Lettre de demande d’indemnisation au promoteur suite à la constatation de défauts

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre de demande d’indemnisation au promoteur suite à la constatation de défauts

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Rédigé par Caroline Audenaert Filliol

Mis à jour le mardi 16 avril 2024

3468 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous venez d'acheter un bien en VEFA (vente en état futur d'achèvement) et, suite à l'emménagement vous constatez des défauts dans votre logement. Vous voulez demander une indemnisation au promoteur vendeur dans le mois qui suit la prise de possession.... Lire la suite

3,60€ TTC


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Vous venez d’acheter un bien en VEFA (vente en état futur d’achèvement) et vous constatez après avoir aménagé des défauts dans le logement. 

Vous voulez demander une indemnisation au promoteur vendeur dans le mois qui suit la prise de possession.
 

La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, n’hésitez pas à notifier vos remarques au promoteur par courrier en recommandé avec accusé de réception. Pensez à en conserver les copies ainsi que les accusés de réception.

En cas de résistance du promoteur, vous pourrez intenter une action devant la juridiction compétente afin d’obtenir satisfaction, laquelle consiste généralement en une diminution du prix.

Ce que dit la loi

Les contrats légalement formés tiennent lieu de loi à ceux qui les ont faits (article 1103 du Code civil). Ils doivent être négociés, formés et exécutés de bonne foi (article 1104 du Code civil). Les contrats obligent non seulement à ce qui est exprimé, mais encore à toutes les suites que leur donnent l'équité, l'usage ou la loi (article 1194 du Code civil).

À moins que l'inexécution soit définitive, les dommages et intérêts ne sont plus dus que si le débiteur a préalablement été mis en demeure de s'exécuter dans un délai raisonnable (article 1231 du Code civil).

Le débiteur est condamné, s'il y a lieu, au paiement de dommages et intérêts soit à raison de l'inexécution de l'obligation, soit à raison du retard dans l'exécution, s'il ne justifie pas que l'exécution a été empêchée par la force majeure (article 1231-1 du Code civil). Les dommages et intérêts dus au créancier sont, en général, de la perte qu'il a faite et du gain dont il a été privé, sauf exceptions (article 1231-2 du Code civil).

La vente en l'état futur d'achèvement est le contrat par lequel le vendeur transfère immédiatement à l'acquéreur ses droits sur le sol ainsi que la propriété des constructions existantes. Les ouvrages à venir deviennent la propriété de l'acquéreur au fur et à mesure de leur exécution ; l'acquéreur est tenu d'en payer le prix à mesure de l'avancement des travaux. Le vendeur conserve les pouvoirs de maître de l'ouvrage jusqu'à la réception des travaux (article 1601-3 du Code civil). Il a deux obligations principales, celle de délivrer et celle de garantir la chose qu'il vend (article 1603 du Code civil).

Le vendeur d'un immeuble à construire ne peut être déchargé, ni avant la réception des travaux, ni avant l'expiration d'un délai d'un mois après la prise de possession par l'acquéreur, des vices de construction ou des défauts de conformité alors apparents. Il n'y aura pas lieu à résolution du contrat ou à diminution du prix si le vendeur s'oblige à réparer (article 1642-1 du Code civil).

Tout constructeur d'un ouvrage est responsable de plein droit, envers le maître ou l'acquéreur de l'ouvrage, des dommages, même résultant d'un vice du sol, qui compromettent la solidité de l'ouvrage ou qui, l'affectant dans l'un de ses éléments constitutifs ou l'un de ses éléments d'équipement, le rendent impropre à sa destination. Une telle responsabilité n'a point lieu si le constructeur prouve que les dommages proviennent d'une cause étrangère (article 1792 du Code civil).

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Caroline Audenaert Filliol Juriste rédactrice web

Voir son profil
illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Lettre de demande d’indemnisation au promoteur suite à la constatation de défauts"

Par Lorène Bourgain le 12/04/2024 • 1101 vues

Vous êtes locataire ou bailleur d'un local d'habitation et vous vous interrogez sur les modalités de délivrance de votre congé à l'autre partie ? Location meublée ou vide, formalisme, délai...


Par Lorène Bourgain le 12/04/2024 • 906 vues

Vous êtes propriétaire ou locataire d'un logement d'habitation en résidence principale et...


Par Simon Gratien le 23/03/2023 • 5415 vues

La garantie décennale est une garantie légale qui s’applique aux constructeurs de maisons...


Par Marine Venin le 15/03/2022 • 2102 vues

Délai de 60 jours : l'assureur dommages-ouvrage y est constamment tenu.


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit de l'immobilier proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences