Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Licencier un salarié : procédure, coûts pour l'entreprise » Licencier pour Motif Personnel » Quel licenciement choisir ? Trouvez le bon motif ! » Licencier pour mésentente

Licencier un salarié pour mésentente

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

3.0 (1 avis)

Vous ne vous entendez plus avec votre salarié ? L'un de vos collaborateurs entretient des relations de travail conflictuelles avec ses collègues de travail ? Il dénigre ses collègues, adopte une attitude agressive ou encore s'oppose à toutes les directives qui lui sont données et son attitude génère des tensions… L’ambiance au sein de votre entreprise se dégradant progressivement, vous envisagez de le licencier. Si le licenciement pour mésentente est possible, il doit être utilisé avec la plus grande précaution pour ne pas risquer une requalification par le juge. En outre, cette procédure  est fortement réglementée et devra être respectée strictement. Face à ces difficultés, notre dossier vous accompagne et vous apporte les clefs pour sécuriser vos décisions.

Télécharger le dossier


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Mésentente
  • Mésentente fautive
  • Incompatibilité d'humeur
  • Perte de confiance
  • Exemples de jurisprudences
  • Procédure de licenciement
  • Rédaction de la lettre de licenciement

Plan détaillé du dossier


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quels cas utiliser ce dossier ?

Un de vos salariés entretient des relations de travail conflictuelles avec vous, son supérieur hiérarchique ou les autres salariés de l'entreprise. Dénigrement, agressivité, refus de travailler avec certains collaborateurs, critiques, contradictions systématiques... La tension est palpable et il vous est difficile de maintenir le salarié dans votre entreprise .

Le licenciement pour mésentente est possible, même si l'attitude de votre salarié n'est pas fautive. Quelles sont les conditions de validité d’un tel licenciement ? Dans quel cas recourir à un licenciement pour faute grave ? Qui licencier en cas de mésentente entre deux salariés ?

Ce type de licenciement doit obéir à des conditions strictes que vous devez respecter scrupuleusement. Quelle procédure mobiliser en cas de licenciement pour mésentente ? En cas de licenciement pour faute grave ? Quelles indemnités verser au salarié concerné ? Quel risque est encouru en cas de requalification par le juge ?

Enfin, le licenciement pour mésentente doit être distingué d’autres formes de licenciement, proches. Qu’est ce que le licenciement pour incompatibilité d’humeur ? Quid du licenciement pour perte de confiance ?

Nous répondons à toutes ces interrogations et nous vous guidons pas à pas dans vos démarches.

 

Ce que contient ce dossier :

Ce dossier contient tous les éléments dont vous avez besoin pour savoir si vous pouvez rompre le contrat de travail de votre salarié à l'origine de la mésentente :

  • conditions de validité du licenciement pour mésentente et procédure de licenciement ;

  • contenu de la lettre de licenciement pour mésentente (modèle de lettre) ;

  • mésentente fautive : définition et exemples de jurisprudences ;

  • choix du salarié à licencier en cas de mésentente entre collaborateurs ;

  • licenciement pour incompatibilité d'humeur ;

  • licenciement pour perte de confiance.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier

La question du moment

Dans quels cas les juges ont-ils estimé que le licenciement pour mésentente était justifié ?

Les juges admettent la validité du licenciement pour mésentente lorsque l'attitude adoptée par le salarié a eu une incidence sur le bon fonctionnement de l'entreprise, comme cela a été le cas dans une affaire où le salarié :

  • dénigrait et harcelait ses subordonnés en public et manifestait de l'agressivité tant à l'égard de son employeur qu'envers les autres salariés et les contractants de l'entreprise  (1) ;
  • manifestait une profonde opposition envers son chef direct, sur l'exécution de ses obligations contractuelles (2) ;
  • affichait son désaccord avec la politique commerciale menée par l'entreprise et les méthodes d'animation et était en opposition complète avec l'ensemble de la hiérarchie (3).

Les avis des internautes

3.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 3

    Merci Alaa j.

    le 11/03/2019

Les autres dossiers sur le même thème


30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés