Thibault Hospice le 04/03/2024 • 107088 vues

Le Gouvernement entend durcir le contrôle des conditions d'accès à l'allocation chômage. À...


Par Alice Lachaise le 01/03/2024 • 2599 vues

Un employeur situé en France peut être amené à organiser des missions de travail, plus ou...


illustration-question

Une question  ?

Appelez-nous gratuitement au 01 75 75 36 00

illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences