Image Accord de participation : affichage obligatoire

Accord de participation : affichage obligatoire


Affichage obligatoire de l'accord de participation

L'affichage doit renseigner les salariés sur la date de la signature de l'accord, les noms des signataires ainsi que sur les lieux et modalités de consultation de l'accord.

Pour les entreprises de plus de 50 salariés, la loi impose à tout employeur d’informer les salariés de l’existence et du contenu de l’accord de participation, signé entre la Direction et les représentants du personnel (CSE, délégués syndicaux) ou le...

Lire la suite

Affichage obligatoire de l'accord de participation

L'affichage doit renseigner les salariés sur la date de la signature de l'accord, les noms des signataires ainsi que sur les lieux et modalités de consultation de l'accord.

Pour les entreprises de plus de 50 salariés, la loi impose à tout employeur d’informer les salariés de l’existence et du contenu de l’accord de participation, signé entre la Direction et les représentants du personnel (CSE, délégués syndicaux) ou le personnel lui-même, par tout moyen prévu à cet accord et, à défaut, par voie d’affichage (Article D3323-12 du Code du travail).

L’affichage est obligatoire lorsque rien n’est prévu sur la communication du contenu de l’accord de participation, à l’ensemble des salariés.

Qu'est-ce qu'un accord de participation ?

La participation permet de redistribuer les bénéfices de l'entreprise aux salariés. Elle leur permet de participer aux résultats de l'entreprise.

La mise en place d'un accord de participation est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. La mise en place de l'accord suppose l'organisation de négociations entre les représentants du personnel (CSE, délégué syndical...), ou les salariés, et l'employeur (dans les petites entreprises, il peut être instauré unilatéralement par l'employeur).

L’accord de participation en entreprise doit notamment prévoir :

  • les conditions d'information des salariés sur leurs droits quant à l'application de la participation ;
  • la date de conclusion, de prise d'effet et la durée de validité de l'accord ;
  • la formule de calcul retenue ;
  • la nature et le mode de gestion des droits des salariés sur la réserve spéciale de participation ;
  • le mode de répartition des droits entre les bénéficiaires et les plafonds ;
  • la durée d'indisponibilité des fonds qui reviennent à chaque salarié.

L'employeur a alors une obligation d'information de ses salariés. L'accord de participation est affiché dans l'entreprise, sauf si un autre moyen d'information est prévu.

L'entreprise ayant instauré un ou plusieurs dispositifs d'épargne salariale (intéressement, participation, plan d'épargne entreprise, plan d'épargne interentreprises, plan d'épargne pour la retraite collectif, plan d'épargne retraite d'entreprise collectif), a l'obligation de donner à chaque bénéficiaire, lors de l'embauche, un livret d'épargne salariale, qui présente les dispositifs (Article L3341-6 du Code du travail).

À chaque versement lié à la participation, l'entreprise doit fournir une fiche à tous les salariés, distincte du bulletin de salaire (Article D3323-16 du Code du travail).

14,90€ HT /17,88€ TTC

Ajouter au panier
Quantité :

Image chronopost Livraison sous 48h

Format : 34.5 x 27.5 cm. Feuille pelliculée.



illustration-question

Nos juristes experts vous accompagnent au quotidien

Gagnez du temps et en sérénité, nous répondons à vos questions dans tous les domaines de droit.

Découvrir notre assistance juridique

Le droit plus simple au quotidien



20 ans que l’on accompagne
les professionnels

Une équipe de 50 juristes
bac +5 et 700 avocats

Tous les droits adressés : droit social, droit fiscal, droit des sociétés...

+ 3 000 abonnés pros qui utilisent nos services

Ils partagent leurs expériences