photo de L'équipe Juritravail

Ce dossier : 

Portage salarial : connaître mes droits & obligations

a été rédigé par L'équipe Juritravail, Juriste rédacteur web

Droit du Travail Salarié

Particulier

personnages illustrant Juritravail

Portage salarial : connaître mes droits & obligations

aperçu du sommaire du dossier Portage salarial : connaître mes droits & obligations

Rédigé par L'équipe Juritravail - Mis à jour le 12 juin 2020

Le portage salarial caractérise la relation contractuelle entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes.

Le salarié porté cumule le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez l’entreprise cliente...

Lire la suite


Descriptif du dossier

Le portage salarial caractérise la relation contractuelle entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes.

Le salarié porté cumule le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez l’entreprise cliente.

Plus précisément, l’avantage que le salarié en retire est lautonomie et l’indépendance dans son travail avec un salaire intéressant puisque fondé sur un niveau de qualification minimum.

En pratique, le portage salarial repose sur un lien contractuel complexe générant de nombreuses questions et difficultés de gestion pour le salarié porté : Qui est l'employeur ? Quels sont les droits et obligations de l’entreprise cliente ? Quels sont les droits et obligations de l’entreprise de portage salarial


Les notions clés abordées dans ce dossier

  • Portage salarial

  • Salarié porté

  • Entreprise de portage salarial

  • Entreprise cliente

  • Prestation de travail

  • Rémunération

  • Indemnité d’apport d’affaire

  • Apport de clientèle

  • Santé

  • Sécurité


Plan détaillé du dossier

Nos dossiers sont composés de plusieurs questions essentielles. Il s'agit des questions les plus fréquemment posées sur le thème du dossier. Nos juristes répondent à ces questions de manière précise et succincte pour vous faciliter la compréhension du droit.

13 Questions Essentielles

Voir les autres Questions Essentielles


Ce dossier contient également


Ce que vous trouverez dans ce dossier

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

Vous avez une qualification professionnelle de niveau III (bac+2) ou bénéficiez d'une expérience significative d'au moins 3 ans dans le même secteur d'activité. Par ailleurs, vous souhaitez travailler en toute autonomie avec un salaire minimum satisfaisant au vu des responsabilités prises. Le portage salarial est fait pour vous.

Ce choix ne se fait pas sans effort, car la prospection et la recherche de client n’incombent pas à l’entreprise de portage salarial (ce n’est pas de l’intérim), mais au salarié porté.

La convention collective relative au portage salarial rappelle que l’autonomie conférée au salarié se traduit par une aptitude à démarcher les entreprises clientes de son choix, à définir avec elles le cadre et l'étendue de la prestation, du prix, et à décider lui-même de l'organisation de son emploi du temps pour la réalisation des prestations. La gestion du temps de travail se concrétise généralement par une convention en forfait jours.

De plus, cette autonomie a pour corollaire l'absence d'obligation pour l'entreprise de portage de fournir du travail au salarié porté, obligeant ainsi ledit salarié à rechercher sa clientèle et à entretenir un réseau de clients.

Enfin, les prestations de service à la personne ne peuvent pas être effectuées en portage salarial.

Dans un premier temps et afin de choisir de recourir ou non à ce statut, il convient de répondre à plusieurs interrogations : quels sont les rôles respectifs de l’entreprise de portage, du salarié et de l’entreprise cliente dans ce montage contractuel ? Qui donne les ordres ? Comment est fixé le salaire ? Comment sont gérés les frais exposés ? Le contrat peut-il être un contrat à durée déterminée (CDD) ou à durée indéterminée (CDI)

Contenu du dossier :

Nous vous accompagnons afin d’organiser au mieux votre relation contractuelle avec la société de portage salarial et vos rapports professionnels avec l’entreprise cliente. 

C’est pourquoi seront abordés les points suivants : 

  • les obligations de l’entreprise cliente ;
  • les obligations de l’entreprise de portage salarial ;
  • le statut du salarié porté au sein de l’entreprise cliente ;
  • l’organisation du temps de travail du salarié porté ;
  • le salaire et ses accessoires pour le salarié porté;
  • les droits du salarié porté au titre de la clientèle démarchée.

