Mise en demeure au bailleur professionnel d'avoir à réaliser des gros travaux

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Mise en demeure au bailleur professionnel d'avoir à réaliser des gros travaux

Photo de Thibault Hospice

Rédigé par Thibault Hospice

Mis à jour le mardi 25 avril 2023

175 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous êtes preneur d'un local à usage professionnel extrêmement délabré du fait notamment de sa vétusté et confinant à l'insalubrité, dont les dégradations concernent le clos et le couvert (sols, murs et plafonds). Votre contrat de bail, soit qu'il ait été conclu après le 1er novembre 2014, soit qu'il le stipule expressément, met ces grosses réparations à la charge du bailleur. Or, malgré vos... Lire la suite

4,80€ TTC

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous êtes preneur d'un local à usage professionnel extrêmement délabré du fait notamment de sa vétusté et confinant à l'insalubrité, dont les dégradations concernent le clos et le couvert (sols, murs et plafonds). Votre contrat de bail, soit qu'il ait été conclu après le 1er novembre 2014, soit qu'il le stipule expressément, met ces grosses réparations à la charge du bailleur.

Or, malgré vos précédentes demandes, celui-ci n'a toujours pas réagi. Vous décidez, avant que l'état ne s'aggrave de procéder vous-même aux travaux et d'en imputer postérieurement le coût au bailleur. Vous devez pour cela le mettre en demeure afin qu'il vous donne son accord.

La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, il est primordial d'envoyer ce courrier en recommandé avec avis de réception.

Restez poli en toutes circonstances, car on obtient rarement ce que l'on souhaite en étant désagréable.

Commencez par adresser une demande « simple » à votre bailleur d'avoir à procéder aux travaux, puis, à défaut de résultat, une seconde en recommandé.

Gardez à l'esprit que la loi ne vous permet pas de contraindre votre bailleur à faire exécuter lui-même les travaux.

Veillez à entretenir les locaux au mieux car si des dégradations devaient résulter d'un défaut d'entretien vous étant imputable, les travaux pourront être mis à votre charge.

Il est indispensable de recueillir l'avis de votre bailleur pour procéder vous-même aux travaux et de l'associer aux choix concernant ceux-ci, notamment si vous voulez lui en imputer les coûts.

S'il se refuse à exécuter lui-même les travaux et à vous laisser faire, vous pouvez saisir la justice afin qu'elle vous y autorise, au besoin en référé si l'urgence le justifie.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

Le bail doit préciser de façon claire et précise la répartition des charges ou des travaux pour qu'ils soient imputables au preneur (locataire).

Quoi qu'il arrive, certains travaux ne peuvent pas être imputés au locataire et incombent par conséquent au bailleur. C'est le cas des (Article R145-35 du Code de commerce) :

  • dépenses relatives aux grosses réparations mentionnées à l'article 606 du Code civil (mur de soutènement, charpente, toiture …) ;
  • dépenses pour travaux liés à la vétusté ou de mise aux normes, s'il s'agit de grosses réparations.  

Cass. 3e Civ.  10 juillet 2002, n°00-22158

Cass. 3e Civ. 23 mai 2013, n°11-29011

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences