Accueil » Droit des affaires » Correspondance Commerciale » Relations clientèle » Mise en Demeure » Actualités

Actualité Mise en Demeure

Mise en demeure : maîtrisez la procédure pour récupérer votre dû

Par , Juriste - Modifié le 04-10-2019

Mise en demeure : maîtrisez la procédure pour récupérer votre dû Pixabay

L'un de vos clients professionnel ou particulier, ne s'est pas acquitté dans les délais impartis, des sommes dues, suite à la prestation que vous avez réalisée. Afin de recouvrer ce montant, vous avez déjà procédé à l'envoi de lettres de relances demeurées à ce jour sans effet. Pour le bien être de votre structure vous devez procéder au recouvrement de cette dette. C'est pourquoi, vous envisagez le recours à la mise en demeure. Nous vous aidons à en comprendre les enjeux.

La mise en demeure, dernier avertissement avant action en justice

Une mise en demeure correspond à la seconde étape de la phase de recouvrement amiable. Il s'agit de la dernière phase avant d'introduire une action en justice à l'encontre du débiteur défaillant. 

Celle-ci prend la forme d'une lettre de mise en demeure de payer (1)

Ce courrier a une réelle valeur juridique puisqu'elle invite le débiteur à s'exécuter dans un délai déterminé. Cet ultimatum précise qu'à défaut d'exécution, le créancier se réserve le droit d'engager une action en justice

Veillez à mentionner que la mise en demeure sert de point de départ pour le calcul des dommages et intérêts dus par le débiteur en cas de procès (2)


Le contenu de la mise en demeure 

Pour pouvoir être opposable au débiteur, la lettre de mise en demeure doit obligatoirement comporter les mentions suivantes : 

  • les coordonnées de l'expéditeur et du destinataire ; 
  • la date de sa rédaction ;
  • la mention “mise en demeure” ; 
  • un bref résumé du litige (facture impayé) ; 
  • le détail de la réclamation faite au débiteur ; 
  • la mention d'un délai raisonnable, à fixer, pour le respect de l'obligation (par exemple sous 8 jours) ;
  • la signature

L'absence d'une des ces mentions pourraient avoir un impact sur la validité de la mise en demeure. 

Le mode de transmission

Le mode de transmission de la mise en demeure constitue, pour le créancier, une étape importante dans la résolution du litigeLa mise en demeure est le plus souvent envoyée en lettre recommandée avec accusé de réception (LRAR).  

Elle peut également être remise au créancier par le biais d'un huissier de justice. Il s'agit alors d'une sommation de payerL'un ou l'autre permettra au créancier d'apporter la preuve que la mise en demeure est bien parvenu à son débiteur. 

Les recours possibles

L'intérêt de la mise en demeure consiste à informer la personne redevable d'un impayé ou d'une obligation, qu'il dispose d'un délai précis pour procéder à la régularisation de la situation. 

Le délai indiqué dans le courrier est très important car il doit être raisonnable. Le délai raisonnable se situe entre 8 et 15 jours à compter de la réception du courrier par le débiteur. 

Le recours à la mise en demeure prive le créancier d'un recours devant la juridiction. Il ne pourra en effet, la saisir qu'à l'issue du délai imparti au débiteur pour honorer sa dette. 

Si celle-ci est restée sans réponse, le créancier pourra alors saisir la juridiction compétente, notamment par le biais de la procédure en injonction de payer.

Bon à savoir :


Pour être opposable au débiteur, le créancier doit nécessairement lui faire parvenir la mise en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception ou par acte d'huissier.

Vous aimerez aussi ces articles : 

Références : 

(1) Article 1231 du Code civil
(2) Article 1231-6 du Code civil


Pour aller plus loin


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Mise en Demeure ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés