1. Comment définir la responsabilité sociétale des entreprises ?

La RSE, c'est la contribution des entreprises aux enjeux du développement durable (1).

La responsabilité sociétale des entreprises, également appelée responsabilité sociale des entreprises, est définie comme l'intégration volontaire, par les entreprises, de préoccupations sociales, économiques et environnementales, à leurs activités commerciales et leurs relations avec les parties prenantes (collaborateurs, clients, fournisseurs, actionnaires, acteurs du territoire...). 

Il s'agit pour les entreprises qui décident d'engager une démarche RSE, d'adopter des pratiques plus éthiques et plus durables dans leur mode de fonctionnement et de gestion, afin d'avoir un impact positif sur la société et contribuer à la protection de l'environnement, et ce, tout en étant économiquement viable. 

2. Quels sont les piliers de la RSE ?

La RSE repose sur 3 piliers principaux :

  • un pilier environnemental : il s'agit des actions qu'une entreprise peut mettre en place pour limiter son empreinte écologique sur la planète lorsqu'elle produit ;
  • un pilier social : ce sont les mesures qu'une entreprise peut prendre pour protéger la santé humaine et pas seulement celle de ses collaborateurs ;
  • un pilier économique : les mesures que peut mettre en place une entreprise pour améliorer sa transparence économique afin de lutter notamment contre la corruption.

Le périmètre de la RSE est défini par la norme ISO 26000.

Cette norme indique des lignes directrices pour les entreprises qui souhaitent engager une démarche RSE.

Elle aborde ainsi 7 questions centrales correspondant à des thèmes que les entreprises peuvent être amenées à traiter dans le cadre de leur démarche RSE : 

  • la gouvernance de l'organisation ;
  • les droits de l'homme ;
  • les relations et conditions de travail ;
  • l'environnement ;
  • la loyauté des pratiques ;
  • les questions relatives aux consommateurs ;
  • les communautés et le développement local.

Ces 7 questions centrales se déclinent en 34 domaines d'actions différents pouvant être mis en oeuvre par les entreprises qui décident d'engager une démarche RSE.

3. Quelles sont les entreprises concernées par la RSE ?

À l'origine, la RSE concernait les entreprises cotées en bourse qui devaient indiquer, dans leur rapport annuel, une série d'informations relatives aux conséquences sociales et environnementales de leurs activités.

Désormais, elle ne concerne plus uniquement les entreprises du CAC 40.

La RSE peut être mise en place par toute entreprise, quelle que soit sa forme juridique, sa taille ou son secteur d'activité.

Chaque entreprise peut agir à son niveau et avoir un impact économique, social et environnemental positif.

Bon à savoir :

Les entreprises multinationales ont un devoir de vigilance afin de prévenir les risques en matière d'environnement, de droits humains, mais aussi de corruption sur leurs propres activités, et celles de leurs filiales, sous-traitants et fournisseurs, en France comme à l'étranger.

Ainsi, doivent établir et mettre en oeuvre de manière effective un plan de vigilance, les sociétés suivantes (2) : 

  • celles qui emploient au moins 5.000 salariés en leur sein et dans leurs filiales directes ou indirectes et dont le siège social est fixé sur le territoire français ;
  • celles qui emploient au moins 10.000 salariés en leur sein et dans leurs filiales directes ou indirectes dont le siège social est fixé sur le territoire français ou à l'étranger.

4. Quel est le but de la RSE pour l'entreprise ?

Le but de la RSE est de permettre aux entreprises de mesurer l'impact de leurs activités sur la société et l'environnement et par conséquent d'identifier les défis et contraintes qui peuvent se présenter à elles demain.

C'est en effet l'opportunité, pour les entreprises qui engagent une démarche RSE, de se préparer aux risques auxquels elles pourraient être confrontées dans un futur plus ou moins proche, si elles ne modifient pas leur manière d'agir et donc de sauvegarder leur pérennité à moyen ou long terme.

📌 Exemples :

Un appauvrissement des ressources telles que l'eau, le bois, les minerais, le pétrole ou les changements climatiques (sécheresses, inondations...) peuvent mettre en danger la pérennité d'une entreprise.

Vous souhaitez avoir accès à des documents juridiques en illimité et à un juriste par téléphone ?

5. Quels sont les avantages de la RSE pour une entreprise ? 

La RSE présente de nombreux avantages pour les entreprises qui adhèrent à cette démarche. En voici quelques-uns.

Valoriser l'image de l'entreprise

La RSE permet à l'entreprise de valoriser son image.

Que ce soit les consommateurs ou les investisseurs, la plupart d'entre eux attendent aujourd'hui d'une entreprise, plus de transparence et qu'elle soit plus respectueuse de l'environnement et de la société en règle générale.

📌 Exemples :

Les différentes parties prenantes peuvent être sensibles à la promotion du commerce équitable, à la juste rémunération des producteurs, à la lutte contre la corruption ou encore à la condamnation du travail des enfants.

Par ricochet, la RSE permet aussi à une entreprise de fidéliser les parties prenantes.

Augmenter la performance économique et la compétitivité de l'entreprise

La RSE augmente la performance économique et la compétitivité d'une entreprise.

L'approvisionnement en matières premières plus responsable (fournisseurs locaux, matières premières recyclables...) ainsi que la lutte contre le gaspillage notamment, contribuent à la réalisation d'économies non négligeables pour les entreprises (réduction de coûts d'acheminement et de transport, maîtrise des stocks...).

La RSE procure d'ailleurs un gain de performance en moyenne de 13%, par rapport aux entreprises qui ne l'intègrent pas dans leur stratégie (3).

Attirer de nouveaux salariés et les fidéliser

De nombreux candidats à l'embauche et salariés, sont sensibles aux valeurs que véhicule une entreprise, mais aussi aux engagements qu'elle prend, que ce soit sur un plan environnemental ou sociétal.

La RSE est en effet un levier important pour les entreprises qui souhaitent attirer de nouveaux salariés, mais également fidéliser les collaborateurs déjà en place et ainsi réduire leur turn-over.

📌 Exemple :

L'amélioration des conditions de travail (augmentations des salaires, mise en place de postes de travail ergonomiques, mesures en faveur de l'égalité) peut être un argument motivant pour attirer de nouveaux collaborateurs et leur donner envie de s'investir dans la société.

6. Qu'est-ce que la RSE implique pour l'entreprise ? 

Toute entreprise qui désire mettre en oeuvre une démarche RSE doit prendre des mesures concrètes afin d'améliorer son impact dans les domaines sociaux, environnementaux et économiques.

Elle ne peut pas se contenter de signer une charte RSE. Bien que ce soit une première étape importante, l'entreprise doit aller plus loin dans sa démarche.

Il est indispensable qu'elle associe à sa démarche, toutes les parties prenantes, et ce, depuis la réflexion et jusqu'à la mise en place des actions.

D'ailleurs, pour faire le lien entre toutes les parties prenantes à la RSE, l'entreprise peut nommer un responsable RSE.

Par ailleurs, et pour donner davantage de crédibilité aux actions mises en place, il peut également être bien de faire évaluer celles-ci en vue d'obtenir un label RSE.  

7. Comment mettre en place une démarche RSE ?

Mettre en place une démarche RSE au sein de son entreprise n'est pas chose aisée, c'est un projet de grande ampleur.

Pour cela, voici quelques pistes pour vous accompagner dans la mise en place d'une politique RSE.

Nommer un responsable RSE

Le responsable RSE est notamment chargé de déterminer les enjeux prioritaires pour l'entreprise.

Il aide également à piloter la démarche RSE. Pour cela, il définit particulièrement des indicateurs de contrôle pour mesurer l'impact des actions réalisées

Il peut aussi développer des actions de communication en interne et en externe.

Enfin, il veille à ce que la politique RSE menée par l'entreprise soit conforme aux évolutions réglementaires et normatives.

Réaliser un audit pour définir une stratégie

Pour mener à bien une politique RSE, il peut être intéressant de comparer ce qui se fait dans des entreprises similaires à la vôtre, puis de mettre en corrélation les résultats obtenus suite à cet audit avec les actions déjà en place dans votre entreprise.

Cet audit vous permettra d'identifier les points à améliorer en matière sociale et environnementale pour bâtir une politique RSE solide.

Vous aurez alors une meilleure visibilité pour définir votre stratégie

Définir un plan d'action pour mettre en oeuvre la stratégie RSE

Une fois la stratégie RSE définie, il vous faudra la mettre en application.

Il est indispensable d'établir un plan d'action RSE afin d'encadrer le bon déroulement de sa mise en oeuvre.

Le plan d'action doit poser les objectifs sociétaux et environnementaux et prévoir les actions concrètes à mettre en place. Celles-ci peuvent être priorisées en fonction de leur impact.

Communiquer sur la politique RSE de l'entreprise  

Il est également nécessaire d'identifier toutes les parties prenantes pour les impliquer dans cette démarche RSE (collaborateurs, fournisseurs, clients, investisseurs...).

Il est important d'informer les parties prenantes sur la politique RSE que vous entendez mener pour qu'elles s'engagent et s'impliquent avec vous.

Cela passe par une communication régulière sur les pratiques responsables adoptées par l'entreprise et sur les valeurs qu'elle souhaite défendre.

Vous souhaitez communiquer sur votre politique d'engagement RSE ?

Bon à savoir :

La plateforme "impact" peut vous aider dans vos démarches RSE. 

Références :
(1) ecologie.gouv.fr
(2) Article L225-102-4 du Code de commerce
(3) Étude "Responsabilité des entreprises et compétitivité. Évaluation et approche stratégique", janvier 2016

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail