Pourquoi mettre en place une convention de forfait ? 

Une convention de forfait est un contrat par lequel vous pouvez prévoir que votre salarié effectuera une durée de travail différente de la durée légale ou conventionnelle. Elle permet de laisser une large autonomie à votre salarié concernant ses horaires de travail.

Cette durée de travail peut être forfaitisée en heures ou en jours

📌 Le forfait en heures peut être :

  • hebdomadaire ; 
  • mensuel ; 
  • annuel.

📌 Le forfait en jours, quant à lui, est annuel.

Ces forfaits vous permettent de mettre en place un horaire individualisé, et de simplifier la gestion administrative de la paie. Il vous permet également d'intégrer dans la durée de travail de votre salarié un certain nombre d'heures supplémentaires qu'il accomplit régulièrement.

Quels salariés peuvent bénéficier du forfait heures ou du forfait jours ? 

Vous pouvez conclure une convention individuelle de forfait en heures sur la semaine ou sur le mois avec tous salariés (1).

Toutefois, seules 2 catégories de salariés sont éligibles à un forfait en heures sur l'année :

  • vos salariés cadres dont la nature des fonctions ne les conduit pas à suivre l'horaire collectif applicable au sein de l'atelier, du service ou de l'équipe auquel ils sont intégrés ;
  • vos salariés non cadres disposant d'une réelle autonomie dans l'organisation de leur emploi du temps.

La convention individuelle de forfait en jours sur l'année peut être conclue avec (2) :

  • vos salariés cadres qui disposent d'une autonomie dans l'organisation de leur emploi du temps, et dont la nature des fonctions ne les conduit pas à suivre l'horaire collectif applicable au sein de l'atelier, du service ou de l'équipe auquel ils sont intégrés ;
  • vos salariés non cadres dont la durée du temps de travail ne peut être prédéterminée, et qui disposent d'une réelle autonomie dans l'organisation de leur emploi du temps pour l'exercice des responsabilités qui leur sont confiées.

⚠️ IMPORTANT ⚠️ :

Les conventions de forfait annuel en jours ou en heures ne peuvent être mises en place que si un accord collectif d'entreprise ou d'établissement, ou à défaut, une convention ou un accord de branche le prévoit (3).

En l'absence d'accord collectif, votre salarié pourrait demander la nullité de la convention individuelle (4).

Comment mettre en place une convention individuelle de forfait ? 

La mise en place d'un forfait jours ou d'un forfait heures nécessite l'accord de votre salarié.

Celui-ci doit se matérialiser par la conclusion d'une convention individuelle de forfait qui doit être établie par écrit (5), soit par :

  • l'insertion d'une clause au contrat de travail initial ou par la signature d'un avenant avec le salarié concerné ;
  • la rédaction d'une convention à part entière.

💡A noter :

L'écrit est obligatoire et doit être suffisamment précis. Par exemple, il doit préciser le nombre d'heures comprises dans le forfait (6).

En l'absence d'accord, votre salarié pourra demander la nullité de la convention individuelle et réclamer un rappel de salaire pour les heures supplémentaires effectuées.

Vous avez besoin d'aide pour rédiger une convention individuelle de forfait  :

achetez nos modèles.

Quelle est la durée du travail du salarié sous forfait ? 

Le temps de travail du salarié en forfait heures

Au forfait heures, la convention individuelle ne peut pas déroger au respect de la durée maximale de travail (soit 35 heures hebdomadaires et 151,67 heures mensuelles). Elle peut prévoir un forfait supérieur mais devra respecter la législation relative aux heures supplémentaires.

Bon à savoir :

Les salariés sous forfait hebdomadaire ou mensuel en heures restent soumis à l'ensemble des dispositions légales, réglementaires et conventionnelles relatives à la durée du travail (10 heures par jour, 48 heures par semaine ou 44 heures par semaine en moyenne sur une période de 12 semaines consécutives).

✍ Vous devez instaurer des documents afin de décompter le temps de travail effectivement accompli.

En cas de dépassement du forfait, vous êtes tenu de rémunérer les heures supplémentaires.

