Comment négocier autre chose qu'une augmentation de salaire ?

Comment justifier le refus d'une demande d'augmentation salariale ?

L'entretien annuel est un exercice délicat mais c'est le rendez-vous idéal pour faire le bilan de l'année avec vos salariés sur leur parcours professionnel et sur leurs objectifs à venir.Pour être efficace et rentable, il est important qu'une entreprise ait des salariés motivés. Et pour garder le même entrain, vos salariés peuvent vous demander un petit "plus" sur leur bulletin de paie. Vous savez que si vous refusez, vous risquez de perdre quelques bons éléments.

Voici la règle d'or en négociation : ”Mettez-vous à la place des autres pour qu'ils se mettent dans votre peau”. C'est le précepte d'une bonne affaire.

Charles Dickens

L'alternative : la négociation ! Que pouvez-vous proposer à la place d'une augmentation ? Sachez que tout, ou presque, est négociable à condition de s'entendre, de parler le même langage et que les propositions soient en adéquation avec le secteur d'activité.

Avez-vous pensé à accorder des avantages en nature ? Téléchargez notre dossier dédié.

D'autres avantages peuvent être proposés par l'employeur ! Laissez parler votre imagination et n'hésitez pas à vous rapprocher du Comité Social et Économique (s'il existe dans votre entreprise) qui pourra agrandir l'éventail des offres culturelles et sociales proposées aux salariés.

Savez-vous ce que le CSE peut offrir à vos salariés ?

Téléphones, smartphones, ordinateurs

Bien souvent lorsque le salarié négocie son salaire, il a en tête son salaire net mensuel mais ne pense pas au coût réel pour l'entreprise, taxes et charges comprises. Un supplément de salaire suivra donc ce même processus et coûtera également sur le long terme à votre entreprise. C'est pourquoi, si l'un de vos salariés vous demande une augmentation, vous pouvez proposer une alternative à cette demande.

Les nouvelles technologies sont généralement très appréciées des salariés (ex : ordinateurs, tablettes, smartphones). Vous pouvez même laisser le choix du modèle et de la marque à votre salarié. Vous pouvez aussi accompagner cet avantage d'un abonnement ou d'un forfait.

👉 Votre qualité de professionnel vous permet de bénéficier de prix professionnels. Ainsi, cet investissement sera de moindre coût et vous n'aurez pas de hausse de charge de personnel.

⚠ Attention tout de même lorsque vous mettez ce genre d'outils à la disposition de votre salarié ! Si l'usage qui en est fait, est en partie ou totalement privé, cet usage constitue alors un avantage en nature inclus dans l'assiette des cotisations de sécurité sociale, hormis si cette utilisation pour la vie privée est « raisonnable » (1).

Voiture ou logement de fonction

✅ Vous pouvez tout à fait proposer l'attribution d'une voiture que le salarié pourra utiliser sur son temps privé et le weekend par exemple.

Prenez garde néanmoins à la taxe sur les véhicules de sociétés (TVS) qui est calculée sur le bilan carbone du véhicule. Ainsi selon le modèle, la taxe pourra être plus ou moins élevée.

✅ Vous avez également la possibilité de proposer à votre salarié l'attribution d'un logement de fonction.

Attention : ces avantages sont pris en compte pour les impôts sur le revenu. Ce sera au salarié de voir ce qui est le plus avantageux entre une augmentation et l'attribution d'un véhicule ou d'un logement de fonction.

Ces arguments ne doivent pas être écartés puisqu'ils apportent un réel confort de vie au salarié en mettant à sa disposition des biens de qualité (un véhicule qui consomme peu, un logement plus spacieux, peut-être plus proche de son lieu de travail et qui lui économise les désagréments résultant d'une recherche de logement).  

Des congés supplémentaires et des vacances

Certains employeurs décident d'offrir des voyages à leurs salariés pour récompenser les objectifs atteints.

Ces voyages auront le caractère d'avantages en nature soumis à cotisation, hormis s'ils sont organisés uniquement pour les besoins de l'entreprise (ex : séminaires).

Cependant, c'est un bon moyen pour ravir vos salariés : dépaysement, repos.

Vous pouvez même offrir quelques jours de congés en plus à vos salariés à la place d'une augmentation, cet avantage est toujours apprécié : pas de perte de rémunération mais du repos en plus.

Des facilités en termes de temps de travail ou du télétravail

Autre possibilité : être arrangeant et souple sur ses horaires d'arrivée et de départ. Cela peut intéresser certains de vos salariés, comme les parents par exemple. Vous pouvez aussi convenir avec lui d'un passage à temps partiel.

Très répandu depuis la crise sanitaire de Covid-19, le télétravail est un mode d'organisation profitable aux deux parties : les salariés ont des temps de trajet réduits, ils profitent du confort de leur domicile et peuvent déjeuner sur place. Et pour vous, les avantages sont également nombreux : moins de risques de retard ou d'accident sur la route, des salariés motivés et en meilleure forme, une productivité équivalente voire meilleure qu'au bureau.

Une promotion

Votre salarié s'ennuie à son poste et a l'impression d'avoir fait le tour de ses missions ? Peut-être que lui donner une promotion serait un bon tremplin pour lui : de nouvelles tâches, plus de responsabilités, etc.

Même si en général offrir une promotion à votre employé s'accompagne d'un salaire supérieur, la démarche est différente d'une simple augmentation : les responsabilités étant accrues une contrepartie est justifiée.

De plus, manager une ou plusieurs personnes peut être gratifiant pour votre collaborateur, cela démontre la confiance que vous placez en lui et c'est une expérience appréciée et qui pourra être valorisée par la suite.

Rémunération : une prime sur objectifs

Si votre salarié est d'accord, vous pouvez intégrer une part variable à son salaire. Ce mode de rémunération compte donc une part fixe et une part qui ne sera versée au salarié que s'il atteint les objectifs fixés préalablement.

Ce peut être un bon moyen de booster des salariés amateurs de challenges, en les récompensant de leurs bons résultats par un bonus qui s'ajoute à la rémunération.

Des primes exceptionnelles

Les primes et gratifications sont des accessoires au salaire, elles sont donc un plus par rapport à la rémunération. Vous pouvez ainsi proposer le versement d'une telle somme à votre salarié si elle n'est pas déjà prévue par le contrat de travail, la convention collective ou un usage.

Ces primes peuvent récompenser l'ancienneté du salarié, sa productivité, sa ponctualité, son assiduité. Elles témoignent de votre reconnaissance et encourage le salarié à continuer ainsi.

👉 Elles ont l'avantage d'être ponctuelles et donc de ne pas peser sur les finances de l'entreprise sur le long terme.

👓 À lire également : Entretien annuel d'évaluation : 5 erreurs à ne pas commettre

                                Entretien annuel d'évaluation : 5 étapes pour bien gérer

Référence :
(1) Circ. DSS/SDFSS/5B n°2003-07, 7 janv. 2003