ACTUALITÉ Travail des jeunes

Emploi des jeunes : les 4 mesures phares du plan de relance !


Par Alexandra Marion , Juriste Rédactrice web - Modifié le 15-07-2020

Emploi des jeunes : les 4 mesures phares du plan de relance !

Interviewé à l'occasion du 14 juillet, Emmanuel Macron a annoncé qu'il souhaitait faire des jeunes, la priorité du plan de relance pour la rentrée. Plusieurs mesures pour aider les jeunes à s'insérer sur le marché de l'emploi ont été annoncées. Découvrez lesquelles !

1. Mise en place d'un dispositif exceptionnel d'exonération de charges pour les jeunes

Notre jeunesse doit être la priorité de cette relance.

Emmanuel Macron

Le gouvernement envisage de mettre en place un dispositif exceptionnel d'exonération des charges pour les jeunes, en particulier pour les faibles qualifications et les emplois jusqu'à 1,6 fois le Smic (soit 2.463,07 euros brut mensuel).

Ce dispositif exceptionnel pourrait durer 1 à 2 ans.

2. Création de 300.000 contrats d'insertion

Par ailleurs, 300.000 projets et contrats d'insertion devraient être créés.

Ils permettront d'aller chercher les jeunes qui sont parfois loin de l'emploi oui qui n'ont pas réussi à trouver une entreprise pour les embaucher en contrat d'apprentissage ou en alternance.

3. Création de 100.000 contrats en service civique supplémentaires

Il existe aujourd'hui à peu près 140.000 contrats en service civique.

Le Gouvernement va créer 100.000 contrats en service civique de plus dans les 6 mois qui viennent.

4. Ouverture de 200.000 places supplémentaires dans des formations qualifiantes supérieures

Notre objectif 1er : aucun jeune sans solution à la rentrée.

Elisabeth Borne

200.000 places dans dans des formations qualifiantes supérieures vont être ouvertes afin de permettre ...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

des jeunes qui devaient entrer prochainement sur le marché du travail de compléter leur formation.  Avec cette mesure, ils auront la possibilité d'effectuer un semestre ou une année d'étude en plus. Cela permettra aux jeunes qui n'ont aucune perspective d'embauche de poursuivre encore un peu leurs études, avec un accompagnement social.