Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Litige avec un salarié, convocation au Conseil de prud'hommes : ce que vous devez savoir

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

5.0 (1 avis)

Vous êtes employeur et votre salarié (ou ancien salarié) a décidé de saisir le juge pour faire valoir ses droits. Vous avez ainsi reçu une convocation du Conseil de prud'hommes (CPH). 

Vous souhaitez connaître les différentes étapes de la procédure prud’homale et savoir quelles sont les voies de recours existantes ? Existe-il une procédure d’urgence auprès du CPH ? Quel est le régime légal de la preuve ? Nous répondons à vos questions. 



Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Convocation devant le bureau de conciliation
  • Convocation devant le bureau de jugement
  • Procédure de référé
  • Représentation et assistance
  • Voies de recours contre la décision du Conseil de prud'hommes

Plan détaillé du dossier

15 Questions Essentielles

  • En quoi consiste la phase de conciliation ?

  • Quels sont les pouvoirs du bureau de conciliation et d'orientation ?

  • Y a t-il toujours une audience de conciliation avant l’audience de jugement ?

  • Comment est-on convoqué à l’audience de jugement ?

  • Par qui peut-on se faire assister ?

  • Comment prouver les faits reprochés au salarié devant le Conseil de Prud'hommes ?

  • Qu'est-ce qu'une exception d'incompétence ?

  • Qu’est-ce que le référé prud’homal ?

  • Jusqu’à quand peut-on conclure une transaction alors que le procès est en cours ?

  • Que se passe-t-il si le défendeur est absent à l’audience de conciliation ?

  • Que se passe-t-il si le demandeur est absent à l’audience de conciliation ?

  • Que se passe-t-il en cas d’absence d’une des parties à l’audience de jugement ?

  • Je suis convoqué devant le Conseil de prud'hommes, comment se déroule le jugement ?

  • Quelle est la compétence du Conseil de prud’hommes ?

Voir les autres questions essentielles

3 Fiche(s) express

  • Le référé prud'homal

  • La preuve devant le Conseil de prud'hommes

  • Soulever l’incompétence du Conseil de prud’hommes saisi par le salarié : procédure, motifs et conséquences

5 Avis des juges

  • Le contrôle d’un salarié par l’employeur ou un service interne de l’entreprise ne constitue pas un mode de preuve illicite

  • N'attendez pas avant de licencier un salarié pour faute grave

  • La production en justice de documents couverts par le secret professionnel peut être justifiée

  • Le début de la protection du salarié conseiller prud’hommal

  • Quel est l’étendue du rôle du juge en matière de harcèlement moral ?

1 Formulaires CERFA

  • Cerfa n°15587*05 Requête aux fins de saisine du conseil de prud’hommes par un employeur


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Un différend vous oppose à votre salarié, et ce dernier a décidé de porter l’affaire devant le CPH car il estime que son licenciement est abusif ou que vous ne lui avez pas payé ses heures supplémentaires. A l'inverse, c'est peut-être vous qui avez saisi le juge pour qu’il tranche le conflit qui vous oppose à votre salarié ou ancien salarié (ex : celui-ci a emporté des documents confidentiels de l'entreprise).

Vous vous interrogez sur cette procédure judiciaire : comment saisir le CPH ? Comment se passe l’audience ? Est-il possible de faire annuler le jugement qui vous condamne ? L’assistance d’un avocat est-elle obligatoire ? Comment savoir si le CPH saisi est compétent ? Qu'est-ce que le référé prud'homal ?

Veillez à consulter notre dossier pour vous imprégner de la procédure prud’homale et maîtriser ses points clés. 

Contenu du dossier :

Ce dossier contient les éléments dont vous avez besoin pour aborder une procédure prud’homale :

  • convocation devant le bureau de conciliation et d’orientation ;

  • convocation devant le bureau de jugement ;

  • saisir le CPH ; 

  • saisir le juge des référés en cas d’urgence ;

  • déroulement d’une audience ;

  • soulever l'exception d'incompétence du CPH ;

  • la preuve en droit du travail ;

  • contester les décisions rendues par le juge.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


Le mot de l'auteur

Ce dossier est à jour des nouveautés issues de la réforme de la justice, en application de la loi n°2019-222 du 23 mars 2019

Un sondage CSA d'avril 2016, exclusivement pour Juritravail, vient mettre en avant les différends employeurs/salariés et la résolution de ceux-ci. Ainsi, on peut noter que 40% des salariés ont connu un différend avec leur employeur au cours des 12 derniers mois.

Chloé Ledoux Juriste

0

Articles publiés

7

Documents rédigés


La question du moment

Par qui peut-on se faire assister ?

L'employeur qui est convoqué devant le Conseil de prud'hommes ou qui est à l'origine de l'instance peut très bien faire le choix de comparaître lui-même. Il a aussi la faculté de se faire assister ou représenter (1).
Les personnes habilitées à assister ou à représenter les parties sont (2) :
  • les salariés ou les employeurs appartenant à la même branche d'activité ;
  • les défenseurs syndicaux (3) ;
  • le conjoint, le partenaire lié par un pacte civil de solidarité ou le concubin ;
  • les avocats.
L'employeur peut également se faire assister ou représenter par un membre de l'entreprise ou de l'établissement fondé de pouvoir ou habilité à cet effet..

Le représentant, s'il n'est pas avocat, doit justifier d'un pouvoir spécial. Devant le bureau de conciliation et d'orientation, cet écrit doit l'autoriser à concilier au nom et pour le compte du mandant, et à prendre part aux mesures d'orientation.

Il n'est donc pas obligatoire de se faire assister même si cette assistance peut être recommandée dans la mesure où le droit du travail et les règles de la procédure prud'hommales sont complexes et qu'une erreur de droit ou de procédure peut tout faire basculer et faire perdre le procès.

Les avis des internautes

5.0

Note moyenne sur 1 avis

  • 5

    Bonjour Ie style la présentation le commentaire sont très bien expliqué et a contribué à ma connaissance Merci Osman M.

    le 12/10/2015

Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés