Lettre informant le salarié de la suspension de ses indemnités journalières...

illustration aperçu lettre.png

Modèle de lettre : Lettre informant le salarié de la suspension de ses indemnités journalières complémentaires suite à la contre-visite médicale

Photo de Caroline Audenaert Filliol

Rédigé par Caroline Audenaert Filliol

Mis à jour le lundi 17 juin 2024

1512 utilisateurs ont déjà consulté ce modèle de lettre

Vous informez votre salarié de la suspension de l'indemnité complémentaire aux indemnités journalières versées par la Sécurité sociale faisant suite au rapport faisant état de l'absence de justification d'un arrêt de travail ou de l'impossibilité de procéder à l'examen.... Lire la suite

4,80€ TTC

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :


illustration people

Rédigé par un juriste

illustration prêt à l'emploi

Prêt à l’emploi

illustration telechargement immédiat

Téléchargement immédiat

En bref

Votre salarié est absent depuis plusieurs jours, en raison de son état de santé. Vous avez des doutes sur la véracité de son arrêt maladie délivré par son médecin traitant. 

Vous souhaitez donc vérifier, par une contre-visite médicale, si son état de santé est incompatible avec son travail et justifie un tel arrêt.

La recommandation de l'auteur

Pour des raisons de preuve, vous pouvez envoyer votre courrier par lettre recommandée avec avis de réception.

Ce modèle de lettre est inclus dans le dossier :

Ce que dit la loi

L'article L1226-1 du Code du travail prévoit les conditions du maintien, en tout ou partie, par l'employeur, de la rémunération du salarié en arrêt maladie. Par conséquent, ce dernier peut faire contrôler le bien-fondé de l'arrêt par un médecin contrôleur. Il peut choisir le professionnel ou sa convention collective peut prévoir les modalités de mise en œuvre de la contre-visite dont le choix du praticien (Cass. Soc., 20 octobre 2015, n° 13-26889). 

L'employeur peut demander à faire réaliser cette contre-visite médicale dès le premier jour de maintien de salaire pendant l'arrêt maladie. De ce fait, le contrôle peut être effectué dès le commencement de l'arrêt (Cass. Soc., 13 juin 2012, n° 11-12152). 

Si le salarié est absent de son domicile en-dehors des heures de sorties autorisées lors de la contre-visite médicale ou s'il refuse de s'y soumettre, l'employeur peut cesser de verser l'indemnisation complémentaire mais ne peut pas licencier le salarié (Cass. Soc., 10 novembre 1998, n° 96-42969 et Cass. Soc., 3 mai 1979, n° 77-41312). 

illustration-question-juridique

Une question vous trotte dans la tête ?

Testez gratuitement notre abonnement en posant votre question
à nos juristes. On vous répond en moins de 24 h !
Nos juristes vous répondent
gratuitement en 24h !

Pour aller plus loin

illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez en temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit !

Plus d'infos au 01 75 75 36 00 !

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien

Nos actualités en lien avec : "Lettre informant le salarié de la suspension de ses indemnités journalières complémentaires suite à la contre-visite médicale"

Par Caroline Audenaert Filliol le 17/06/2024 • 8171 vues

Alors que le Gouvernement s'est engagé à réduire les arrêts maladie en luttant notamment contre les arrêts de travail de complaisance, le Conseil d'État vient de reconnaître la...


Par Caroline Audenaert Filliol le 12/06/2024 • 129885 vues

Reconnu depuis 2019 comme maladie, beaucoup d'employeurs contestent sa légitimité et entendent...


Par Caroline Audenaert Filliol le 17/05/2024 • 102067 vues

L'un de vos salariés est en arrêt maladie longue durée. Il ne pourra pas être présent...


Par Alexandra Marion le 16/05/2024 • 9790 vues

Emmanuel Macron envisage de remplacer le congé parental d'éducation actuel par un nouveau...


illustration-rdv-avocat

Vous souhaitez consulter un avocat compétent en droit du travail proche de chez vous ?

Retrouvez les coordonnées d'avocats partout en France dans notre annuaire.

Appelez notre équipe au 01 75 75 42 33 pour vous faire accompagner (prix d'un appel local).


20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences