Covid-19 : Chaque jour, nos équipes vous informent via des News, des Dossiers ou par téléphone !

S'informer x

Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Gérer les Absences & les Congés » Gérer les absences liées à la maladie » Gérer l'arrêt maladie du salarié » Actualités

Actualité Gérer l'arrêt maladie du salarié

Un salarié peut-il revenir travailler avant la fin de son arrêt maladie ?

Par , Juriste Rédactrice web - Modifié le 29-01-2020

Un salarié peut-il revenir travailler avant la fin de son arrêt maladie ?

L'un de vos salariés souhaite revenir travailler avant la fin de son arrêt maladie. La reprise anticipée d'un salarié en arrêt maladie est-elle possible ? Quelles sont les obligations de l'employeur en cas de reprise anticipée du salarié ? Comment déclarer la reprise anticipée à la Caisse primaire d'assurance maladie ? Explications.

La reprise anticipée du travail d'un salarié en arrêt maladie est-elle possible ?

Le salarié en arrêt maladie* a la possibilité de reprendre son travail avant la date de fin de l'arrêt, initialement fixée. Pour cela, le salarié doit avoir une autorisation médicale.

À retenir :

La reprise anticipée du travail est possible, à condition toutefois que le salarié ait en sa possession un certificat médical.

La reprise anticipée du travail doit être autorisée par le médecin prescripteur de l'arrêt maladie. Il est en principe le seul habilité à autoriser une reprise anticipée. Si ce n'est pas le cas, vous êtes en droit de refuser sa demande de reprise anticipée.

Dans les cas où une visite médicale de reprise est obligatoire, vous avez également la possibilité de vous opposer à la demande de reprise anticipée dans l'attente de l'avis du médecin du travail.

Quelles sont les obligations de l'employeur en cas de reprise anticipée du salarié ?

Lorsque le salarié reprend prématurément son travail, il doit en informer la Caisse primaire d'assurance maladie à laquelle il est rattaché pour que celle-ci suspende le versement des indemnités journalières (1).

Néanmoins, lorsque l'employeur est subrogé dans les droits de son salarié en arrêt de travail, c'est à lui que revient la responsabilité d'informer la Cpam de la reprise anticipée du travail par le salarié (2).

👓 Vous aimerez cet article : Arrêt maladie : comment fonctionne la subrogation ?

En cas de manquement de votre part à l'obligation de déclarer la reprise anticipée du salarié à la Cpam et si ce manquement a occasionné le versement indu d'indemnités journalières, le directeur de la caisse peut prononcer une sanction financière à votre encontre (3). Par ailleurs, la Cpam est en droit de procéder à la récupération de l'indu auprès de vous.

Comment déclarer la reprise anticipée du travail à la caisse primaire d'assurance maladie ?

La Cpam doit être informée de la reprise anticipée du salarié par tout moyen. Pour informer la Cpam que votre salarié reprend le travail avant le terme de son arrêt maladie, 3 moyens s'offrent à vous :

  • via la déclaration sociale nominative (DSN) : vous devez faire un signalement d'arrêt pour reprise anticipée ;
  • via net-entreprises : vous devez transmettre une attestation de salaire puis sélectionner "déclaration de reprise anticipée exclusivement" quand vous êtes à l'étape 2 puis, une fois à l'étape 4, indiquez la date de reprise anticipée  ;
  • en envoyant par courrier le formulaire cerfa n°11135*04 directement à la Cpam dont dépend le salarié : si vous avez déjà rempli une attestation de salaire pour votre salarié, remplissez seulement les rubriques "l'employeur" et "l'assuré" et indiquez la date de reprise anticipée dans le champ "renseignement de l'étude des droits", sans remplir le reste de l'attestation puis datez et signez le formulaire.

* Cet article ne traite que du cas de la maladie non professionnelle.

références :
(1) Article L323-6 du Code de la sécurité sociale
(2) Article L323-6-1 du Code de la sécurité sociale
(3) Article L114-17-1 du Code de la sécurité sociale


Vous avez besoin d'un conseil d'avocat pour Gérer l'arrêt maladie du salarié ?

3 avocats vous proposent, sous 48h, un RDV en cabinet

Envoyer votre demande

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à côté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par nos équipes, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité