Calendrier des jours fériés en France

En France, il existe 11 jours fériés. Le Code du travail fixe la liste des jours fériés légaux (1).

Certaines régions bénéficient cependant de jours fériés supplémentaires comme le Vendredi saint en Alsace-Moselle.

Jours fériés 2021

Événements 📅 Date
🥂 Jour de l'an
Vendredi 1er janvier 2021

🐣 Lundi de Pâques

Lundi 5 avril 2021

Fête du travail

Samedi 1er mai 2021

Victoire 1945

Samedi 8 mai 2021

Jeudi de l'Ascension

Jeudi 13 mai 2021

Lundi de Pentecôte

Lundi 24 mai 2021

🇫🇷 Fête nationale

Mercredi 14 juillet 2021

Assomption

Dimanche 15 août 2021

Toussaint

Lundi 1er novembre 2021

Armistice 1918

Jeudi 11 novembre 2021

🎄 Noël

Samedi 25 décembre 2021

Il existe également des jours fériés spécifiques aux départements d'outre-mer (2).

Jours fériés 2022

Événements 📅 Date
🥂 Jour de l'an
Samedi 1er janvier 2022

🐣 Lundi de Pâques

Lundi 18 avril 2022

Fête du travail

Dimanche 1er mai 2022

Victoire 1945

Dimanche 8 mai 2022

Jeudi de l'Ascension

Jeudi 26 mai 2022

Lundi de Pentecôte

Lundi 6 juin 2022

🇫🇷 Fête nationale

jeudi 14 juillet 2022

Assomption

Lundi 15 août 2022

Toussaint

Mardi 1er novembre 2022

Armistice 1918

Vendredi 11 novembre 2022

🎄 Noël

Dimanche 25 décembre 2022

Mon employeur peut-il m'obliger à travailler un jour férié ?

Parmi tous les jours fériés, seul le 1er mai est obligatoirement chômé par tous les salariés (3), c'est-à-dire non travaillé

Cependant, dans les établissements et services qui, en raison de la nature de leur activité, ne peuvent pas interrompre leur activité, il est possible de faire travailler les salariés (4).

Les autres jours fériés sont des jours "ordinaires" travaillés, donc non chômés. Néanmoins, ces jours peuvent être chômés :

  • parce qu'un accord d'entreprise ou, à défaut, votre convention collective le prévoit (5) ;

  • à défaut, parce que votre employeur décide unilatéralement que ces jours fériés ordinaires seront chômés (6).

📌 Exemple :

La convention collective de l'immobilier prévoit par exemple que les onze jours de fêtes légales visées à l'article L3133-1 du Code du travail : 1er Mai, 1er janvier, lundi de Pâques, 8 mai, Ascension, lundi de Pentecôte, 14 Juillet, Assomption, Toussaint, 11 Novembre et Noël (...) sont chômés et rémunérés (7).

Par contre, ils sont obligatoirement chômés pour les salariés de moins de 18 ans (8).

À retenir :

Jour travaillé

1er mai

Jour férié autre que le 1er mai

Principe

Chômé

Travaillé : aucune disposition légale ne rend obligatoire le chômage d'un jour férié autre que le 1er mai

Exception

Travaillé si l'interruption d'activité est impossible

Non travaillé :

  • si salarié mineur ;

  • si un accord d'entreprise, ou à défaut, une convention collective le prévoit, ou à défaut si une décision unilatérale de l'employeur le prévoit

Quelle rémunération pour le salarié qui travaille un jour férié ?

Si vous travaillez le 1er mai dans l'hypothèse où l'activité ne peut être interrompue dans votre établissement ou votre service, vous bénéficiez d'une rémunération majorée de 100% (4)

Si vous travaillez un jour férié autre que le 1er mai, la loi ne prévoit aucune majoration de salaire, ni repos compensateur.

Toutefois, un accord d'entreprise ou une convention collective peut prévoir des dispositions plus favorables.

📌 Exemple :

La convention collective de l'Animation prévoit par exemple que : “le travail exceptionnel (...) les jours fériés donne lieu soit à une récupération d'une durée égale, majorée de 50%, soit au paiement des heures effectuées, majorées de 50%” (9) .

À retenir :

Rémunération

1er mai

Jour férié autre que le 1er mai

Principe

Majoration de 100%

Pas de majoration ni de repos compensateur dans le Code du travail

Exception

Application d'un accord d'entreprise ou de la CCN si dispositions plus favorables

Un accord d'entreprise, la CCN ou une décision de l'employeur peuvent prévoir un traitement plus favorable

Comment est rémunéré le salarié qui ne travaille pas un jour férié ?

Si les jours fériés ordinaires, c'est-à-dire autre que le 1er mai, sont chômés dans l'entreprise, les salariés ne doivent subir aucune réduction de leur rémunération, dès lors qu'ils justifient d'au moins 3 mois d'ancienneté dans l'entreprise ou l'établissement (10).

Bon à savoir :

Sachez que vous n'êtes pas tenu de récupérer les heures de travail non effectuées pendant un jour férié chômé (11).

En revanche, si le jour férié n'est pas chômé et que vous ne venez pas travailler ce jour-là, votre absence peut être considérée comme une absence injustifiée. Votre employeur est alors en droit d'opérer une retenue sur votre salaire pour les heures non travaillées (12), voire d'envisager de prononcer une sanction disciplinaire.

Si le jour férié tombe un dimanche, serais-je indemnisé ?

Lorsque le jour férié coïncide avec un jour de repos hebdomadaire, les salariés concernés n'ont pas le droit à une indemnisation supplémentaire (13), ni même à un congé supplémentaire.

Toutefois, certaines conventions collectives peuvent prévoir que, lorsque le jour férié coïncide avec un jour de repos, le salarié bénéficie d'un jour de repos supplémentaire rémunéré.

Que se passe-t-il si un jour férié tombe pendant les congés payés ?

Si le jour férié est un jour ouvrable et :

  • chômé dans l'entreprise : alors, il n'est pas décompté sur les congés payés  ;

  • travaillé dans l'entreprise : dans ce cas, il est décompté des congés payés.

👓 À lire également :