Un congé supplémentaire pour règles douloureuses

Depuis le 1er janvier dernier, le personnel féminin de la SCOP La Collective bénéficie d'un jour de congé payé supplémentaire. Une initiative permettant à 16 femmes salariées sur les 37 de l'entreprise de s'absenter du travail lorsqu'elles rencontrent des difficultés du fait de leurs menstruations.

Le personnel féminin de la SCOP La Collective bénéficie d'1 jour de congé payé supplémentaire pour leurs règles douloureuses.

La Collective est une entreprise dont la mission est de recruter de nouveaux donateurs au profit d'ONG comme Médecins du monde, Action contre la faim, Aides. Un travail que les employés réalisent, en grande majorité, debout toute la journée et ne permettant pas de télétravailler. Voyant que certaines femmes ne venaient pas au travail et perdaient un jour de salaire à cause de leurs règles, l'entreprise a réagi en proposant cette solution en test pour un an.

Pour le co-gérant de la coopérative, faire bénéficier de ce congé payé permet de favoriser la qualité de vie au travail (QVT) et l'égalité des chances entre femmes et hommes.

Fonctionnement du congé menstruel

Le congé menstruel est facultatif et la démarche pour en bénéficier est simple. La travailleuse en fait la demande par mail au directeur administratif de la SCOP, le jour même de l'absence si besoin. Cette absence n'est pas considérée comme un arrêt de travail classique.

Les 16 femmes salariées de l'entreprise peuvent en bénéficier sans certificat médical pour règles douloureuses. Ce congé menstruel est entièrement pris en charge par l'entreprise.

68 % des françaises sont favorables à la mise en place d'un congé menstruel en France

1/4 des françaisesfavorables au congé menstruel

Un tel dispositif est-il envisageable dans d'autres entreprises françaises ?

Selon un sondage de l'IFOP, près des ¾ des françaises sont favorables à l'arrivée de ce nouveau congé exceptionnel, le congé menstruel. Toutefois, certaines associations craignent que la généralisation du congé menstruel n'entraîne plus de discrimination envers les femmes dans le milieu du travail ou constituer un frein supplémentaire à l'embauche des femmes.

Et vous, qu'en pensez-vous ? Êtes-vous favorable à l'arrivée d'un congé menstruel ? Répondez à notre sondage !