Accueil » Droit des Employeurs - Droit Social » Droit du Travail & Droit Social » Rémunérer le Salarié » Respecter le Salaire Minimum » Actualités

Actualité Respecter le Salaire Minimum

Métallurgie : montant et calcul de l’indemnité de licenciement pour les ingénieurs et cadres

Par , Juriste rédactrice web - Modifié le 07-08-2019

Métallurgie : montant et calcul de l’indemnité de licenciement pour les ingénieurs et cadres

Le montant de l'indemnité de licenciement est en principe fixé par le Code du travail. Toutefois, la convention collective des ingénieurs et cadres de la métallurgie (IDCC 650) prévoit des dispositions plus favorables pour les salariés au-delà d'une certaine ancienneté. Combien devez-vous verser à votre salarié ?

A retenir

Vous devez verser à vos salariés l'indemnité la plus élevée entre l'indemnité légale de licenciement et l'indemnité prévue par la convention collective. En pratique, vous devez effectuer les deux calculs : celui prévu par la loi et celui prévu par la convention. Au vu des deux résultats trouvés, vous devez choisir le plus élevé et verser ce montant au salarié.

Indemnité de licenciement des ingénieurs et cadres de la métallurgie : le calcul

Calcul de l'indemnité légale de licenciement

Pour rappel, l'indemnité légale de licenciement est égale à 1/4 de mois de salaire par année d'ancienneté pour les 10 premières années, auxquels s'ajoutent 1/3 de mois au-delà de 10 ans d'ancienneté.

📝 Exemple de calcul pour un salarié qui perçoit 2.800 euros bruts par mois et qui a :

  • 5 ans d'ancienneté : (2.800 x 1/4) x 5 =  3.500 euros bruts ;
  • 10 ans d'ancienneté : (2.800 x 1/4) x 10 = 7.000 euros bruts ;
  • 15 ans d'ancienneté : (2.800 x 1/4) x 10 + (2.800 x 1/3) x 5 = 11.666 euros bruts.

Calcul de l'indemnité de licenciement prévue par la convention collective des ingénieurs et cadres

Le salarié licencié (hors faute grave) qui relève de la convention collective des ingénieurs et cadres de la métallurgie du 13 mars 1972, a droit à une indemnité conventionnelle de licenciement égale à :

Ancienneté

Montant de l'indemnité

Tranche de 1 à 7 ans

1/5e de mois par année d'ancienneté

Tranche au-delà de 7 ans

3/5e de mois par année d'ancienneté

18 mois de salaireMontant maximum de l'indemnité conventionnelle de licenciement

Cette indemnité ne peut pas dépasser 18 mois de salaire. 

 

📝 Exemple de calcul pour un salarié qui perçoit 2.800 euros bruts par mois et qui a :

  • 5 ans d'ancienneté : (2.800 x 1/5) x 5 =  2.800 euros bruts ;
  • 10 ans d'ancienneté : (2.800 x 1/5) x 7 + (2.800 x 3/5) x 3 = 8.960 euros bruts ;
  • 15 ans d'ancienneté : (2.800 x 1/5) x 7 + (2.800 x 3/5) x 8 = 17.360 euros bruts.

Quelle indemnité verser aux ingénieurs et cadres de la métallurgie entre la légale et la conventionnelle ?

Vous devez lui verser l'indemnité la plus élevée entre celle prévue par la loi et celle prévue par la convention collective, en fonction du résultat que vous trouvez pour les deux calculs.

Dans les exemples ci-dessus, la convention collective est moins favorable que l'indemnité légale pour un salarié ayant 5 ans d'ancienneté. En effet, selon les calculs, l'indemnité légale s'élève à 3.500 euros et l'indemnité conventionnelle à 2.800 euros. C'est donc l'indemnité légale (3.500 euros) que vous devrez verser à votre salarié.

En revanche, toujours dans les exemples ci-dessus, on peut s'apercevoir que l'indemnité conventionnelle est plus favorable pour le salarié ayant 10 et 15 ans d'ancienneté. C'est donc celle-ci qu'il faudra verser et non l'indemnité légale.

Astuce :

Au-delà de 8 ans d'ancienneté, le calcul prévu par la convention collective des ingénieurs et cadres de la métallurgie est plus avantageux pour le salarié que celui prévu par la loi, c'est donc celui-ci qu'il faut appliquer ! Il vous est tout de même recommandé de procéder aux deux calculs pour vous assurer de l'indemnité la plus élevée.

Vous devez donc toujours effectuer les deux calculs (celui prévu par la loi et celui prévu par la convention) pour vous assurer de verser la bonne indemnité (la plus élevée) aux ingénieurs et cadres de la métallurgie et éviter ainsi une action en justice devant le Conseil de prud'hommes. 

Ingénieurs et cadres âgés de 50 à moins de 60 ans : majoration de l'indemnité

En outre, l'indemnité de licenciement est majorée pour le salarié qui a au moins 50 ans au jour de la date de fin de son préavis (qu'il ait été exécuté ou que le salarié ait bénéficié d'une dispense de préavis), sauf pour les salariés qui ont au moins 60 ans et qui peuvent liquider leur retraite à taux plein. 

Cette majoration diffère en fonction de l'âge mais aussi de l'ancienneté.

Age Ancienneté Majoration Indemnité minimale Indemnité maximale
Entre 50 et moins de 55 ans 5 ans +20% 3 mois de salaire 18 mois de salaire
Entre 55 et moins de 60 ans 2 ans Pas de majoration 2 mois de salaire 18 mois de salaire
Entre 55 et moins de 60 ans 5 ans +30% 6 mois de salaires 18 mois de salaire


📝 Exemple de calcul pour un salarié qui perçoit 2.600 euros bruts par mois, qui a 54 ans et 8 ans d'ancienneté dans l'entreprise :

[(2.600 x 1/5) x 7 + (2.600 x 3/5) x 1)] + 20% = 6.240 euros

Toutefois, l'indemnité de licenciement doit respecter un minimum de 3 mois de salaire c'est-à-dire 3 x 2.600 = 7.800 euros.

C'est le montant le plus favorable des deux méthodes de calcul qui s'applique sans toutefois dépasser 18 mois de traitement. Le salarié doit donc percevoir 7.800 euros à titre d'indemnité de licenciement.

Ingénieurs et cadres âgés d'au moins 60 ans : minoration de l'indemnité

Le salarié qui a au moins 60 ans et qui a la possibilité de liquider sa retraite à taux plein, sans abattement, subit une minoration du montant de son indemnité conventionnelle de licenciement.

Age

Minoration

Indemnité minimale

Indemnité maximale

61 ans

-5%

Indemnité légale*

18 mois

62 ans

-10%

Indemnité légale*

18 mois

63 ans

-20%

Indemnité légale*

18 mois

64 ans

-40%

Indemnité légale*

18 mois

* A minima, tout salarié devra, même suite à la minoration, percevoir l'indemnité légale de licenciement égale à 1/4 de mois de salaire par année d'ancienneté pour les 10 premières années, auquel s'ajoutent 1/3 de mois au-delà de 10 ans d'ancienneté.

📝 Exemple de calcul pour un salarié qui perçoit 3.400 euros bruts par mois, qui a 62 ans et 9 ans d'ancienneté dans l'entreprise :

[(3.400 x 1/5) x 7 + (3.400 x 3/5) x 2] - 10% =  7.956 euros

L'indemnité conventionnelle minorée de licenciement respecte bien l'indemnité légale de licenciement qui s'élève, dans notre cas, à 7.650 euros.

 

Cet article peut aussi vous intéresser : Indemnités de licenciement : comment calculer le salaire de référence ?

 

Référence :

Convention collective nationale des ingénieurs et cadres de la métallurgie du 13 mars 1972 (IDCC 650), Article 29

Lexique :

Indemnité légale = indemnité prévue par la loi = indemnité prévue par le Code du travail

Indemnité conventionnelle = indemnité prévue par la convention collective

Vous avez des questions sur le sujet Respecter le Salaire Minimum ?

Posez-la à un expert Juritravail et obtenez une réponse sous 48h

Vous êtes...

