ACTUALITÉ Rupture de la période d'essai : comment faire ?

Quelles précautions prendre lors de la rupture de la période d'essai d’un CDD ?


Par Caroline Audenaert Filliol , Juriste - Modifié le 15-11-2018

Quelles précautions prendre lors de la rupture de la période d'essai d’un CDD ?

Un salarié nouvellement embauché ne correspond pas au poste pour lequel vous l'avez recruté ? Rassurez-vous, si ce salarié est encore en période d'essai, vous allez pouvoir y mettre un terme via des formalités relativement simples. Sachez toutefois que la loi prévoit des règles spécifiques, qui, non respectées, peuvent vous conduire à devoir indemniser ledit salarié. Nous vous éclairons sur les précautions à prendre avant d'agir.

Absence de justification sur les motifs de la rupture de la période d'essai

Si le travail de votre salarié en période d'essai ne vous satisfait pas, vous pouvez rompre son CDD sans avoir à justifier d'un des cas de rupture anticipée limitativement prévus par le Code du travail (1).

Attention ! Si vous invoquez une faute commise par le salarié comme motif de rupture de la période d'essai, vous êtes tenu de respecter un formalisme spécifique (2). Dans le cas contraire, vous vous exposez à une condamnation à des dommages et intérêts pour non-respect de la procédure disciplinaire (3).

Un délai de prévenance à respecter pendant la période d'essai

Dès lors qu'il prévoit une période d'essai d'au moins une semaine, vous êtes tenu de respecter un délai de prévenance avant de mettre un terme au contrat. Ce délai ne peut être inférieur à (4) :

  • 24 heures en deçà de 8 jours de présence ;

  • 48 heures entre 8 jours et 1 mois de présence ;

  • 2 semaines après 1 mois de présence ;

  • 1 mois après 3 mois de présence.

En cas de non-respect de ce délai, vous pouvez être contraint de verser à votre salarié (sauf s'il a commis une faute grave), une indemnité compensatrice égale au mon...

Prolongez votre lecture... Inscrivez-vous, c'est simple et gratuit !

Je m'inscris

Accédez à tous nos articles gratuitement et recevez chaque semaine toute l'actualité juridique décryptées par Juritravail

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous

t des salaires et avantages que le salarié aurait perçus s'il avait accompli son travail jusqu'à l'expiration du délai de prévenance, indemnité compensatrice de congés payés comprise. Absence de délai de prévenance au terme de la période d'essai La période d'essai, renouvellement inclus, ne peut être prolongée du fait de la durée du délai de prévenance. Lorsque la période d'essai est rompue, vous ne devez pas faire exécuter la partie du délai de prévenance qui serait postérieure au terme de l'essai. A défaut, cette rupture serait considérée comme un licenciement sans cause réelle et sérieuse et vous risquez : la réintégration du salarié dans l'entreprise, avec maintien de ses avantages acquis ; ou, si votre salarié ou vous-même refusez cette réintégration, une condamnation à lui verser une indemnité. Le montant de cette indemnité est désormais fixé entre des valeurs minimales et maximales définies par la loi (5). Vous avez peur qu'un conflit relatif à la période d'essai d'un CDD vous oppose à l'un de vos salariés ? N'hésitez pas à contacter un avocat spécialisé qui pourra vous conseiller sur les démarches à effectuer pour être en conformité avec la loi. Contactez un avocat spécialisé en Droit du travail

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail