Droit Social | Modèle de lettre | Accès illimité


Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit Social et Droit du Travail -TPE - PME » Rémunérer le Salarié » Accorder des avantages en nature

Accorder des avantages en nature

Ajouter aux favoris

Les éléments pour attribuer des avantages en nature

Outre le versement d’un salaire et de primes, l'employeur peut rémunérer le salarié en lui accordant des avantages en nature. Il peut s’agir notamment de la mise à disposition du salarié d’un véhicule, d’un logement, de la fourniture de tickets restaurant, d’un ordinateur ou d’un voyage offert au salarié et à son conjoint.   Comment attribuer des avantages en nature ? Si vous pouvez octroyer aux salariés des avantages en nature de façon volontaire, vous pouvez également y être obligé. Tel sera le cas lorsqu’une convention collective, un accord collectif, un usage ou encore le contrat de travail du salarié prévoit l’attribution d’un tel avantage. Par ailleurs, vous devez respecter le principe de non-discrimination dans l’attribution des avantages en nature. Ainsi, si vous décidez d’accorder des avantages en nature à une seule partie des salariés, vous devez justifier de critères d’attribution objectifs et pertinents. Par exemple, les juges ont estimé qu’un employeur ne pouvait octroyer de tickets restaurant aux seuls salariés non cadres et les refuser aux salariés cadres (1).   Régime social des avantages en nature Les avantages en nature sont des éléments de la rémunération du salarié et sont donc soumis dans une certaine limite à cotisations sociales. Ce régime social distingue les avantages en nature, des frais professionnels et des frais d’entreprise qui sont exclus de l’assiette des cotisations sociales. En effet, à l’inverse des avantages en nature qui peuvent profiter au salarié à titre privé, les frais professionnels sont engagés pour l'exercice de la profession du salarié et les frais d’entreprise pour l'activité de l’entreprise. A ce titre, les frais professionnels et les frais d'entreprise ne sont pas soumis à cotisations.  Constituent par exemple des frais professionnels, des frais de déplacement et de repas supportés par le salarié pour l'accomplissement de son travail.
Constituent notamment des frais d'entreprise, les dépenses liées à l'achat de fournitures pour le compte de l'entreprise. A cet égard, les juges ont estimé que les frais afférents à un séjour à l’étranger, organisé par l’entreprise pour les salariés et leurs conjoints et durant lequel les salariés n’avaient pas travaillé pendant la moitié du temps, constituent un avantage en nature et non des frais d’entreprise. L’entreprise a été condamnée au paiement des cotisations sociales correspondant aux frais du séjour (2).   Références :
(1) Cass. Soc 20 février 2008, n°05-45601
(2) Cass. Soc. 20 mars 2008, n°07-12797

Les notions clés abordées dans ce dossier :

  • Attribution des avantages en nature
  • Supression des avantages en nature
  • Régime social et fiscal des avantages en nature

Contenu du dossier:

18 Questions Essentielles


Voir les autres questions essentielles

1 Fiche express


34 Avis des juges


Voir les autres avis des juges
  • Mis à jour le 26 Mars 2014
  • Par la Rédaction Juritravail

Bilan de mise en conformité gratuit
Etes-vous en règle avec l’Inspection du Travail ? Faites un bilan en 3 minutes gratuitement
En savoir plus