  •  
  •  
  •  
  •  

Vos Réactions

  • Jacques B - Visiteur Le 25-03-2019 à 15:50

    Pourquoi appliquer dans vos exemples la règle de 1/5 de la CN métallurgie alors que le code du Travail prévoit un ratio plus favorable (1/4) depuis la loi Travail ?
  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 04-09-2019 à 11:43

    Bonjour Jacques B,

    Merci de l'intérêt que vous portez aux articles de Juritravail.

    Comme précisé ci-dessus le mode de calcul prévu par la convention collective est plus favorable parfois et c'est pourquoi ce calcul est utilisé dans les exemples cités dans l'article,  c'est l'indemnité la plus favorable qu'il faut appliquer, et l'indemnité prévue par la convention est plus favorable par moment (au delà de 8 ans notamment). Il ne faut pas prendre 1/5 isolément mais bien 1/5 ème puis 3/5 ème. Et au delà de 8 ans, c'est plus favorable que 1/4 puis 1/3 (calcul légal)

    Ces explications de l'article vous conviennent-elles ?

    Cordialement
  • Lincoln - Membre Le 21-10-2019 à 12:04

    Bonjour,
    êtes vous certaine que le mode calcul de l'indemnité de licenciement défini par la CC des cadres de la métallurgie est toujours encore différent de celui prévu par le code du travail.
    Voir ce document dispo sur le net!
    [EDIT MODERATION : MERCI DE RELIRE NOS CGU; MERCI DE NE PAS POSTER DE LIEN PUBLICITAIRE]
    Merci d'avance.
    Cdt.
  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 22-10-2019 à 09:49

    Bonjour Lincoln,

    Juritravail est un site juridique et la Rédaction s'appuie sur des textes officiels pour rédiger ses articles ! 

    Bien sûr, nous vous remercions de votre vigilance (et de faire des coquilles est humain !) et de la confiance que vous accordez à notre actualité quotidienne !
    Toutefois je vous suggère d'aller ouvrir le débat sur nos forums :
    >> https://www.juritravail.com/forum-juridique

    Bonne journée,

    Cordialement
  • Lincoln - Membre Le 22-10-2019 à 12:37

    Bonjour,
    Je ne vois pas ce qu'il y aurait à "débattre", soit les règles de calcul de la CC des cadres de la Métallurgie diffèrent de ceux prévues par le code du travail commes vous le présentez dans votre article du 07/08/2019 soit elles sont identiques suite à la loi Macron auquel cas il faudrait rectifier votre article.
    Merci pour vos précisions.
    Cdt.

  • Maddyhp Animateur Communautaire - Moderateur Le 22-10-2019 à 12:56

    Re-Bonjour,

    J'ai jugé votre question intéressante et la partager sur les forums de Juritravail aurait pu servir à la communauté,  le principe d'un forum^^.

    Libre choix à chacun.

    Cordialement

Commenter cet article




Je souhaite être prévenu(e) des nouvelles contributions publiées sur ce sujet

Voir les conditions générales d'utilisation

Ces informations, nécessaires au traitement de votre demande, sont destinées au Juritravail et à la société WENGO SAS. Conformément à la loi relative aux fichiers, à l'informatique et aux libertés, vous bénéficiez d'un droit d'opposition, d'accès et de rectification des informations par mail à info@juritravail.com

Ne passez pas à coté de l'actualité juridique

Recevez gratuitement notre Newsletter !

Toutes les nouveautés juridiques décryptées par notre équipe de juristes et d'avocats, rédigées en langage simple dans tous les domaines de droits !

Personnalisez votre Newsletter :

Simplicité et transparence avec Juritravail en savoir plus

Nous ne commercialisons pas vos adresses emails à un tiers. Nous conservons vos informations personnelles uniquement pour vous adresser des contenus et services que vous avez demandés et qui vous intéressent. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment depuis les mails que vous allez recevoir.

Votre inscription a bien été prise en compte !

Vous recevrez bientôt des nouvelles de nous par email.

Pour connaitre et exercer vos droits relatifs à l'utilisation de vos données, consultez notre  Charte sur la protection des données personnelles ou contactez-nous à l'adresse suivante : dpo@juritravail.com.

Publicité



30 000 professionnels MyBestPro disponibles sur :


© 2003 - 2019 JuriTravail tous droits réservés