Maîtriser les règles de la négociation des accords et conventions collectives

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

5.0 (1 avis)

Vous êtes employeur et vous envisagez de conclure voire de mettre un terme à un accord collectif applicable dans votre entreprise. Pour ce faire, vous allez procéder à la conclusion ou à la dénonciation de cet accord. Pour mener à bien cette démarche, il convient de respecter certaines procédures.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Négociation
  • Accord collectif
  • Dénonciation de l'accord
  • Révision de l'accord
  • Accord de substitution
  • Garantie de rémunération

Plan détaillé du dossier

17 Questions Essentielles

  • I. Accord collectif et convention collective

  • Qu’est-ce que la négociation collective ?

  • Quels sont les différents niveaux d’accords collectifs ?

  • II. Négocier et conclure un accord collectif

  • Qui peut négocier un accord d’entreprise ?

  • Quelle est la double condition nécessaire à l’adoption d’un accord collectif ?

  • Quelles sont les modalités de conclusion des accords collectifs ?

  • III. Dénoncer et réviser un accord collectif ou une convention collective

  • Quelles sont les sources du droit du travail ?

  • La procédure de dénonciation d'un usage peut-elle écartée par un accord entre les salariés et l'employeur ?

  • IV. La mise en cause d'un accord collectif ou d'une convention collective

  • Qu’est-ce qu’une mise en cause ?

  • Un employeur peut-il s’opposer à une procédure d’extension d’une convention collective ?

  • Qu'est-ce qu'une garantie de rémunération ?

  • Accord collectif : qu’est-ce qu’une dénonciation ?

  • L'entrée en vigueur d'un accord collectif d'entreprise ayant le même objet qu'un usage préexistant a-t-elle un impact sur ce dernier ?

Voir les autres questions essentielles

26 Avis des juges

  • Un accord d’entreprise ne peut pas être moins favorable qu’une convention collective conclue avant 2004

  • L’application d’un accord collectif dans un centre d’activité autonome.

  • Pas d’égalité de rémunération entre salariés au sein d’une même UES

  • Création d’un comité d’établissement : l’accord collectif peut stopper le débarquement syndical !

  • Mauvaise application de la convention collective, c’est l’employeur qui trinque

  • La convention collective applicable n’est pas toujours celle mentionnée sur le bulletin de paie

  • Prime de fin d'année :

  • Salaire : vous devez tenir vos engagements

  • Aides d’Etat au maintien de l’emploi : l'employeur ne doit pas licencier !

  • Salariée un «e» qui peut vous coûter 20 % de salaire...

  • Puis-je résilier mon adhésion à un régime de prévoyance mis en place par mon employeur ?

  • Un accord d’entreprise ne peut pas être moins favorable qu’une convention collective conclue avant 2004

  • La convention collective et le représentant de la section syndicale

  • Les salariés transférés peuvent revendiquer la convention collective de leur nouvel employeur

  • La notification d’un accord collectif aux organisations syndicales ne concerne que les organisations syndicales

  • Reprise des négociations après une fusion absorption sous conditions

  • Inapplication convention collective = préjudice intérêt collectif de la profession

  • Bulletin de paie et convention collective

  • Mise à Pied disciplinaire et Convention Collective

  • L'incidence d'une convention collective sur la procédure de licenciement

  • L’application volontaire d’une convention collective prévoyant une clause de non concurrence

  • La convention collective applicable et la mention sur le bulletin de paie

  • Entreprises différentes et même convention collective : pas d'application du principe

  • La mise en oeuvre d'une clause de mobilité issue d'une convention collective

  • Le fait qu’une convention collective ne puisse pas imposer un préavis pour le droit de grève.

  • L’incidence d’une convention collective sur le licenciement d’une femme enceinte.

Voir les autres avis des juges


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

En tant qu'employeur, vous souhaitez mettre en place un accord ou dénoncer un accord déjà existant et être renseigné sur la procédure à suivre.

A quoi correspond la négociation collective ? Qui peut négocier un accord collectif ? En quoi consiste la mise en cause d’une convention ou d’un accord ? Comment dénoncer ou réviser un accord ou une convention collective ? 

Contenu du dossier :

Ce dossier est à jour des ordonnances Macron du 22 septembre 2017 et de la Loi de ratification du 29 mars 2018. 

Ce dossier comporte les éléments suivants : 
  • les acteurs de la négociation collective ;
  • les conditions pour conclure un accord collectif ;
  • les formalités pour dénoncer un accord collectif ;
  • le préavis à respecter en cas de dénonciation ;
  • la négociation d'un accord de substitution ;
  • la garantie de rémunération en cas de dénonciation ;
  • la mise en cause d'un accord collectif.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

Qu’est-ce que la négociation collective ?

La négociation collective s'entend de la discussion entre employeurs et syndicats de salariés sur les conditions d'emploi, de formation professionnelle, de travail des salariés et de leurs garanties sociales. Lorsque la négociation aboutit, les parties concluent un accord collectif de travail qui s'impose comme source de droit dans les relations collectives de travail au sein de l'entreprise.

Les délégués syndicaux sont les partenaires privilégiés de la négociation avec l'employeur. Ils détiennent en effet le monopole en la matière. Toutefois, lorsqu'ils sont absents dans l'entreprise, d'autres acteurs peuvent, à titre dérogatoire, négocier des accords d'entreprise ou d'établissement avec l'employeur. Peuvent ainsi revêtir le rôle de négociateur, selon la taille de l'entreprise, les représentants élus du personnel ou encore les salariés mandatés et suivant les situations non mandatés.


Les avis des internautes

5.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 5

    elliot v.

    le 26/11/2014

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés