Hypothèse 1 : votre salarié est en CDI

L'employeur ne peut pas refuser la démission d'un salarié en CDI

Si votre salarié est en CDI, il a le droit de démissionner à tout moment (1), et vous n'avez aucun moyen de vous opposer à sa décision.

L'employeur ne peut pas refuser la démission d'un salarié en CDI, dès lors que celle-ci est valide.

Notez que le droit à démission du salarié en CDI est d'ordre public (2), ce qui signifie qu'aucune disposition conventionnelle ne peut y déroger.

illustration

Besoin d'en savoir plus sur les modalités de gestion de la démission d'un salarié en CDI ?

Découvrez notre dossier dédié à la question : rappels et explications des dispositions légales applicables, modèles de lettres prêts à l'emploi...

Conditions de validité et conséquences de la démission (lettre, mail, date, réponse, procédure, préavis, indemnités, obligations, etc.)

La Cour de cassation définit la démission comme la "manifestation claire et non équivoque" du salarié de mettre fin à son contrat de travail (3). L'examen de ces caractéristiques doit faire l'objet d'une attention particulière de votre part, afin de vous assurer, notamment, que la démarche du salarié n'est pas viciée par un contexte particulier.

Pour en savoir plus sur les bonnes pratiques à adopter en cas de démission de l'un de vos salariés en CDI, consultez nos articles : 

En outre, en cas d'abandon de poste de l'un de vos salariés, celui-ci peut être présumé démissionnaire. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié : Abandon de poste de vos salariés : depuis le 19 avril c'est une démission !

illustration

Besoin d'informations juridiques fiables au quotidien ? 

Découvrez nos solutions dédiées aux professionnels :
- Posez vos questions à nos juristes du lundi au vendredi de 9h à 18h
- Profitez d'un accès illimité à notre base documentaire
- Profitez de votre convention collective à jour des derniers accords.

Hypothèse 2 : votre salarié est en CDD 

Peut-on démissionner d'un CDD ? 

Un salarié en CDD ne peut pas démissionner, sauf : 

  • si son employeur est d'accord ;
  • ou s'il a reçu une proposition d'embauche à durée indéterminée (4)

En dehors de ces 2 hypothèses, un salarié en CDD n'a pas la possibilité de démissionner en raison de la nature même de son contrat, qui comprend une date d'échéance déterminée, qui peut être définie ou indéfinie. 

Une possibilité de rupture anticipée ?

Notez néanmoins qu'un CDD peut être rompu de manière anticipée dans certains cas de figure, notamment en cas de force majeure ou de faute grave.

Pour en savoir plus sur le sujet, consultez notre article dédié à la question : Rupture du CDD : 5 exceptions pour rompre de manière anticipée.

illustration

Une question juridique vous trotte dans la tête ?

Obtenez une première réponse gratuite. Nos juristes vous recontactent dans les 24h !

Références : 

(1) Article L1231-1 du Code du travail

(2) Article L1231-4 du Code du travail

(3) Notamment Cass. Soc., 9 mai 2007, n°05-40315

(4) Article L1243-2 du Code du travail