Accueil » Droit des affaires » Droit des Sociétés - Création Entreprise - Cessation Activité » Diriger et contrôler » Expert Comptable et Expertise Comptable » L'expert-comptable pour les entreprises » Article

Fiche pratique L'expert-comptable pour les entreprises

Aide à la création d’entreprise et réalisation du business plan

Par Modifié le 08-03-2017


Le créateur d'entreprise va tout au long de la vie de l'entreprise, avoir besoin de se faire accompagner par des professionnels et partenaires compétents : avocat, expert-comptable, comptable, juriste, responsable RH, commissaire aux comptes, etc.

Besoin d'être accompagné pour la rédaction de vos statuts, d'avoir un juriste au téléphone pour poser vos questions, etc. ?
=> Juritravail Création d'Entreprise est là pour vous !

A. La création d'entreprise en hausse 

En début d'année, le nombre total de créations d'entreprises tous types d'entreprises confondus rebondit après un repli en décembre 2016 (+1,5% après −2,6%, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables), indique l'Insee. Les créations d'entreprises classiques se redressent (+1,1%) ainsi que les immatriculations de micro-entrepreneurs avec +2%.

Rappelons que selon l'Insee, le nombre total de créations d'entreprises tous types d'entreprises confondus repart à la hausse en cette fin d'année 2016 avec +4,4% (-1,8% en octobre). Les créations d'entreprises classiques rebondissent (+4,4% après -3,5%) et les immatriculations de micro-entrepreneurs accélèrent (+4,5% après +0,8%).

Notons qu'en France, les femmes sont nombreuses à s'orienter vers la création d'entreprise, révèle l'INSEE. Devenir son propre patron séduit ! En effet en 2016, la part des femmes créatrices d'entreprises était de 40%. Impressionnant en ce jour du 8 mars, déclaré journée internationale des droits des femmes !

B. Le rôle de l'avocat conseil

Prendre conseil auprès d'un avocat peut s'avérer plus que judicieux lorsque le créateur a besoin de protéger son patrimoine personnel, se pose des questions sur la portée de la caution, recherche des investisseurs, s'interroge sur la forme sociétaire la plus adaptée à son projet, ou encore souhaite obtenir du conseil en optimisation fiscale.

Il peut être aussi vivement recommandé de faire appel à un avocat lorsque le créateur est au chômage et souhaite bénéficier des aides à la création d'entreprise lors du lancement de son activité, mais aussi optimiser ses revenus, son salaire et ses dividendes.

C. Le rôle de l'expert-comptable

L'expert-comptable peut conseiller le créateur sur la forme juridique et sur le choix par exemple entre l'entreprise individuelle et l'exercice en société (EURL, SARL, SAS, SASU, SA, SCI etc.).

Bien choisir les statuts de son entreprise est indispensable. Il faut tenir compte de :

  • la responsabilité financière des associés,
  • l'apport minimal initial,
  • le régime fiscal de l'entreprise et du chef d'entreprise,
  • le régime social du chef d'entreprise.

En suivant les paramètres propres de l'entreprise et ses besoins et choix futurs, il est important d'analyser le type de société le plus adapté, car celui-ci aura des impacts sur les régimes fiscaux et sociaux des revenus tirés de l'activité.

Ne pas oublier que le business plan permet de mesurer la faisabilité économique du projet et démontre cette viabilité aux partenaires financiers afin de les convaincre d'accompagner le client sur le projet.

D. La réalisation du Business Plan

Tout entrepreneur a besoin de formaliser son idée de création d'activité au moyen d'un "business plan" ou d'un "prévisionnel financier". C'est indispensable lorsqu'il faut démarcher un banquier afin d'obtenir des fonds dans le cadre d'un prêt à la création d'entreprise. Ce business plan accompagne le dossier de financement.

Le Business plan accompagnant votre projet de création d'entreprise doit contenir plusieurs informations.

E. Les 7 éléments clés du Business Plan

  1. description du projet, secteur d'activité, étude de marché, état de la concurrence
  2. CV du ou des créateurs, leur formation, leurs diplôme, leur expérience professionnelle
  3. le statut juridique de la future entreprise (EURL, SARL, SAS, etc.)
  4. les plan de distribution, commercialisation de vos produits sur le marché (prix, réseau, etc.)
  5. les moyens à mettre en oeuvre ainsi que leur coût (ex : recrutement d'un commercial, besoin d'un pas de porte)
  6. les financements et les moyens humains nécessaires au projet
  7. les prévisions de chiffre d'affaires sur 3 ans et de dépenses de toute nature qui devront être engagées les premiers mois.

F. Quel est le profil type du créateur d'entreprise ?

Par Carole Girard-Oppici
Responsable éditoriale

Publicité

Autres thèmes associés



© 2003 - 2020 JuriTravail tous droits réservés