La question du moment

Je suis salarié porté, puis je établir et organiser moi-même mon temps de travail ?

La réalisation de vos missions nécessite une réelle autonomie dans votre travail et dans la mise en œuvre de vos prestations (1).

La durée du temps de travail sera déterminée en fonction de ces critères et de la durée légale du travail (2).

Le salarié peut être à temps partiel ou complet. En cas de temps partiel, devront être précisées la durée hebdomadaire ou mensuelle du travail et sa répartition entre les jours de la semaine ou du mois (3). 

Généralement, une convention de forfait jours est établie (4) : sur une période de 12 mois consécutifs correspondant à l'année civile (ou toute autre période de 12 mois consécutifs), le nombre de jours travaillés est de 218 jours (qui peut être calculé en demi-journées)et comprend la journée de solidarité.

Le choix et l'organisation du temps de travail doivent faire l'objet d'une information de l'entreprise de portage et de l'entreprise cliente. En effet, afin de pouvoir établir le bulletin de paie, le porté doit réaliser sa prestation en fonction d'un temps de travail convenu avec le client et qui doit être déterminé dans le contrat de travail.


N'attendez plus ! Recevez gratuitement un extrait du dossier dans votre boite mail


Pourquoi choisir Juritravail ?

Rédigé par des juristes dans un langage clair

Complet et mis à jour régulièrement

Téléchargement immédiat


Les dernières actualités sur cette thématique

  • Une intermittente du spectacle, en portage salarial illicite, obtient la reconnaissance de la faute inexcusable de l’entreprise utilisatrice (TASS Bobigny 16 juin 2016)

    La situation juridique de l’intermittente du spectacle était complexe. En effet, l’intermittente du spectacle, Madame X était employée, en qualité de Menuisière de décors à compter de septembre 2008 sous CDD d’usage successifs, par un employeur juridique (CROSSROADS) et mise à disposition d’une entreprise utilisatrice (LA COMPAGNIE DES DECORS).

    Voir +
  • Sanctions pénales dans le cas de non-respect des dispositions relatives au portage salarial

    Projet de loi ratifiant l'ordonnance de portage salarial introduit une série de sanctions pénales dans le cas de non- respect des dispositions relatives à la mise en place du dispositif de portage salarial.

    Voir +
  • Do you speak droit du portage salarial après l’ordonnance du 2 avril 2015 ?

    L’ordonnance n°2015-380 du 2 avril 2015, publiée au Journal officiel du 3 avril 2015, organise et sécurise le cadre juridique du portage salarial, dont les principales mesures sont synthétisées dans le présent article. Après la décision du Conseil constitutionnel du 11 avril 2014 (DC n°2014-388 QPC) qui a déclaré les dispositions de la loi du 25 juin 2008 contraires à la Constitution car elle renvoyait aux partenaires sociaux de la branche de l'intérim le soin d'encadrer le portage salarial. Il était nécessaire de sécuriser le portage salarial. Ainsi, l'article 4 de la loi n°2014-1545 du 20 décembre 2014 relative à la simplification de la vie des entreprises prévoit que le gouvernement peut prendre par voie d'ordonnance « toute mesure visant à déterminer les conditions essentielles de l'exercice du portage salarial défini à l'article L.1251-64 du Code du travail et les principes applicables à la personne portée, à l'entreprise portage et à l'entreprise cliente. »

    Voir +

Pour aller plus loin

En savoir plus sur le thème Portage Salarial

Nos documents sur le thème :

Modèle de convention de rupture du contrat de travail : exemplaire salarié

4 (2 avis clients)

Rédigé par L'équipe Juritravail, mis à jour le 04/01/2021

Droit d'alerte ou droit de retrait : quand et comment l'exercer ?

4.6 (5 avis clients)

Rédigé par Sarah Dumoulin, mis à jour le 17/01/2022

Proposition de rupture conventionnelle à l'employeur

4.6 (50 avis clients)

Rédigé par L'équipe Juritravail, mis à jour le 08/03/2021