Quelle entreprise peut recruter un alternant ?

Tout employeur privé a la possibilité de conclure un contrat d'alternance (contrat d'apprentissage ou contrat de professionnalisation), et ce, quel que soit le secteur d'activité auquel appartient son entreprise ou sa forme juridique.

Cette possibilité est également ouverte aux établissements publics à caractère industriel ou commercial (EPIC) et aux employeurs du secteur public.

Si a priori, toute entreprise peut recruter un alternant, l'activité qu'elle exerce doit toute de même être en adéquation avec la qualification préparée par le jeune en contrat de professionnalisation, ou le diplôme ou titre professionnel préparé par l'apprenti.

En effet, l'un des objectifs de l'alternance est de contribuer à la formation professionnelle de l'apprenti ou du jeune en contrat pro, mais aussi de lui transmettre votre savoir-faire.

C'est pourquoi, avant de recruter un alternant, vous devez vous assurer que vous disposez des ressources humaines nécessaires pour accompagner le jeune comme il se doit, tout au long de son apprentissage ou de sa professionnalisation.

Bon à savoir :

Il vous faudra ainsi veiller à ce que votre alternant soit encadré par un maître d'apprentissage (contrat d'apprentissage) ou un tuteur (contrat de professionnalisation) disposant des qualités pédagogiques requises pour contribuer à la formation professionnelle du jeune.
Le tuteur ou le maître d'apprentissage devra l'aider à acquérir de nouvelles compétences et connaissances au sein de votre entreprise et à les faire évoluer dans le temps.
Occupant un rôle essentiel dans l'évolution de l'alternant, le choix du tuteur ou du maître d'apprentissage ne doit pas être fait trop rapidement et doit être mûrement réfléchi.

Quels avantages pour l'employeur de recruter un alternant ?

Le recrutement en alternance présente de nombreux avantages pour votre entreprise.

Coût limité pour l'entreprise

L'embauche d'un jeune en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation présente un coût limité par rapport à l'embauche d'un salarié en CDD ou en CDI.

En effet, la rémunération versée aux jeunes de moins de 26 ans en contrat d'alternance, correspond à un pourcentage du Smic et est donc inférieure à celle des autres salariés de l'entreprise.

Par ailleurs, le salaire versé aux apprentis et aux titulaires d'un contrat de professionnalisation bénéficie de la réduction générale de cotisations renforcée depuis le 1er janvier 2019.

Enfin, vous pouvez bénéficier d'aides à l'embauche en alternance.

Bénéficier de nouvelles compétences et disposer d'un regard extérieur sur l'entreprise

L'embauche d'un alternant au sein de votre entreprise peut également faire profiter votre entreprise d'un regard neuf.

Ayant fraîchement acquis de nouvelles connaissances et des méthodes ou techniques de travail au sein de son école ou centre de formation, peut-être plus modernes que les vôtres, l'alternant peut ainsi redonner un peu de dynamisme aux salariés en poste, depuis maintenant quelques années.

Il peut aussi formuler des remarques sur vos processus de travail et le fonctionnement de votre entreprise et ainsi vous aider à améliorer ceux-ci. Indirectement, il contribuera aussi à pérenniser votre activité, voire même sa rentabilité.

Former dans l'optique d'embaucher par la suite

L'intérêt de l'alternance réside surtout sur le long terme.

Le recrutement en alternance peut, dans l'immédiat, vous permettre de répondre à un besoin en recrutement dû à un accroissement de votre activité, à une restructuration de votre organisation ou encore à l'accomplissement d'un nouveau projet.

En effet, prendre un alternant au sein de son entreprise, c'est s'entourer d'un nouveau collaborateur acculturé, qui peut donc être façonné à l'image de votre entreprise et acquérir votre savoir faire tout au long de son alternance, dans l'optique de l'embaucher définitivement à l'issue de son contrat.

L'alternance vous donne en effet la possibilité de faire en sorte que votre alternant devienne un futur collaborateur performant en CDD ou en CDI, puisqu'il aura acquit vos propres méthodes de travail et les compétences requises pour occuper le poste sur lequel il aura été formé tout au long de son apprentissage ou de son contrat pro.

Cerise sur le gâteau, vous réaliserez des économies en matière de recrutement. Nul besoin de lancer un processus de recrutement puisque vous aurez une recrue déjà formée au sein de votre entreprise. Par la même occasion, vous gagnerez du temps sur l'onbording du salarié et toutes les contraintes que cela implique, liées à l'intégration d'un nouveau collaborateur dans l'entreprise.

Vous souhaitez obtenir davantage d'informations sur l'embauche en contrat d'apprentissage ou en contrat de professionnalisation ?

Comment trouver un apprenti ou un alternant ? Où déposer une offre d'alternance ?

Pour trouver un apprenti ou un alternant, plusieurs solutions existent. N'en négligez aucune et mettez toutes les chances de votre côté pour trouver votre alternant pour la rentrée de septembre 2022.

Prenez contact avec les écoles et centres de formation spécialisés

Le premier réflexe à avoir est de prendre contact avec les écoles spécialisées et centres de formations agrées (CFA).

Les responsables pédagogiques au sein de ces structures peuvent, en fonction du profil de candidat que vous recherchez, vous mettre en relation avec votre futur alternant.

Ceux-ci connaissent avec précision les diplômes, titres professionnels et qualifications préparés par les alternants et sont donc à même de vous proposer des profils correspondant à vos attentes.

Diffusez l'offre sur des jobboards ou sites d'emploi dédiés au recrutement en alternance

Autre possibilité pour trouver un apprenti ou un contrat pro, diffuser votre offre d'alternance sur un des jobboards existants.

Il s'agit de sites internet dédiés à l'emploi, sur lesquels les recruteurs peuvent proposer des offres d'emplois. Ces plateformes d'emplois s'avèrent très utiles lorsqu'il s'agit de mettre en relation les recruteurs et les candidats.

Les plateformes suivantes, dédiées en grande partie à l'alternance, contribuent au développement du marché du travail en ligne, et elles ne sont pas les seules :

  • Letudiant.fr ;
  • iQuesta.com ;
  • lapprenti.com ;
  • alternance.fr ;
  • alternance.emploi.gouv.fr (portail de l'alternance).

Vous pouvez également déposer vos offres de recrutement en alternance, sur d'autres plateformes plus généralistes, telles que :

  • pôle emploi ;
  • welcome to the jungle ;
  • indeed ;
  • keljob.

Utilisez les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux étant particulièrement appréciés des jeunes, vous pouvez aussi y publier des offres d'alternance. Le plus connu des réseaux sociaux professionnels étant probablement Linkedin, pour ne citer que celui-ci.

1er réseau social professionnelLinkedin

Ils sont un outil incontournable des processus de recrutement de nos jours et augmentent largement votre visibilité auprès des demandeurs d'emploi, en particulier auprès de la nouvelle génération.

Et pour atteindre encore davantage apprentis et contrat de professionnalisation, n'hésitez pas à publier vos annonces à travers des contenus ludiques telles que des vidéos ou des photos qui reflètent votre marque employeur.

Participer à des salons et forums

Enfin, certaines solutions plus classiques sont également efficaces pour rencontrer des jeunes en recherche d'alternance, motivés et désireux d'apprendre votre savoir-faire, ce sont les salons et les forums dédiés à l'alternance.

N'hésitez pas à aller à leur rencontre, vous y trouverez peut-être votre perle rare !

Quel est le coût d'un alternant ?

Quel salaire verser en alternance ?

En alternance, le niveau de rémunération minimale est généralement bien inférieur à celui du salariat classique.

En effet, le salaire de l'apprenti ou du titulaire d'un contrat de professionnalisation est déterminée en fonction d'un certain pourcentage du Smic qui varie en fonction de son âge et/ou de sa progression dans le cycle de formation faisant l'objet du contrat.

Ainsi, la rémunération est comprise entre :

  • 27% et 78% du Smic pour le contrat d'apprentissage lorsque le jeune a moins de 26 ans ;
  • 55% et 85% du Smic pour le contrat de professionnalisation lorsque le jeune a moins de 26 ans.

Lorsque l'alternant est âgé de 26 ans et plus, il bénéficie au minimum d'un salaire égal au Smic.

Des dispositions conventionnelles peuvent prévoir des conditions d'embauche en alternance plus favorables. Dans ce cas là, vous devez appliquer la convention collective.

Vous souhaitez savoir si la convention collective applicable dans votre entreprise prévoit des dispositions particulières en matière d'alternance ?

Quelle prime pour l'embauche d'un apprenti ou d'un contrat de professionnalisation ?

Dans le cadre du Plan de relance "1 jeune, 1 solution" mis en place par le Gouvernement, pour faciliter l'entrée de jeunes particulièrement touchés par les conséquences de la crise sanitaire dans la vie professionnelle, les entreprises peuvent bénéficier d'aides financières pour l'embauche d'un apprenti ou d'un contrat de professionnalisation.

Aide en faveur de l'embauche en entreprise d'un contrat d'apprentissage

Le Plan de relance prévoit en effet une aide exceptionnelle allant de 5.000 à 8.000 euros pour la 1ère année, pour tout contrat d'apprentissage signé au plus tard le 30 juin 2022 avec un jeune préparant un diplôme ou un titre allant jusqu'au niveau 7 du cadre national des certifications professionnelles (master, diplôme d'ingénieur...)

Cette aide s'adresse à toutes les entreprises mais, à condition que celles qui comptent plus de 250 salariés, respectent certains critères d'éligibilité.

L'aide exceptionnelle se substitue à l'aide unique à l'embauche d'un apprenti, pendant la première année d'exécution du contrat.

Puis, à partir de juillet 2022, l'aide unique reprendra le relais et pourra encore être versée aux entreprises qui restent éligibles.

👓 Pour en savoir davantage sur l'aide financière à l'embauche d'un apprenti, consultez cet article : Aide financière à l'embauche d'un apprenti, tout savoir

Aide en faveur de l'embauche en entreprise d'un contrat de professionnalisation

Pour l'embauche d'un contrat de professionnalisation, les entreprises ont également la possibilité de bénéficier d'aides du Gouvernement.

Dans le cadre de son Plan de relance, le Gouvernement a en effet mis en place différentes aides, pour toute embauche en contrat de professionnalisation :

  • d'un demandeur d'emploi âgé d'au moins 26 ans ;
  • d'un demandeur d'emploi âgé de plus de 45 ans ;
  • d'un demandeur d'emploi de longue durée, quel que soit son âge (nouvelle aide exceptionnelle ouverte jusqu'au 31 décembre 2022) : cette aide remplace l'aide exceptionnelle à l'embauche d'un contrat d'insertion par l'activité économique (IAE) ;
  • d'une personne handicapée ;
  • d'un jeune de moins de 30 ans (aide exceptionnelle prolongée jusqu'au 30 juin 2022).

Le montant de ces aides est compris entre 2.000 et 8.000 euros selon avec qui le contrat de professionnalisation est signé.

Renseignez-vous bien sur les conditions d'attribution de ces aides qui sont spécifiques à chacune d'entre elles. Sur ce point, l'Opco dont vous dépendez peut vous renseigner.

Besoin de plus d'informations juridiques sur les aides à l'embauche en faveur de l'alternance ? Nos juristes répondent à toutes vos questions.

.