Le temps de travail du salarié en forfait jours 

218nombre de jours maximum dans le forfait

La conclusion d'une convention de forfait en jours vous permet de découper le temps de travail en nombre de jours à travailler sur l'année. Celui-ci ne peut être supérieur à 218 jours. Il peut atteindre 235 jours si le salarié renonce à ses jours de repos et contre majoration de salaire d'au moins 10 %.

Votre salarié au forfait n'est pas soumis aux règles légales sur la durée maximale de travail.

Par contre, il continue de bénéficier des garanties en matière de :

  • repos quotidien : 11 heures consécutives entre chaque journée de travail ;
  • repos hebdomadaire : 24 heures consécutives auxquelles s'ajoutent le repos quotidien, soit 35 heures au total.
Vous êtes tenu de vous assurer que la charge de travail de votre salarié est raisonnable et permette une bonne répartition dans son temps de travail. L'accord collectif doit fixer les modalités de mise en oeuvre de cette obligation. A défaut, vous devez le convoquer, au moins une fois par an, à un entretien (7)

Vous souhaitez convoquer un salarié en forfait jours à un entretien annuel ?

Quelle est la rémunération du salarié dans le cadre d'une convention de forfait ? 

La convention individuelle au forfait heures doit assurer à votre salarié une indemnisation au moins égale à celle qu'il aurait perçue s'il n'était pas au forfait (8).

💡 Ainsi, elle doit être au moins égale à la rémunération minimale applicable dans l'entreprise pour le nombre d'heures correspondant au forfait, augmentée des majorations pour les heures supplémentaires.

⚠️ Les conventions de forfait en jours ne doivent pas prévoir une rémunération manifestement sans rapport avec les sujétions qui sont imposées à votre salarié. A défaut, il pourra saisir le juge judiciaire pour demander une indemnité en fonction du préjudice subi (9).

Faut-il mentionner la forfaitisation dans le bulletin de salaire du salarié? 

✍ Le bulletin de salaire de votre salarié doit mentionner la nature du forfait (en jours ou en heures hebdomadaire, mensuel ou annuel) et son volume (nombres d'heures ou jours contractualisés) (10).

L'omission de cette mention vous expose à une contravention de 3e classe.

Le bulletin de paie doit indiquer le nombre de jours ou heures fixés dans la convention pour l'année et non pas le nombre effectivement travaillés depuis le début du mois. Un décompte établissant le nombre de jours (ou demi-journées) de travail accomplis par votre salarié doit toutefois être tenu à disposition de l'inspecteur du travail.

Dois-je consulter le CSE sur la mise en place de conventions de forfait ? 

Le Comité social et économique (CSE) doit être consulté chaque année (un accord collectif peut prévoir une durée différente) sur le recours aux conventions de forfait ainsi que sur les modalités de suivi de la charge de travail des salariés concernés (11).

Vous devez mettre à disposition du CSE les informations nécessaires sur ce sujet.

Références :

(1) Article L3121-56 du Code du travail
(2) Article L3121-58 du Code du travail
(3) Article L3121-63 du Code du travail
(4) Cass. Soc., 15 mai 2014, n°12-24517
(5) Article L3121-55 du Code du travail
(6) Cass. Soc., 3 mai 2011, n°09-70813
(7) Article L3121-65 du Code du travail
(8) Article L3121-57 du Code du travail
(9) Article L3121-61 du Code du travail
(10) Article R3243-1 du Code du travail
(11) Article L2312-8 et L2312-26 du Code du travail

À propos de l’auteur

Commenter cet article

Pour commenter cet actualité, veuillez vous connecter.

Votre message a bien été enregistré.
Vous ne pouvez pas ajouter un nouveau commentaire. Un intervalle de 30 minutes est nécessaire entre chaque commentaire pour éviter les spams.

Les informations recueillies sur ce formulaire sont destinées à Juritravail aux fins de traitement de votre demande et la réception d'information juridique par email. Elles font l’objet d’un traitement informatique destiné au service marketing de Juritravail.

Pour connaître et exercer vos droits, notamment de retrait de consentement à l'utilisation de vos Données, veuillez consulter notre Charte de protection des Données Personnelles et nous contacter à l'adresse suivante : [email protected].

loader Juritravail