Résoudre un litige relatif au permis de construire

Aperçu du dossier Voir un aperçu

Garanti à jour - Rédigé par des juristes

Vous rêvez d’avoir une maison unique, à votre goût, comme vous l’imaginez depuis des mois. Vos projets sont en train de se concrétiser, vous allez déposer votre permis de construite ! Toutefois, vous vous demandez s’il va être accepté. A défaut, avez-vous un recours ? Que se passe-t-il en cas d’absence de réponse de la Mairie ? Si par la suite vous souhaitez agrandir ou construire une dépendance, vous devrez également vous conformer à la règlementation en vigueur. Une fois les travaux de construction terminés, le constructeur va vous faire signer un procès-verbal de réception. Nous vous informons des éventuels recours en cas de désordres ou de malfaçons et des délais qui les encadrent afin d’agir à temps.


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Permis de construire
  • Déclaration préalable
  • Plan local d’urbanisme
  • Aménagement des territoires
  • Démolition & amende
  • Illégalité & annulation d’autorisation
  • Zonage & infractions aux règles d’urbanisme

Plan détaillé du dossier

29 Questions Essentielles

  • Puis je m'opposer à la modification du PLU ayant déclaré mon terrain inconstructible alors qu'il l'était jusqu'à présent ?

  • Je souhaite construire mon garage en limite de la voie publique. Le PLU est modifié et supprime cette faculté. Puis je le contester ?

  • Suite à la délivrance d'un permis de construire, la mairie me contraint à cesser les travaux au motif que la construction est en contradiction avec le nouveau PLU en projet. En a-t-elle le droit ?

  • Peut-on m'interdire de couper des arbres pour la régénération du bois lorsque mon terrain est situé en zonage boisé ?

  • Puis je m'opposer à la construction d'un immeuble en zone à urbaniser se situant en limite de la zone pavillonnaire où je réside ?

  • Puis-je être sanctionné pour une construction que j'ai faite sans permis ?

  • Comment m'opposer au refus de la mairie de me délivrer un permis de construire ?

  • Puis je demander la nullité du permis accordé à mon voisin si je considère que les travaux envisagés me portent préjudice ?

  • La mairie peut-elle revenir sur sa décision au motif que le permis qu'elle m'a délivrée se révèle être illégal ?

  • Qu'est-ce que je risque si ma construction ne respecte pas les prévisions du permis de construire ?

  • Le robinet mitigeur installé par le plombier ne fonctionne pas bien. Ai-je un recours contre le plombier ?

  • Quel recours existe si une garantie décennale ne s'applique pas ?

  • L'artisan effectuant mes travaux réclame un prix trois fois supérieur à ce qui est prévu dans le devis. Est-ce légal ?

  • Que couvre la garantie dommage-ouvrage du logement et comment la mettre en œuvre ?

  • Que couvre la garantie de parfait achèvement et la biennale ?

  • Que couvre la garantie décennale ?

  • Que faire si à la réception de mon logement je constate des malfaçons ?

  • Comment et quand peut-on faire jouer la garantie décennale ?

  • Quelles sont les garanties dont je dispose face à un artisan en cas de malfaçons ?

  • Je fais intervenir un électricien sans signer de devis. La facture est plus élevée que celle de notre accord oral. Ai-je un recours ?

  • Si je pose moi-même des panneaux solaires, la garantie décennale joue-t-elle ?

  • Victime de la sécheresse ma maison s’est fissurée. La garantie décennale s’applique-t-elle ?

  • J’ai fait réaliser un garage en extension de ma maison. Les désordres apparus dans la maison peuvent-ils être pris en charge par la garantie décennale ?

  • Puis-je bénéficier d'une garantie décennale pour une pompe à chaleur?

  • J'ai fait construire une maison en bois mais des champignons apparaissent sous forme de tâche. Que faire ?

  • Puis-je mettre en jeu mon assurance Dommages-Ouvrage pour une malfaçon sur un système de chauffage par géothermie posé lors de la construction de ma maison ?

  • Puis-je bénéficier d'une garantie décennale pour des doubles vitrages ?

  • Puis-je bénéficier d'une garantie décennale pour une éolienne domestique ?

Voir les autres questions essentielles

9 Modèle(s) de Lettre(s)

  • Lettre de demande d’autorisation de permis de construire

  • Le prêt immobilier vous est refusé. Vous demandez le remboursement de l’acompte versé au constructeur

  • Notification du recours en annulation du permis de construire accordé à votre voisin

  • Mise en demeure au constructeur/artisan d'intervenir de nouveau suite à des malfaçons, en application de la garantie légale de parfait achèvement

  • Déclaration de sinistre auprès de l'assurance dommages-ouvrage

  • Mise en demeure de mettre en œuvre la garantie légale de bon fonctionnement

  • Mise en demeure à l’artisan (ou constructeur) de déclarer un sinistre à son assurance garantie décennale

  • Vous demandez l’application de la garantie décennale à votre assurance dommages-ouvrage

  • A la suite d’importantes malfaçons, vous avez perçu une indemnisation, mais elle est manifestement insuffisante ou a été présentée hors délai

Voir les autres modèle(s) de lettre(s)


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quels cas utiliser ce dossier ?

Vous souhaitez réaliser une construction ou un agrandissement. Or, l’administration ne semble pas de cet avis. Que faire lorsqu’un permis vous est refusé ou que c’est la parcelle entière qui est déclarée inconstructible ? Que risquez-vous si vous ne tenez pas compte d’un refus de construire ?

Nous vous indiquons comment contester, selon les dispositions légales, afin que votre recours ait toute les chances d’aboutir.

Il se peut également que l’administration ou un tiers remette en cause sa décision ou que vous décidiez de changer vos prévisions. Comment alors concilier vos projets avec les plans d’aménagement du territoire ?

Par ailleurs, la construction peut également entraîner des complications si vous relevez des désordres ou des malfaçons. Vous pouvez agir à l’encontre du constructeur à conditions de bien respecter les modalités de recours ainsi que les délais. Nous vous guidons dans ces démarches avec nos modèles de lettres.

Notre dossier vous permet d’aménager votre terrain en toute légalité et sereinement. Nous vous indiquons  vos recours en matière d’autorisation de construction, qu’elle soit positive, négative, à votre avantage ou non.

Contenu du dossier :

Ce dossier contient des informations relatives aux points de droit suivants :

  • autorisations et permis de construire ;
  • zonage ;
  • compétences de l’administration ;
  • sanction des infractions en matière d’urbanisme ;
  • désordres et malfaçons ;
  • recours contre le constructeur ;
  • modèles de lettre pour défendre vos droits.

Télécharger le dossier


N'attendez plus !Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un language clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat

Télécharger le dossier


La question du moment

La mairie peut-elle revenir sur sa décision au motif que le permis qu'elle m'a délivrée se révèle être illégal ?

En principe, toute construction est subordonnée à la délivrance d'une autorisation par l'autorité compétente, qui généralement se trouve être la Mairie (1). Celle-ci fonde sa décision sur la conformité ou non de la construction projetée exposée dans la demande aux règles d'urbanisme applicables au territoire considéré.

Il arrive cependant que le permis soit illégal, c'est-à-dire qu'il ne respecte pas une norme supérieure (exemple : une loi ou un règlement) ou que la norme servant de référence pour la délivrance du permis (exemple le PLU) soit elle-même illégale et remette ainsi en cause la validité du permis. Cette hypothèse se retrouve soit :

  • dans le cas où l'autorité administrative a mal interprété les règles ;
  • dans le cas où elle n'a pas répondu à la demande d'autorisation dans le délai imparti alors considérée comme tacitement approuvée (2).

Dans ce cas, l'autorité qui l'a délivré, soit la Mairie, ou une autorité supérieure est en droit de demander le retrait de l'autorisation, à certaines conditions (3).

La procédure de retrait ne peut être engagée par l'administration que dans le délai de trois mois à compter la délivrance de l'autorisation. Passé ce délai, seul le titulaire du permis peut en demander l'annulation, ce qui n'est jamais le cas en pratique.

En outre, seule l'autorité qui avait compétence pour délivrer le permis peut l'annuler, et cette décision doit être justifiée (4).

Le retrait doit intervenir de manière contradictoire, c'est-à-dire que la Mairie doit permettre au bénéficiaire du permis de présenter ses observations (écrites ou orales sur sa demande) sur ce point (5).

Ces formalités conditionnent la validité du refus de permis. Ainsi, si elles ne sont pas respectées, la décision de retrait doit être annulée et dans ce cas, l'autorisation de construire précédemment accordée, reste valable.


Les autres dossiers sur le même thème


© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés