illustration logo

Primes et avantages : respecter les conditions de versement

illustration aperçu dossier

Employeur

Professionnel

Nouveauté

COVID19

photo de Grégory Chauvin Hameau

Rédigé par Grégory Chauvin Hameau

Mis à jour le 09 septembre 2022


Primes et avantages : respecter les conditions de versement

Gagnez du temps et en efficacité grâce à notre dossier complet à jour des dernières lois !

Comment verser une prime exceptionnelle à un salarié ?

En principe, l'octroi d'une prime ou d’un ou plusieurs avantages à vos salariés peut être prévu par le contrat de travail, un accord collectif ou un usage. Avant d'en faire bénéficier vos employés, vous devez d’abord vous référer à ces textes pour en respecter les conditions de versement, d'attribution ainsi que les critères...

Lire la suite

Gagnez du temps et en efficacité grâce à notre dossier complet à jour des dernières lois !

Comment verser une prime exceptionnelle à un salarié ?

En principe, l'octroi d'une prime ou d’un ou plusieurs avantages à vos salariés peut être prévu par le contrat de travail, un accord collectif ou un usage. Avant d'en faire bénéficier vos employés, vous devez d’abord vous référer à ces textes pour en respecter les conditions de versement, d'attribution ainsi que les critères de validité.

Il est également possible pour l’employeur de verser des primes sans que celles-ci soient prévues ni par le contrat de travail, ni par une convention ou accord collectif ni par un usage d’entreprise. Par exemple, depuis 2019, et le mouvement des gilets jaunes, les employeurs sont encouragés à aller au-delà des primes à caractère obligatoire en accordant à leurs salariés le versement d'une prime exceptionnelle : la prime de partage de la valeur anciennement dénommée Prime Macron.
Son montant et les conditions de versement sont fixées suite à des négociations collectives, ou unilatéralement par l'employeur après avoir consulté le comité social et économique (CSE).

Ce dossier fait le point sur diverses primes que l'employeur peut verser, leurs conditions d'attribution, leur montant, les obligations qui en découlent, ainsi que des informations quant à leur exonération ou assujettissement aux contributions et cotisations sociales.

📌Primes et avantages aux salariés : ce qu'il faut savoir

Primes : prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, prime d'objectif, de panier, de rendement, de responsabilité, de vacances, d'ancienneté, de Noël, de 13ème mois, etc.
Avantages en nature : téléphone, véhicule, logement de fonction, etc.
- Vous êtes parfois dans l'obligation de verser une prime à vos salariés.
- Vous devez respecter le principe d'égalité de traitement et de non-discrimination lorsque vous accordez une prime.
- Vous devez faire apparaître les primes sur le bulletin de salaire.
- Certaines sommes sont exonérées de cotisations et contributions sociales, d'autres doivent être assujetties. 

18,00€ TTC

photo de Grégory Chauvin Hameau

Rédigé par Grégory Chauvin Hameau

Mis à jour le 09 septembre 2022


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat


illustration-abonnement

Grâce à l'abonnement Juritravail, accédez à tous les documents du site en libre accès et à jour des dernières réformes

Découvrir nos abonnements

Testez notre solution gratuitement

Dans quel cas utiliser ce dossier ?

En tant qu’employeur vous pouvez prévoir dans le contrat de travail de vos salariés le versement de primes telle qu'une prime d'objectif. Cet élément du salaire est librement négocié par les parties et peut faire l’objet d’aménagement chaque année. Vous pouvez également décider d’accorder à vos salariés un ou plusieurs avantages en nature.

Toutefois, ces aménagements sont encadrés, notamment par le principe d’égalité de traitement entre les salariés ou de non-discrimination.

De plus, votre convention collective, vos accords collectifs ou les usages en vigueur dans votre entreprise peuvent prévoir l’attribution d’avantages en nature ou le versement de compléments de salaire comme une prime d'ancienneté, une prime de panier, une prime de 13ème mois, etc.

Selon la nature de la prime, le principe d'égalité de traitement entre les salariés est relatif en raison de leur caractère individuel ou collectif.

Contenu du dossier :

Ce dossier aborde les questions liées au versement des primes :

  • les différentes primes ;

  • les conditions de versement des primes ;

  • le calcul de la prime d’ancienneté ;

  • les avantages en nature ;

  • les conditions d’attribution des avantages en nature ;

  • la mise en place, le calcul et les avantages de la prime de partage de la valeur, anciennement appelée prime Macron ;

  • la mise en place et le versement de l'indemnité inflation, dite prime carburant, de 2021.

Les notions clés abordées dans ce dossier :

Illustration dossier
icône case à cocher

Prime Macron

icône case à cocher

Prime de transport

icône case à cocher

Prime d'objectif

icône case à cocher

Prime de panier

icône case à cocher

Avantages en nature

icône case à cocher

Prime de partage de la valeur

icône case à cocher

Prime de vacances

icône case à cocher

Prime exceptionnelle

icône case à cocher

Prime de résultats

icône case à cocher

Prime de responsabilité

icône case à cocher

Cotisations et contributions sociales

icône case à cocher

Prime de Noël

icône case à cocher

Prime d'ancienneté

icône case à cocher

13ème mois

icône case à cocher

Indemnité inflation

icône case à cocher

Impôt sur le revenu

Le plan du dossier

  • I. Primes

  • Qu’est-ce qu’une prime d’objectif ?

  • Qu’est-ce qu’une prime de panier ?

  • Qu'est-ce que la prime de responsabilité ?

  • Qu'est-ce qu'une prime de vacances ?

  • Le versement d’une prime de vacances se substitue-t-il à l’indemnité de congés payés ?

  • Qu'est-ce que la prime de Noël ?

  • Qu’est-ce qu'une prime exceptionnelle ?

  • Qu’est-ce que la prime inflation annoncée en 2021 ?

  • Que sont les chèques cadeaux ?

  • Qu'est-ce que la prime d'ancienneté ?

  • L’employeur est-il obligé de verser une prime d’ancienneté ?

  • La prime d’ancienneté doit-elle figurer sur une ligne à part du bulletin de paie ?

  • La prime d’ancienneté est-elle soumise à cotisations sociales ?

  • Une prime versée à tous les salariés de l’entreprise, sauf à un, est-elle licite ?

  • Qu’est-ce que la prime de partage de la valeur anciennement appelée prime "Macron" ?

  • Les primes doivent-elles figurer sur le bulletin de paie ?

  • Quelles sont les primes exonérées de cotisations sociales ?

  • Comment peut répondre un salarié à une demande de modification de sa rémunération ?

  • II. Avantages en nature

  • Comment se calculent les avantages en nature ?

  • L'avantage en nature est-il soumis à contributions et cotisations sociales ?

  • Dans quel cas un employeur est-il tenu de fournir un téléphone de fonction ?

  • Qui peut bénéficier d’un logement de fonction ?

  • L’attribution d’un avantage couple doit-elle bénéficier à chaque membre du couple si les deux travaillent dans la même entreprise ?

  • La voiture de fonction est-elle un avantage en nature ?

  • Dans quels cas l’employeur est-il tenu de fournir une voiture de fonction ?

  • Le véhicule de service est-il un avantage en nature ?

  • Qu'est-ce que l'intéressement ?

  • Qu'est ce que la prime de participation ?

Ce dossier contient également

letter

4 Modèles de Lettres

contract

2 Modèles de Contrats

fiche-express

4 Fiches express

La question du moment

Qu’est-ce qu’une prime de panier ?

La prime de panier (ou panier-repas ) est versée en raison de conditions de travail particulières (temps plein, en équipe, en astreinte, travail posté, chantier) (1)

Elle ne doit pas être confondu avec les tickets restaurant. 

Elle vise à rembourser les salariés de leurs repas lorsqu'ils sont contraint de manger sur leur lieu de travail et qu'ils n'ont pas accès à une cantine d'entreprise (2).  

Cette prime n'est pas imposée par le droit du travail, mais repose principalement sur les conventions collectives. Par conséquent, vous devriez vous référer à cette source pour vérifier si le panier repas s'impose à votre entreprise. 

Par exemple, les conventions collectives suivantes prévoient l'attribution d'une prime de panier :

  • Convention collective nationale des jeux, jouets et articles de fêtes (n° 3130) : les salariés affectés à un travail par poste bénéficient d'une prime de panier [...]. La prime de panier est due pour une durée de travail effectif de 7h30 (3) ;
  • Convention collective de la prévention et sécurité (n° 3196) : les agents d'exploitation, employés administratifs et techniciens effectuant un service continu ou en horaire décalé pour une durée minimale de 6 heures continues bénéficient d'une prime de 3,74 euros (4).

Sous certaines conditions, ces primes bénéficient d'une exonération de charges sociales. Pour 2022, l'URSSAF indique les limites d'exonération suivantes :

  • 6,80 euros/repas si le salarié est contraint de prendre une restauration sur son lieu de travail effectif en raison de conditions particulières d'organisation ou d'horaires de travail (travail de nuit, travail en horaire décalé, etc.) ;
  • 19,40 euros/repas si le salarié, en déplacement, doit prendre son repas au restaurant ;
  • 9,50 euros/repas si le salarié, en déplacement, n'est pas contraint de prendre son repas au restaurant (indemnité de collation hors des locaux de l'entreprise ou sur chantier).

La fraction qui dépasse ces montants est donc soumise à impôt et cotisations sociales.

Le mot de l'auteur

Le 09/09/2022

La loi portant mesure d'urgence pour le pouvoir d'achat du 16 août 2022 pérennise la prime Macron sous une nouvelle appellation : la prime de partage de la valeur. Ce dossier est à jour des dernières évolutions législatives concernant cette prime exceptionnelle.

Le 15/04/2022

Ce dossier contient un modèle de convention d'avance sur salaire.

Le 14/04/2022

En 2021, le Gouvernement a renouvelé et prolongé la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, dite prime Macron. Pour bénéficier des cotisations sociales et fiscales, les employeurs devaient la verser entre le 1er juin 2021 et le 31 mars 2022. Lors de la présentation de son programme le 17 mars 2022, le président Emmanuel Macron a annoncé qu'il souhaitait, en cas de réélection, la tripler.

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 48 h !

Illustration avis

Ce que pensent nos clients :

5

Note moyenne sur 1 avis

  • le 06/10/2019

    Le dossier correspond à mes recherches : clair,précis

Pour aller plus loin

Nos actualités sur le thème Prime au salarié : calculer & verser les bonnes primes !

Par Margot Delouis le 14/09/2022 • 44935 vues

La Convention des bureaux d'études techniques, cabinets d'ingénieurs conseils et sociétés de conseils, plus communément appelée "Convention Syntec-Cinov", prévoit certains avantages particul...


Par L'équipe Juritravail le 08/08/2022 • 1444 vues

Le 06 aout 2022, le parlement a définitivement validé les mesures favorisant le pouvoir d'achat...


Par L'équipe Juritravail le 01/08/2022 • 1231199 vues

La prime Macron, versée depuis 2019, permet aux entreprises de remercier leurs salariés pour le...


Par Thomas ROUSSINEAU le 13/06/2022 • 1245 vues

Doit être cassé l'arrêt d'appel ayant inversé la charge de la preuve.


Voir toutes les actualités

20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences